Erethil II

IP module : 164.132.207.161:5121 (:5123 pour l'import)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gazette : La Plume de Fer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Lun 6 Mar - 20:25



*La Gazette est lue dans tout les recoins de la citée par les Héraults de la Maison des Merveilles*

Citation :


La Plume de Fer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parution N°19
*06/03/2017*
"Cerfs volants et robes envolées!"




Réponses des mots croisés!

Citation :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L.H


Dépêche de la mode

Citation :

L'année 1518 célèbrera l'ancien. Pas le retour de l'ancien, les robes ressorties des armoires, les coiffures calquées sur ce qui se faisait il y a 60 ans et les couleurs dépassées. 1518 sera l'année célébrant les erethiliens n'ayant jamais changé de coiffure en 60 ans, et qui ont porté les mêmes vêtements pendant tout ce temps ! (la Mode se rassure, ils les ont tout de même lavés)
Qu'indique réellement cette tendance ? C'est une année de réflexion et de conception. La réalité est que l'année prochaine sera une année de profonds changements visuels. Les erethiliens vont se renouveler : les services d'import de tenues dynamisés et la créativité des esthéticiennes permettront de voir l'arrivée de nouveaux styles chez des personnalités qui parcourent les rues d'Erethil depuis très longtemps. Cette année sera triste, mais soyons patients, l'année suivante sera magnifique !

L.P


Parade de cerf-volants

Citation :

Le 20 Flammerige 1517  la parade de cerfs-volants à pu avoir lieu à l'arène.

Certaines personnes sont venues au dernier moment pour réaliser et/ou améliorer leurs cerfs-volants à l'atelier création qui fut donc organisé pour tout ce petit monde.

Un buffet était en place, ravissant le public qui a pu gouter certains mets originaux de la Maison des Merveilles. Le jury, composé de Lua, Sanith et Dunaïd devait attribuer des points pour trouver le gagnant d'une arme de son. Cinq points par membre du jury devait être attribué à l'habilité à la manœuvre et cinq pour la beauté du cerf-volant.

Coté esthétique;

- Elwyn avait réalisé un cerf-volant pirate sur fond bleu, prêt à partir à l'abordage des cieux !
- Eléa quant à elle à préféré la douceur en faisant un cerf-volant avec des cœurs et un lapin.
- Anarion de son coté en à construit un de type dragon, on aurait pu croire qu'il allait cracher des flammes !
- Laewin à décidé de viser l'esthétique plus que la technique. Sa création étant en forme de cœur, joliment réalisé.
- Ambre pour sa part à préféré montrer ses compétences techniques, en faisant un à la structure différente en "forme de marteau" (ce qui était hors concours, mais passons !).
- Zéphyr à tenté une approche furtive, dessinant des nuages sur son œuvre pour qu'il se fonde dans les cieux.
- Laureline à opté pour la légèreté, dessinant deux magnifiques oiseaux avec du lierre entrelacé sur la structure. Le tout pour élever son œuvre vers les cieux ! (De la triche de la part des oiseaux !)
- Emilya à montré la symbolique de Tymora, dessinant un beau trèfle à quatre feuilles argent sur la toile couleur azur. Des rubans accrochés à la structure.
- Belorin pour Dunardel à montré aussi ses compétences artisanales, accrochant un B à la structure et rajoutant des volants reflétant la lumière. (Notons tout de même que le Bleutnessa est arrivé en retard sans avoir terminé son truc !)

Après un rapide point culture expliquant la provenance du mot cerf-volant, les participants ont pu tester de faire voler, seuls ou avec de l'aide et avec plus ou moins de réussites, leurs œuvres;

- La petite Eléa à manœuvré son cerf volant avec beaucoup d'agilité, son lapin mangeur de carottes volait fier et haut dans les cieux !
- Le petit Elwyn eut bien plus de mal à faire envoler le pirate, ce dernier préférant la terre ferme, ou la mer ! Sans doute qu'il cherchait plus les trésors dans le sable !
- Anarion aura eu du mal aussi à faire voler son dragon, il avait du trop manger ! Mais il n'aura pas abandonné ! Il cherchait peut-être une proie à attraper.
- Laewin à réussi tant bien que mal à faire voleter son cœur-cerf-volant, bien que ce dernier ne soit pas vraiment tailler pour réussir à voler, elle s'en est bien sortie compte tenu de la difficulté !
- Emilya de son coté n'a pas réussi à faire élever le trèfle d'argent, sans doute que ce dernier préférait chercher à planter ses racines dans le sable plutôt que s'élever dans les airs.
- Ambre à pu prouver son originalité dans la conception, mais la maniabilité n'était pas au rendez-vous ! Quelle idée de faire compliqué quand on peut faire simple
- Laureline, aidée par le dessin des rouges-gorges à réussi avec une grande adresse à faire voler son cerf-volant, slalomant entre les autres avec grâce. Merci aux oiseaux pour le coup de main !
- Zéphyr et son cerf-volant camouflé en nuages à été très doué également, son nuage se mêlant aux autres avec légèreté et vivacité.
- Dunardel à eu peine à faire envoler le cerf-volant, peut-être trop surchargé ou le manque de pratique, le B se sera quand même envolé une fois ou deux !

On aura pu aussi remarquer des tentatives fourbes de déstabilisation des adversaires, mais heureusement avec esprit bon enfant. Pendant que les participants continuaient de s'amuser, le jury s'est regroupé pour attribuer des points. Pour la maniabilité c'est sans conteste Laureline qui à gagné sur ce point. Pour le visuel, le jury s'est laissé corrompre par le lapin aux carottes et à fait gagner Eléa ! Le total des points comptabilisés à donné la victoire à Eléa, félicitations à elle !

Il à été ensuite évoqué l'appel aux dons, profitant de l'occasion d'un rassemblement pour compter sur la générosité des gens. Le Temple de l'Ordre de la Flamme Éternelle s'est donc proposé de les récupérer pour une distribution prochaine. Justine Pointacier à prit la parole et à expliqué l'importance d'en faire, et qu'il n'importait pas forcément la quantité, mais la qualité, la sincérité, et que tous les dons n'avaient pas besoin d'être "matériel". Un discours qui à su captiver et permettre la récolte de dons pour différentes œuvres. Il est à noter qu'une messe s'est déroulée en même temps, séparant ainsi de potentiels donateurs. Quoi qu'il en soit, merci à l'OFE pour son travail régulier pour les défavorisés, espérons que d'autres dons viennent encore et encore, matériel, présence ou sourire !

Pour finir, il est à noter que l'ambiance fut agréable tout le long de l'évènement. Qui sait, peut-être en verrons nous d'autres du genre prochainement !

D.A


De l'aide aux quartiers

Citation :


Le 8 eleasis à eu lieu une rencontre des quartiers organisée par le Temple de l'Ordre de la Flamme éternelle.  L'évènement s'est déroulé sur la petite place en contrebas de l’hôpital. Des tentes ont été installées, servant de lieu de soin, de stockage de nourriture pour la distribution, le tout apportant une atmosphère se voulant chaleureuse.

Pendant l'installation, la Garde s'est organisée puise mise en place pour sécuriser le lieu. Ils se sont donc mit en faction mais l'arme bien rangée au fourreau ! Telle était la consigne, respecter l'évènement sans y apporter une ambiance oppressante.

Ce fut d'abord les habitants des quartiers est, accompagnés par "Les Corbacs qui sont venus.  Les habitants du sud sont venus plus tard, eu également accompagnés par une guilde il semblerait, pas dont nous ignorons pour l'heure le nom, et les motivations.

l'Ordre de la Flamme Éternelle s'est occupée de tout ce petit monde, la Régente Justine Pointacier animant la soirée. Distribution de vêtements, de nourriture, soins prodigués à ceux qui en avaient besoin, discours réconfortants étaient au rendez-vous !

On aura pu voir quelques personnes apporter de gros sacs pour l'évènement, entre les dons récoltés lors de l'appel aux dons de la journée du cerf-volant, les stocks de la Flamme, et les dons au dernier moment, les habitants n'ont manqué de rien.

Le tout s'est bien déroulé, on aura pu voir néanmoins un individu se faire appréhender par la garde après avoir sorti une dague, on ne sait trop pourquoi. Il fut rapidement maitrisé puis éloigné bien que récalcitrant. Ce remue ménage ne sembla heureusement pas déranger la distribition. On revit d'ailleurs l'individu à la "crête de coq" revenir pour se faire recenser.

On aura pu voir aussi quelques parents brusquer des enfants, prions qu'avec ce genre d'évènements et le projet d'école qui avance, ils comprendront qu'il ne sert à rien de les malmener, une chose bien expliquée sera mieux retenue qu'une claque qui ne fera que renfrogner l'enfant! Une bonne éducation est une éducation juste, avec le respect de l'enfant.
La distribution touchant à sa fin, les habitants démunis ont pu partir les bras pleins de vêtements, couvertures, de la nourriture ainsi que le sourire aux lèvres et le coeur plus léger !

Ce fout tout de même un kilo de miel, une quarantaine de vêtements, plus de cent cinquante rouleaux de tissus, une vingtaine de chocolat, une centaine de mesure de blé, autant de lait, une quinzaine de miches de pain, deux tarte, presque six cent morceaux de viandes et plus d'une trentaine de nécessaire de soins (bandages, potions, onguents) qui furent distribués, une quantité remarquable !

Certains diront que ce qui compte c'est plus la présence auprès des personnes dans le besoin, faire un sourire, donner du travail. Oui, tout ceci est nécessaire, important, mais une aide aussi directe comme celle ci apporte non seulement ces éléments mais également une réponse à des besoins urgents.

Merci à l'Ordre de la Flamme Éternelle pour son intérêt constant au bien être des personnes des bas quartiers et merci aux généreux donateurs ! Erethiliens, Erethiliennes, pensez aux autres et donnez vous aussi !

D.A




Piliers de Bhaal, dernières avancées

Citation :

Le concours de Chasse à l'énergie a prit fin le *01 mars 2017*, réunissant 12 participants qui ont pu chacun permettre une grande avancée au dossier des piliers de Bhaal.

Néanmoins, afin de bien comprendre l'importance de cette démarche, nous allons commencer par un petit point explicatif sur la nature des dits artefacts.
Les piliers de Bhaal, ou piliers des sacrifices, sont situés sous le temple du Morne Simulacre. Ce sont des artefacts extrêmement puissants, qui consomment des âmes pour fournir au royaume de l'énergie dans sa lutte contre Shar, notamment.
Il y a un peu plus de trente ans de ça, le commandant Tirah a accepté sous réserves que nous préservions la sûreté du royaume, de permettre aux erethiliens de rassembler l'énergie nécessaire à leur destruction. Monsieur Oleg Sigvaldson a d'ailleurs tenu a rappeler que Messire Lambert d'Ewyluar était aussi à l'origine de la volonté de destruction des piliers au travers du Morne simulacre.
Si nous devons rassembler une si grande quantité d'énergie par le biais des diverses ressources à rassembler, c'est pour s'assurer que le royaume ne souffrira pas de la perte de cette source de puissance.
En se basant sur la valeur en énergie d'une seule et simple poussière, il en faudrait encore 400.000 pour pouvoir détruire les piliers. A l'origine, nous devions rassembler 800 000 000 unités d'énergie, aujourd'hui nous pouvons être fiers d'en avoir apporté 200 000 000.

Aujourd'hui, d'après monsieur Auguste de Tanarciel, nous avons plus progressé ces cinq dernières années que durant les vingt cinq précédentes. Ce grand pas en avant est une incontestable victoire à laquelle nombre d'intervenants ont apporté leur pierre, que ce soit les artisans, les mages concevant des pièces à désenchanter, les enchanteurs eux même où les nombreux aventuriers. Il reste donc encore 600 000 000 unités d'énergie à rapporter, et pour cela l'effort doit se poursuivre au travers les années à venir.

Nous pouvons néanmoins rendre hommage aux 12 participants qui ces *deux derniers mois* ont pu rassembler plus de 30 millions d'unités soit : Mademoiselle Dimrost, Monsieur Eveltar, Monsieur Dunaid Alijar, Monsieur Alen Ascormac, Daisy (pseudnoyme d'un donateur anonyme), Mademoiselle Clémence Tarnaciel, Monsieur Ceylan Ghealach, Monsieur Vanion Dimrost, Le Morne Simulacre, Monsieur Zephyr Damas, Monsieur Helios Kelter, Monsieur Xavier Freiheit. Un rythme qui, s'il était soutenu, permettrait d'espérer la destruction des piliers d'ici *3 ans* pour seulement 12 personnes participant.

Levons aussi notre chapeau pour les 3 organisations qui se sont réunies pour récompenser les participants, et les encourager, soit l'Ordre de la Flamme éternelle, le Consortium, et la Maison des Merveilles.

Dans tout les cas, ce concours a été une belle preuve de solidarité et d'unité, puissent-elles inspirer le travail en bonne intelligence au travers des difficultés rencontrées par le royaume qui face à l'union des institutions et des erethiliens se révèlent toujours surmontables.

L.D



Service import en suspend

Citation :


Voila plusieurs années que le service import du consortium en matière vestimentaire n'est plus opérationnel. Mademoiselle Kelsa Huyana a eu la gentillesse de nous renseigner sur le sujet, plusieurs clients commençant à éprouver quelques inquiétudes en particulier vis à vis de l'approvisionnement de leur garde robe !

Mademoiselle Kelsa Huyana a pu nous expliquer qu'à l'origine, le service sur ce type de produits a été suspendu suite à des remaniements avec les fournisseurs, puis qu'il devait être relancé avec la mise en place d'une nouvelle structure devant l'optimiser, incluant par exemple de nouvelles grilles tarifaires au jour d'aujourd'hui déjà transmises à la responsable des importations ainsi qu'une plus grande rapidité de traitement des commandes.
Néanmoins, le consortium n'a plus de nouvelles des navires chargés de ces importations. Ce qui a pour effet de geler ces projets.

Mademoiselle Huyana a assuré que, néanmoins, l'import d'objets exceptionnels est possible au cas par cas, le problème d'import concernant prioritairement les tenues, armes et accessoires personnalisés sans enchantement.

Le consortium prend néanmoins le problème très au sérieux, et nous pouvons espérer que cette crise soit surmontée avec minutie et professionnalisme comme d'autres l'ont déjà été.

L.D



Rubrique Arcanique :  Les risques afférents à chaque type d'énergie dangereuse

Citation :


Le feu
Le feu est l'élément destructeur par excellence. Il se répand rapidement et est très difficile à arrêter. De nombreux sorts de feu agissent sur une zone et risquent donc de mettre le feu non seulement aux ennemis, mais aussi aux maisons en milieu urbain, ou aux forêts et prairies en milieu rural.

Cet élément peut être utilisé avec peu de risques dans les déserts, les milieux rocailleux ou dans un environnement purement aquatique (rappelez vous toutefois que bateau en bois imperméabilisé à la poix et feu ne font pas bon ménage). Une utilisation prudente peut être envisagée dans un marécage, même si ce n'est pas conseillé. Enfin, il faut absolument éviter d'utiliser le feu dans une ville, un village, un champs, une forêt, une prairie, partout où il y a de nombreuses choses à brûler. En montagne, dans la neige, attention à ne pas provoquer d'avalanche en faisant fondre trop de neige... Dans une grotte, la question se pose, car il n'y a que peu de choses à brûler, par contre la fumée peut vous étouffer. Servez vous de votre jugement pour décider.

Les meilleurs moyens pour stopper les dégâts du feu sont l'eau, étouffer les flammes avec de la terre, du sable, un tissu ou autre, ou encore un gros coup de froid. attention, le froid peut causer des dégâts supplémentaires en arrêtant ceux du feu.

Il existe toutefois certains sorts de feu qui ciblent spécifiquement les ennemis, comme flèches enflammées ou brandon qui peuvent être normalement utilisés en toute sécurité dans tout environnement. Soyez tout de même prudent si vous êtes dans un environnement particulièrement sensible.

Par Marguerite Delving et Anais de Fondsombre, pour la tour mystique de thaumaturgie




Conseils : femmes enceintes et magie

Citation :

La magie n'est pas dangereuse en soi quand on est enceinte, mais certains effets de la magie le sont.

Bien entendu vous pouvez vous blesser (blessures énergétiques et diverses), mais c'est vrai pour tout accident.

Plus spécifiquement, il faut éviter les transmutations du corps: le plus évident, les métamorphoses, comme se changer en troll ou en ombre des roches, tue de manière quasi certaine l'enfant à naître. Il en est de même pour les sorts altérant la totalité du corps comme le corps de fer.

Il faut aussi absolument éviter les téléportations à partir du 3eme ou 4eme mois "humain".

Celles de la Tour pour monter les étages n'ont jamais posé problème (de nombreuses grossesses à la tour peuvent l'appuyer), mais il y a eu parfois des soucis en empruntant des portails plus puissants ou en se téléportant par les arches de la Tour ou d'ailleurs.

Le risque étant alors une fausse couche. Si malgré tout vous êtes forcée d'utiliser ces magies alors que vous êtes enceinte, consultez immédiatement un clerc apte aux soins afin qu'il s'assure que l'enfant n'ait rien. Les dommages ne sont heureusement pas automatiques, mais le risque existe bel et bien.

Enfin, il faut évidemment éviter de manipuler l'énergie négative ou y être exposée. Le Mythallar de la Tour devrait vous aider à éviter une telle funeste confrontation, mais ne manipulez pas cela durant le temps de votre grossesse.

Meilleurs vœux à toutes et aux enfants à venir,

Eloyse Jeraen,



Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Mar 21 Mar - 12:12



*La Gazette est lue dans tout les recoins de la citée par les Héraults de la Maison des Merveilles*

Citation :


La Plume de Fer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parution N°20
*06/03/2017*
"Mille bébés et nouveau Gantelet!"


Les Gantelets d'Argent

Citation :


La Maison des Merveilles ayant apprit que les Gantelets d'Argents et le Consortium allaient avoir une "séparation", nous avons tenu à en savoir plus. C'est pourquoi nous avons interrogé Vanion Dimrost qui est à l'origine de cette démarche avec l'aval du Palais, le tout en période test. Il y à de celà de nombreuses années, le Consortium et les Gantelets d'Argent étaient séparés. La Maison marchande se trouvant sur la place, et les Gantelets d'Argent au sud de la ville, non loin du cimetierre. Avec le temps ces deux institutions ont pu fusionner, l'heure serait donc venue de les voir se séparer de nouveau, d'un coté les Mercenaires du Gantelet, de l'autre le Consortium qui ne change rien dans son fonctionnement, a la fois marchand et mercenaire.

Lua Phynee: Qu'est-ce qui a changé dans le statut des gantelets d'argent ? Est-ce une nouvelle faction ?

Vanion Dimrost: Oui et non pour la nouvelle faction. Il s'agit d'un essai donc elle n'aura pas tout les privilèges d'une nouvelle institution mais pour le reste oui c'est un détachement du Consortium et donc en soit une nouvelle institution.

L'institution reste sous le mécénat de la Noble famille de Femnivaar, ce qui change c'est sa direction. L'institution est désormais indépendante du Consortium, Messire Adalric d'Evastur a été nommé à sa régence.

Nous avons la liberté de proposer les services de mercenariat que nous souhaitons. Le local du gantelet est conservé du coup, là dessus pas de changement en soi. Donc la grande différence sera sur les offres et surement les méthodes et approches.

Dunaïd Alijar: Qu'est-ce qui à motivé cette démarche ?

V.D: J'ai fait un constat de ce qui existait et j'ai proposé un changement qui serait suffisant pour amener de la nouveauté et un renouveau dans le mercenariat. Suite à cela, la Noblesse et visiblement le Palais ont tranché en acceptant en partie la proposition que j'avais pu faire qui était de séparer le gantelet du Consortium pour lui permettre un meilleur essor.

L.P:Quels sont les nouveaux services proposés ?

V.D: En soit il n'y a pas de nouveaux services proposés chaque institution s'adaptera à toutes les demandes de la clientèle. De notre côté nous avons choisi de fournir une liste détaillée : Protection rapprochée, sentinelle, escorte en expédition, mission spéciales, missions secrètes, entrainement, renseignement, chasse à la prime, aide aux travaux et quêtes, aide aux arrivants.


D.A: Quelles relations allez vous entretenir avec le Consortium ? Est-ce que vous êtes sous leurs ordres, ou totalement indépendants ?

V.D: Nous sommes de loyaux concurrents. Nous ferons en sorte que cela se fasse de la façon la plus constructive possible et profitable pour les deux institutions. Maintenant, nous avons indépendance dans nos choix vis à vis du consortium. La seule chose étant les exigences communes de notre mécénat sur certains tarifs par exemple.

L.P: Combien y a t il de membres pour le moment ? Des candidats ? Qui sont-ils ?

V.D: Pour le moment il y a le Régent et moi même. Le recrutement allant ouvrir sous peu, j'espère que nous aurons des candidats volontaires. Mais j'ai quelques noms en tête oui.Comme monsieur Eveltar qui risque de postuler ou monsieur Eriksen.

D.A: Allez-vous vous impliquer dans la vie politique ? Par exemple en vous rendant aux Édiles pour représenter la faction.

V.D: Alors sur ce point, je pense que cela attendra que l'essai de cette nouvelle institution soit terminé. Pour le moment je n'ai pas d'informations sur le sujet. Mais par exemple, pour la question des cultes officiels, c'est aussi en attente de la fin de l'essai.

L.P: Avez-vous déjà des clients ?

V.D:Officiellement, non car l'affichage n'est pas encore lancé, ce qui ne serait tarder mais j'ai déjà eu des demandes oui et nous sommes en train de négocier les tarifs.

L.P: L'identité des clients est secrète ?

V.D: Pas vraiment mais je préfère ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué et ne pas prendre cela pour acquis. Cependant, il y a la possibilité de faire des demandes de contrat confidentiel.

D.A: Qu'avez vous à dire à nos lecteurs pour conclure cette entrevue ?

V.D: Hum et bien une précision qui je pense sera importante. Nous avons taché de détailler nos services et proposer des prix à titre indicatif pour donner un aperçu à nos clients, cependant nous nous occuperons de traiter chaque demande au cas par cas pour adapter les tarifs au besoins de chacun. De fait nos services iront au delà de la simple liste que nous allons fournir sous peu.

L.P et D.A


Villages

Citation :

Le Projet Villages a été définitivement adopté par la Chambre Haute. Trois projets vont être concrétisés.

Le Village Seconde Chance, présenté par Tress Merendil, sera situé sur la côte sud-ouest de l'île. Il sera un havre permettant aux réprouvés et esclaves de vivre libres et d'avoir un travail honnête. Sa situation apportera un autre accès maritime à l'île, et son climat plus chaud permettra la culture de ressources plus rares dans le nord. De nombreux aménagements seront nécessaires pour que le village prenne forme.

Le village du Roc est déjà établi dans le sud de l'île. Le projet soutenu par Auguste Tarnaciel vise à y imposer un cadre législatif très strict, dont l'un des buts principaux est d'accueillir et encadrer les réprouvés débarquant sur l'île d'Azur pour les intégrer à la société. La loi erethilienne imposera toujours un passage par le camp de réfugiés aux individus de race réprouvée, avant de pouvoir rejoindre un village ou obtenir une lettre de marque.

Le village des Monts de Mestre, également situé dans le sud de l'île, accueillera le projet proposé par Oleg Sigvaldson. L'environnement entourant le village est propice à l'agriculture et la chasse, ce qui permettra un développement rapide. La présence de chasseurs expérimentés connaissant le terrain permettra une plus grande sécurisation de la route commerciale du sud. Le tertre de Malar a été déplacé a proximité du village et est accessible en empruntant le navire volant Telira.

De nombreuses personnes issues des quartiers les plus défavorisés de la cité ont pris la direction de ces villages, afin de s'y installer et d'y trouver une situation meilleure.

Le codex pénal a été récemment amendé pour prendre en compte ces nouveaux territoires aux lois particulières. Si vous devez vous y rendre, prenez soin de vous renseigner sur les règles locales afin d'éviter les mauvaises surprises.

LP


Migrations Internes

Citation :

Ca y'est, le "projet village" a abouti ! Tout du moins partiellement pour l'instant, ce qui suffit à certains roturiers de notre belle cité de penser l'herbe plus verte ailleurs, de prendre leurs quelques affaires et de mettre cap sur un nouveau lieu de résidence ! La Maison des Merveilles a interrogé ces nouveaux migrants quant à leurs motivations :

L'Île du Roc, particulièrement militarisée, semble attirer par son sentiment de sécurité et de rigueur. Alma, Pierre et leurs enfants nous disent ainsi "Y'a p't-être une chance que ma famille puisse être protégée là-bas, ça vaut le coup de tenter". L'aspect militaire de l'île en inspire d'ailleurs plus d'un et sur d'autres aspects, puisque Grégoire, jeune homme que nous avons rencontré, souhaite "devenir soldat et rejoindre la garnison du roc". Le nouveau codex de loi a ses intéressés, comme Léon, très emporté sur la question : "Enfin un coin où y'a de vrais lois, dehors les chiens et les chaotiques !" et Alen, qui pense que ses voisins seront moins "des connards" dans une ville aussi strict juridiquement !

Le village des Monts de Mestre donne des raisons plus contrastées, moins tranchées. Si Belladona évoque une simple envie de se "rapprocher de ses racines", la plupart des migrants évoquent un besoin de verdure, comme Henry qui "en a marre des coins miteux du quartier (est, ndlr). Les migrants font également confiance à ce village pour être un véritable grenier ! Ils pensent ne pas pouvoir y souffrir de la famine, contrairement à ce qu'ils ont déjà pu vivre. Enfin, Elyane nous a évoqué une raison plus spirituelle : " Eux au moins ils se préoccupent de nous, et de leurs dieux".

L.H



Vers une conscription obligatoire ?

Citation :

La Garnison, par la voix du Sergent Tomas, propose à la Chambre des Ediles d'étudier un projet de rétablissement de la conscription obligatoire.

Celle-ci concernerait tous les aspirants à la citoyenneté pour la première fois, qu'ils soient nés à Erethil ou immigrants. Le but est de former ces personnes aux lois d'Erethil et de les habituer à nos modes de vie. Une exemption serait possible contre le paiement d'un droit de 350 eres, ou en cas de manque d'effectifs d'encadrement au sein de la garnison.

La durée serait *d'une semaine*, durant laquelle une formation basique serait donnée afin que les conscrits assistent les soldats dans leurs tâches quotidiennes. Contrairement à ce qui existait autrefois, la conscription ne serait plus sanctionnée par un examen final. L'avis des encadrants, c'est à dire des hommes du rang, s'y substituerait.

Le projet doit être débattu par la chambre basse. Les avis des factions et du prévôt seront très attendus, car les opinions sur ce projet sont déjà très divisées. La réunion publique du *13/03* a vu une majorité de réactions sceptiques ou hostiles au projet.

L.P



Construction du temple de Mystra
Citation :

Les travaux d'aménagement du futur temple de Mystra ont débuté en ville haute.
Plusieurs bâtiments faisant face au domaine Alduin vont être rasés pour laisser place à un tout nouvel édifice.

Le chantier est financé en grande partie par les 3 familles nobles d'Erethil et par la VIe bannière. Certains éléments restent cependant à la charge de la Tour Mystique de Thaumaturgie, faction accueillant le clergé de la Dame des Mystères. Le panneau d'affichage de la Tour récapitule les matériaux encore nécessaires à la construction. Un appel aux dons est lancé.

LP




Rubrique Arcanique : La foudre

Citation :


La foudre est souvent négligée comme source de destruction involontaire, mais c'est une grave erreur. Un éclair peut entraîner un incendie, comme lorsque la foudre tombe sur un arbre pendant un orage et déclenche un feu de forêt. De plus, si des sorts de foudre sont lancés en milieu aquatique ou très humide, leur puissance peut être décuplée et causer des dommages énormes aussi bien aux alliés qu'à l'environnement et aux ennemis.

La foudre peut être employée quasiment sans risques dans les milieux non inflammables tels que les déserts, les endroits rocailleux ou les grottes. Dans les milieux ruraux, le risque serait qu'un éclair s'égare sur un arbre et le fasse brûler. Il y a généralement peu de chance, mais il faut tout de même être prudent. Il y a par contre un cas particulier où même les sorts de foudre ciblé deviennent extrêmement dangereux, c'est en milieu aquatique. S'il pleut très fort, si le sol est inondé, si on est carrément dans un lac ou un océan, bref, s'il y a de l'eau en abondance, il faut absolument proscrire l'utilisation de la foudre. Les éclairs passeraient alors dans l'eau, deviendraient incontrôlable et surpuissants, puis frapperaient ennemis, amis, et risqueraient de provoquer des catastrophes.

Pour se prémunir des dégats contre la foudre, il peut être utile de ne pas porter de métal sur soi, surtout sur ses bottes. Il n'y a malheureusement pas beaucoup de moyens pour empêcher la foudre d'agir.

M.D



Pluie de petits!

Citation :


La bénédiction de notre bien aimée Esprit de l'île Mélusine semble avoir plus que porté ses fruits.

Les silhouettes des femmes d'Erethil se sont, pour beaucoup, arrondies à la lumière de nouvelles vies.
Quoi qu'en dira notre chroniqueuse dans l'article de la mode, celle ci est aujourd'hui aux rondeurs sensuelles des femmes bénies d'heureux évènements!

Chaque grossesse est unique, mais n'oublions pas qu'il s'agit toujours d'un moment fragile pour la maman comme pour l'enfant à naitre.

De fait, nous vous encourageons à éviter les usages arcaniques risqués (voir article de la gazette précédente) ainsi qu'à vous rendre auprès des médecins de l'Ordre de la Flamme Eternelle, d'Emilya Latha où encore de Frumenta à Havredor, afin d'être correctement suivies et de bénéficier des meilleurs conseils.

De même, n'oubliez pas qu'il est essentiel de baptiser un nouveau né afin qu'il soit reconnu par les dieux : les conséquences sinon pourraient être terribles si quelque chose arrivait à votre tout petit. Nous vous invitons à vous rendre auprès du Clergé de Heaum le protecteur des enfants, où encore du Seigneur des morts si vous souhaitez plus de renseignements sur ce sujet.

Quoi qu'il en soit, de nombreux moments de joie sont attendus et une atmosphère féconde plane autour des amoureux. Pour les inquiets, et les inquiètes, le Birnot est indiqué (en infusion/décoction) si votre nid n'est pas prêt tout de suite pour un petit poussin.

Puissent les nouvelles familles savourer cette grâce féerique, et Mélusine être encore remerciée!

L.D

Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Mar 18 Avr - 12:22



*La Gazette est lue dans tous les recoins de la cité par les Hérauts de la Maison des Merveilles*

Citation :


La Plume de Fer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parution N°21
*18/04/2017*
"Élections et transformations! "

Citation :
Caricature d'Erethilien

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Edile de la joie répandant la bonne humeur

Volontaire pour apparaître dans cette rubrique ? Contactez l'équipe de rédaction au cabaret Brulecoeur !



Bientôt une nouvelle période électorale

Citation :


Le mandat du prévôt arrivera à son terme dans quelques mois. La dernière élection a vu la proposition d'un nouveau système par le Palais : les pouvoirs du Prévôt sur le mode de fonctionnement de la Chambre basse et sa composition, ainsi que sur les prises de décision, avaient été très élargis. La candidate Erenya Istaryl avait misé sur la continuité, défendant un fonctionnement qui avait déjà fait ses preuves, accommodé de quelques modifications dans la désignation des groupes de travail et la périodicité des réunions. En pratique les changements ont été peu visibles après sa réélection, mais la Chambre a conservé son rythme de croisière droit et efficace.

Chaque fin de mandat est l'occasion de remettre en question les principes de fonctionnement de la Chambre basse, y compris les pouvoirs donnés au Prévôt et le mode de scrutin. Ces principes seront, après consultation des erethiliens, ou modifiés ou conservés. Une nouvelle fois, la Maison des Merveilles est chargée par le Palais de sonder les habitants d'Erethil et de rassembler les opinions de chacun sur ces sujets. A cette fin, des formulaires de sondage sont disponibles pour tous à la librairie et au cabaret Brulecoeur. Les pouvoirs du Prévôt étant plus importants qu'auparavant, le sondage accorde également une part plus importante à la perception de son travail.

Suite à l'analyse des résultats, le Palais annoncera très probablement les règles de la future élection. Il n'est pas encore possible de se projeter dans l'avenir en fonction de décisions qui devraient dépendre des réponses à la consultation. Toutefois, il est vraisemblable qu'Erethil entrera bientôt dans une période électorale. Les candidats aux élections et les organisateurs doivent déjà se préparer.
LP




Projet Milice : Où en sommes nous?

Citation :


En *novembre 2015* les premières lignes du Projet Milice voyaient le jour. L'idée initiale était de constituer un mouvement officiel suite à des patrouilles libres et volontaires menées pour endiguer la menace du groupuscule des égouts. En effet, à l'époque la population souffrait de nombreux crimes, du viol au meurtre en passant par l'agression et les kidnappings.
Ainsi, afin de lutter contre ces horreurs l'idée de l'Impassible Fraternité de l'époque a été d'officialiser un groupement volontaire inter-institutions pour pour patrouiller et veiller sur les opprimés. Dès le départ la volonté était de s'équiper d'armes non létales, de défendre et non d'attaquer. Dès cette initiative l'impassible a souhaité œuvrer de façon transparente avec la garnison et le projet interne fut tout de suite transmis à l'armée pour conseils et validation.
De fil en aiguille, il a alors été réalisé les limitations du cadre légal telles que l'impossibilité d'agir devant une situation dégénérant.

Au départ, ce fut le Major Assur Bel Kala (depuis lieutenant) à qui l'impassible c'est adressé, puis le Sergent Defondsombre (depuis Major), et enfin l'ancien Sergent Cassalantre qui reprit finalement le tout à la charge du département de la défense.

Le projet est alors passé dans les mains de l'armée afin de répondre à plusieurs volontés. Tout d'abord, un travail de concert avec eux afin de se coordonner à ses décisions. Mais aussi, celle de permettre aux miliciens d'être formés, encadrés, et protégés légalement durant leur travaux. Et surtout, la possibilité pour les factions d’œuvrer plus durablement, plus efficacement, et ensembles, sous la direction bienveillante de l'armée pour lutter contre les menaces.

En *janvier 2016* le Sergent Cassalantre produisait les premières moutures d'un règlement de la milice visant à protéger les miliciens légalement afin qu'ils puissent œuvrer de concert avec l'armée, à les former et à les encadrer pour un travail en bonne intelligence au service du Royaume d'Erethil.

Le *13 Avril 2016* la première formation des miliciens a lieu, tenue par le Sergent Cassalantre, et concernant de très nombreux Erethiliens dont Feu le Champion Tarnaciel, la Régente Pointacier, où encore Madame Kelter.
Cette première formation n'aboutis pas, même si les candidats sont tous reçus à l'examen final.

Des sessions de formation sont ensuite reprises par le Major Defondsombre après l'établissement des nouveaux codex avec un ensemble revu par ses soins et mieux adapté. Il délivre alors trois formations dont une interrompue par un Nishruu. Ces formations aboutissent cette fois à une validation des candidatures des miliciens. Ces miliciens sont donc aujourd'hui formés et prêts à entrer en activité. Les Miliciens formés attendaient la publication et l'officialisation de leur statut depuis le *13 février*.

Bien que des miliciens soient formés, en nombre, et prêts à soutenir gratuitement l'armée, la situation est aujourd'hui figée.

D'après la Régente Pointacier le Major Defondsombre aurait en effet suspendu le projet à la demande des hommes de rang, sous condition que les patrouilles reprennent dans les quartiers défavorisés jusqu'ici en grande insécurité. Précisons que les menaces qui ont agité les égouts sont peut-être passés pour le moment, mais que les gens qui ont tiré profit de la situation sont encore dehors. De même, si les migrations ont fait de la place dans les quartiers d'une manière générale, aucun problème n'est réellement réglé : les gens ont toujours peur de leurs voisins, et se méfient autant des institutions. Le rôle de la Milice était aussi de les rassurer et de leur montrer que les citoyens se sentent concernés par leur bien-être et leur sûreté.
Monsieur de Tarnaciel nous affirme que cela fonctionnait, d'ailleurs, le temps que le temple s'assurait de son fonctionnement : Mais rassurer demeure insuffisant, il faut aussi pouvoir agir.

Malgré tout, la Chambre haute a validé des procédures permettant l'implication des civils dans le travail de défense, incluant dérogations et délégations. Les factions peuvent donc, par le biais de l'armée, toujours s'impliquer dans la protection de la ville.
Si l'armée a bien validé le projet milice, elle n'a néanmoins pas d'obligation de s'en servir et peut donc le suspendre à volonté.

Heureusement,  l'Ordre a reprit ses rondes permises par le cadre légal. Ces rondes semblent apaiser, et rassurer la population. La Régente Pointacier serait prête à reprendre le projet milice si la garnison y renonçait, convaincue par son importance pour ces quartiers qui ont tant besoin de renouer avec l'Ordre, la Sécurité, et surtout la confiance envers les citoyens.
Cette reprise se ferait bien sûr dans le cadre légal, et toujours dans l'optique d'une solidarité inter-factions dans la vigilance vis à vis des menaces et la veille rassurante des Héros de Mélusine réunis.

L.D


Les Gantelets d'Argent & Le Consortium

Citation :


Alors que Les Gantelets d'Argent se sont installés depuis quelques temps, nous nous sommes demandés ce que ça avait pu changer pour les habitants. Est-ce que le Consortium et les Gantelets vont travailler ensemble, est-ce que tout se passe bien entre les deux ? Ayant interrogé Monsieur Vanion Dimrost des Gantelets d'Argent lors de la précédente gazette, nous avons voulu faire de même avec Sieur Kharan Venson pour les Mercenaires du Consortium.


Dunaïd.Alijar: Quel est votre opinion, et celle du Consortium, sur l'ouverture des gantelets d'argent ?

Kharan.Venson: Bonne en réalité contrairement à ce que certains pouvaient attendre, je crois bien. Je m'explique, c'est là une occasion de mise en concurrence d'offres qui peuvent être aussi bien complémentaires que différentes, une manière aussi de nous pousser au renouvellement. Ce détachement des gantelets d'argent aura permis aussi de refaire parler plus massivement du mercenariat.


D.A: Suite à l'arrivée des Gantelets, quelles sont les modifications que le Consortium à pu faire sur le Mercenariat ?

K.V: L'arrivée des Gantelets a mis en exergue un point : nous ne pouvions répondre à toutes demandes de mercenariat en pleine autonomie et nos propres effectifs conditionnaient ce que nous pouvions offrir. De là est née l'idée de proposer aux Erethiliens de faire le lien entre eux et des clients potentiels pour élargir le panel d'offres, de talents, mais aussi de proposer un éventail d'individualités et de croyances aussi plus larges, chose importante lorsqu'il s'agit pour un dévot de soutenir magiquement lors d'un combat.


D.A: Est-ce que le Consortium envisage de prochaines modifications sur le service de mercenariat ? Si oui, pourriez-vous nous en parler ?

K.V: Des modifications étaient déjà prévues en réalité avant l'autonomisation des gantelets d'Argent. Il s'agit de réactualiser nos forfaits en cours, et de continuer à répondre aux éventuels besoins et nouveautés qui pourraient survenir comme ce fut le cas en fait avec la sortie du forfait de l'apprenti récolteur. Nous nous sommes aperçus que face à la nouveauté, certains peinaient à trouver rapidement leurs marques. Vous aurez peut être remarqué par ailleurs qu'un travail de clarification de  notre panneau d'affichage d'offres commerciales a été effectué, la même chose sera faite pour le mercenariat. Nous invitons donc tout à chacun à bien vouloir continuer à nous lire. Enfin, et je tiens à insister là dessus, nous avons à cœur de répondre à tout type de demandes possibles autour du mercenariat, ce n'est pas parce qu'un forfait n'est pas détaillé que la chose n'est pas possible. Un nouveau forfait verra le jour et de nouvelles modalités d'excursion proposées, mais tout ceci nous demande de finir d'organiser les choses avec nos mercenaires en travail temporaire.


D.A: Des mercenaires en travail temporaire, vous pourriez nous en dire plus ou est-ce prématuré ?

K.V: Je puis vous dire que nous avons réceptionné plusieurs candidatures en ce sens et des offres intéressantes de service. Pour le reste, nous espérons créer d'heureuses surprises une fois le cadre posé.


D.A: Envisagez vous une entente avec les gantelets, que ce soit des sorties communes, travailler sur des prix identiques ?

K.V: C'est plus qu'envisagé, puisque j'ai déjà sollicité lors d'un entretien Messire d'Evastur et Monsieur Dimrost pour une entente de principe sur le partage de nos compétences pour répondre au mieux à des demandes qui nous seraient faites. Quant à des tarifications identiques, il y en aura nécessairement dans la mesure où notre mécénat est commun.


D.A: Qu'auriez vous à dire à nos lecteurs pour conclure cette entrevue ?

K.V: Les remercier d'une part  d'avoir lu cet échange et de l'intérêt qu'ils portent au mercenariat, et d'autre part, de ne pas hésiter à nous faire leurs retours sur nos services, envies et besoins.

D.A



Mon expérience de cliente auprès du Gantelet d'argent.
Citation :


À la suite des nouveaux services offerts par le Gantelet d'Argent, moi, votre humble servante, a décidé de tester ceux-ci, et il faut bien avouer que j'ai bien besoin d'un homme fort pour m'accompagner dans mes aventures, moi qui suis si frêle ! C'est ainsi que j'ai contacté monsieur Dimrost, Vanion de son prénom. Je fus accueillis avec un sourire par ce dernier et j'ai décidé de prendre le forfait d'escorte en expédition de catégorie 3. Nous sommes donc partie, lui et moi, vers l'antique, et ruiné, village de Num afin d'en explorer ses sous-sols congelés !

Une fois la bas, notre cher mercenaire a pris la peine de nous prévenir des nombreux dangers de cette grotte bien froide. Une fois cela fait, il prit la peine de bien nous protéger avec ses sortilèges ainsi qu'avec un sortilège de protection transférant nos possibles blessures à notre protecteur si dévoué, un martyr je vous dis ! Quoi qu'il en soit, nous avons ensuite commencé notre expédition et je dois bien vous avouer que je n'ai jamais vu un combattant si aguerris au combat ! Il court rapidement vers nos ennemis, les trucidant et les tranchant sans problème ! Je dois ici préciser que notre cher employé possède un équipement d'une très grande qualité, augmentant de cette façon son efficacité de façon considérable ! Mais cela ne s'arrête pas là car une autre surprise suscita mon attention. Il se trouve que ce cher mercenaire est très habile dans la collecte de ressource, minant ainsi pour moi les filons de minéraux trouvés au long du chemin.

Nous quittons finalement le sous-sol de Num sans blessure avec un petit butin et direction grotte des ogres. Ce fut, encore une fois, une expédition rapide et sans problème, les ogres n'étant visiblement pas une menace pour ce guerrier si redoutable ! En moins de deux nous avions fait le tour de l'endroit et nous ressortions sans blessure de cette grotte puante.

Ainsi, pour une modique somme de 10 erethiis *par heure*, je vous recommande fortement ce service si, comme moi, vous avez besoin de quelqu'un pour vous accompagner dans vos aventures ! Je tenterai, dans l'avenir, de l'engager pour des expéditions plus risquées afin, encore une fois, de tester ce nouveau service qui s'offre à nous !

S.M




Le secrétariat du Palais


Citation :


Depuis quelques temps, Son Altesse Sérénissime le Prince Elysion d'Ewyluar à fait ouvrir un poste de secrétariat. Ainsi, les personnes ayant des questions, remarques, peuvent s'adresser à la Secrétaire Anais de Fondsombre. Elle se montrera disponible pour vous écouter, répondre au mieux à vos interrogations et faire remonter vos demandes auprès du Prince. N'hésitez pas à la consulter !

D.A


A grand cœur, corps et demi !

Citation :

Si la puissance de l'amour est proportionnelle à la taille du coeur, cette organe doit peser pour moitié dans la masse de ce charmant couple que forment Maggy et Jude ! Nous nous sommes tous, je le crois, déjà demandé jusqu'où nous serions prêt à aller par amour : Prendre plus soin de soit, mettre un terme à sa pratique de l'harmonica, sourire à sa belle-mère acariâtre... Mais combien d'entre nous oseraient réduire sa taille de moitié, perdre son humanité au profit d'une nouvelle race, pour sa conjointe? Nous en connaissant aujourd'hui au moins un, en la personne de Jude Johannsen !

Sans nul doute Sunie fut-elle émue de tant de passion ! Car face à ce couple détonnant, aussi drôle et créatifs qu'ils peuvent être brillants (pour rappel, Maggy Delving est l'un des maître de la Tour de Thaumaturgie tout de même !), la déesse au cheveux de feu a accompli un véritable miracle : Leur permettre de fonder une petite famille, en faisant de Jude l'humain, un halfelin pur souche ! Une histoire qui ferait sans doute un merveilleux conte quand nous pourrons rajouter le "et ils eurent beaucoup d'enfants !"

L.H


La Légende Porte un Masque : Les vainqueurs des trois concours!

Citation :

La série de bals masqués de La Légende Porte un Masque s'est terminée en beauté sur une époustouflante joute verbale ! Rappelons qu'à l'occasion de ces bals, trois concours avaient été organisés : le concours de lettres, le concours de danse et les joutes verbales. Les vainqueurs ont enfin été officiellement annoncés par une merveilleuse affiche, érigés au titre de champion afin d'honorer leur performance à la gloire de l'éloquence et de l'élégance erethiliennes. Puisse leur nom s'inscrire dans la mémoire et les cœur des habitants d'Erethil, pour les inspirer à tendre vers l'excellence et chérir l'art du verbe et du savoir-vivre. Rappelons aussi que la célébration de ces valeurs à travers les bals était également une façon de célébrer l'unité dans les différences qui font la richesse de la cité, la pluralité des cultures qui s'y retrouvent, sous les auspices de la Couronne et la noblesse erethilienne.

À cette occasion, nous vous proposons de découvrir les impressions des vainqueurs sur leur victoire et les concours :
Lettre gagnante du concours de lettres, par sieur Myphos Stantor Quadria :

Citation :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Citation :
Lettre de Gilgeam à Tiamat

Nous le tout puissant  Gilgeam, le Père de la Victoire, le Maître des Guerres, le Dieu des Cieux et des Villes, le Suprême Seigneur de l'Unther depuis deux siècles, Héritier d'Enlil.Dans l'enceinte d'Unthalass, nous allons et venons, la tête altière. Pareil à un buffle, nous étalons notre force. Rien n'est comparable au choc de nos armes, notre escorte est toujours à nos pieds et à nos ordres ; Gilgeam, disent mes sujets, ne laissent pas un fils à son père, ni une fille à sa mère ! Notre masse fait le poids de deux de tes rejetons putrides Tiamat, et notre regard est plus perçant que tes crocs.

Crois-tu que notre œil divin ne peut voir les troubles que tu crées avec les vermines qui sont tes serviteurs ? Penses-tu échapper au regard du Dieu Roi , toi qui te caches sous l'aspect de la Dame Noire ? Nous voyons tout en Unther car nous sommes l'Unther, et notre cœur s'emplit de fureur lorsque tes séides agissent comme le firent les Imaskaris, maudit soit leur nom !

Acte qu'a présent, créature immonde et chaotique qui empoisonne notre panthéon, dragon à trois tête, ennemie et sœur de Marduk, tu n'es plus digne d'arpenter les terres sacrées du royaume d'Unther, bénit des dieux que tu honnis. Nous te défions à mort devant la Ziggourat de l'Eternelle Victoire, notre palais suprême. Que nos sujets mortels, voient ta faiblesse, et qu'ils tremblent devant leur Dieu Roi ! Nul autre que notre ordre ne peut dominer, et toi déesse dragonne tricéphale, tu seras relayée aux abysses qui t'ont vue naître, tes temples pestiférés seront abattus pierre par pierre, tes fidèles seront enterrés sous les décombres, et je planterai tes têtes dans chaque cité de mon royaume. Qu'il en soit ainsi que je le dis !

Citation :
Entretien avec Myphos Quadria, par Arianne Carmine de Rivère


  • Qu'est-ce qui a motivé votre participation au concours de lettres ?
    C'est amusant que vous me demandiez cela, car c'est vous. Vous m'aviez suggérer de partager les légendes de mon pays et l'idée m'a parue riche. C'était une façon intéressante et originale.

  • De toutes les légendes de l'Unther, pourquoi celle de Gilgeam le Dieu-Roi ?
    Le Dieu-Roi a marqué notre peuple pendant deux mille ans. Et sa mort des mains de Tiamat a fait basculer le sort de mon pays natal et de ma famille dans le chaos.

  • Était-ce difficile de vous glisser dans ce rôle ? Il s'agit, après tout, d'un demi-dieu. Comment l'avez-vous vécu ?
    Il n'est pas évident d'incarner quelqu'un qu'on est pas, surtout qu'il y a une frontière bien nette entre ce qu'était le Dieu-Roi et ce que je suis. *Il tapote sa jambe de sa canne.* Mais...je pense avoir eu l'érudition nécessaire pour donner une interprétation convaincante. La noblesse de mon pays, et donc ses prêtres, descendait directement de leurs divinités respectives.

  • Qu'avez-vous trouvé le plus difficile dans l'écriture de votre lettre ?
    Le choix des bons mots, il fallait garder la majesté, l'arrogance et la colère du Dieu-Roi. Ce sont des choses faciles à transcrire à l'oral, mais à l'écrit, c'est moins évident.

  • Qu'avez-vous ressenti en remportant le concours ?
    Pour tout vous dire, je ne pensais pas gagner. Ce que j'ai mis en avant est une légende sombre, qui a dominé son peuple par la force et parfois la cruauté. Le Dieu-Roi était assez proche de la divinité que je sers aujourd'hui. La surprise, donc, fut l'émotion la plus évidente.

  • Auriez-vous une dernière chose à ajouter ?
    Je suis prêt à recevoir ceux qui voudraient partager d'autres légendes de mon pays ou avoir des conseils.



Citation :
Entretien avec Belorin Be'tnessa, par Arianne Carmine de Rivère


  • Qu'est-ce qui vous a poussé à participer au concours de danse ?
    Eh bien la bonne humeur générale, l'ambiance, et je trouvais ce concours finalement assez original, tranchant avec ce qu'on a l'habitude de voir et pourtant simple. Non vraiment, c'était le bal en soi, le fait que chacun joue le jeu, que plusieurs se soient lancés là-dedans, c'était stimulant.

  • De toutes les légendes de l'Unther, pourquoi celle de Gilgeam le Dieu-Roi ?
    Le Dieu-Roi a marqué notre peuple pendant deux mille ans. Et sa mort des mains de Tiamat a fait basculer le sort de mon pays natal et de ma famille dans le chaos.

  • Etait-ce donc à la fois un divertissement, mais aussi, une sorte de défi pour vous ?
    Les deux oui. C'était nouveau, amusant, donnait l'envie de se mesurer aux autres, un peu comme un duel à l'arène, où chacun exprime ses stratégies, ses tactiques, mais dans un cadre autre ! La compétition était intéressante, tout comme le fait d'admirer ou de tout simplement participer.

  • Le choix de votre rôle, au bal, faisait-il également partie de votre stratégie ? Pouvez-vous nous en dire plus sur la légende qui l'accompagne ?
    Le choix du rôle était indépendant, j'ai imaginé ce personne qui, j'espère, a plu, je me voyais mal interpréter quelqu'un d'existant, en fait. Cela dit, j'ai voulu faire une danse qui représentait ce personnage, un côté...bestial. J'ai donc directement lancé ma danse en fonction du personnage, mais plus sur l'inspiration du moment que calculée par une vraie stratégie établie.

  • Pourquoi avoir choisi un rôle bestial ? Etait-ce quelque chose que vous vouliez transmettre au bal ?
    Eh bien, là aussi l'inspiration, plutôt qu'une personne célèbre, un être bipède, je trouvais plus intéressant d'explorer un personnage tranchant vraiment avec nous. Une sorte de légende venue d'ailleurs, un être aussi important que les autres personnes présentes, mais d'un monde totalement à part, marquant. Je voulais montrer quelqu'un de différent, aux coutumes étrange, aux façons de parler à part. C'est là que j'ai créé mon personnage, un genre d'esprit loup protecteur.

  • Qu'avez-vous ressenti en gagnant le concours de danse ?
    Eh bien, sans conteste, une certaine fierté, et de la joie. Mon choix sortait presque du cadre du bal, du coup, avoir fait l'unanimité était très gratifiant.



Citation :
Entretien avec Altorn de Valère, par Arianne Carmine de Rivère


  • Vous n'avez pas hésité un seul instant à vous inscrire aux joutes verbales, quelle était votre motivation ?
    Que j'aime bien ça. Même sans concours d'ailleurs, j'apprécie les jeux d'esprits.

  • Selon vous, était-ce une contrainte d'y participer en jouant un rôle ?
    Hum non, pas spécialement tant que je pouvais choisir le rôle.

  • Vous sembliez très à l'aise avec votre personnage, pouvez-vous nous en dire un peu plus à ce sujet ?
    Dans celui-ci ou un autre, je suis assez décomplexé quand je joue la comédie. Ceci dit, je n'ai pas gagné au final, j'ai obtenu une égalité, ce qui prouve donc qu'il y avait des imperfections.

  • Seriez-vous déçu de votre performance ?
    J'aime bien participer et j'aime bien gagner aussi, déçu non, pas vraiment en soi, je pense avoir jouéle jeu, àla rigueur je dirais que les thèmes pour ce genre de soirée sont plus amusants quand ils sont un peu plus caustiques. Là, se battre en joute verbale pour défendre un héros, perd un peu en intensité je pense. Mais c'est pas grave, je me suis bien amusé. J'en ai même gardé le costume.

  • Qu'avez-vous ressenti en gagnant le concours de danse ?
    Eh bien, sans conteste, une certaine fierté, et de la joie. Mon choix sortait presque du cadre du bal, du coup, avoir fait l'unanimité était très gratifiant.

  • En tous les cas, votre performance a été saluée par le jury et très appréciée par le public. Auriez-vous quelque chose à ajouter pour les lecteurs ?
    Qu'il faudrait qu'ils soient plus nombreux à participer la prochainefois, il ne faut pas craindre le regard des autres. Le plus important, c'est de faire du mieux que l'on peut, on a alors aucun regret; J'ai gagné des concours de joute, j'en ai perdus d'autres, mais à chaque fois, je me suis bien amusé.


Aria Nova di Carmine de Rivère


Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Lun 1 Mai - 19:14

Dépêche de la Plume de Fer

Citation :
Résultats du sondage sur la Chambre des Ediles

Votants : 1 roturier, 17 citoyens, 3 patriciens
Armées 3; Maison des Merveilles 9; Gantelets 1; OFE 2; Consortium 2; Tour 2; Morne 1

Pour les questions où l'abstention dépasse 20%, les pourcentages comprennent uniquement les opinions exprimées.


A Les Elections :

1/ Sur les pouvoirs données au prévôt :
67% sont satisfaits
19% ne sont pas satisfaits
14% s'abstiennent

2/ Sur le système de votes :
43% l'estiment moyennement adapté
29% l'estiment très adapté
19% l'estiment inadapté
9% s'abstiennent

3/ Sur l'organisation des débats :
38% l'estiment moyenne
29% l'estiment bonne
14% l'estiment mauvaise
19% s'abstiennent

4/ Sur l'influence des débats :
43% estiment que les débats ont influé sur leur décision de vote
33% estiment que les débats n'ont pas influé sur leur décision de vote
5% n'étaient pas concernés par le précédent vote
19% s'abstiennent


B Le travail du Prévôt :

1/ Sur la disponibilité du Prévôt : 38% s'abstiennent. Pour les opinions exprimées :
46% l'estiment moyennement disponible
39% l'estiment très disponible
15% l'estiment insuffisamment disponible

2/ Sur la réactivité du Prévôt :
38% l'estiment très réactif
33% l'estiment moyennement réactif
10% l'estiment insuffisamment réactif
19% s'abstiennent

3/ Sur la direction des débats :
43% l'estiment très satisfaisante
33% l'estiment moyennement satisfaisante
5% l'estiment insatisfaisante
19% s'abstiennent

4/ Sur les comptes rendus
86% les estiment de bonne qualité
14% s'abstiennent

5/ Sur la tenue des promesses : 29% s'abstiennent. Pour les opinions exprimées :
47% estiment que le Prévôt a moyennement tenu ses promesses
26,5% estiment que le Prévôt a bien tenu ses promesses
26,5% estiment que le Prévôt a peu tenu ses promesses


C Le fonctionnement de la Chambre :

1/ Sur la représentation du peuple : 24% s'abstiennent. Pour les opinions exprimées :
37,5% estiment le peuple mal représenté
37,5% estiment le peuple moyennement bien représenté
25% estiment le peuple bien représenté

2/ Sur le nombre de représentants :
62% estiment qu'ils sont en nombre idéal
19% estiment qu'ils sont trop nombreux
5% estiment qu'ils sont trop peu nombreux
14% s'abstiennent

3/ Sur la compétence des représentants :
57% les estiment moyennement compétents
19% les estiment très compétents
5% les estiment insuffisamment compétents
19% s'abstiennent

4/ Sur les réunions publiques d'information :
67% les estiment très utiles
24% les estiment moyennement utiles
9% s'abstiennent

5/ Sur la fréquence des débats : 29% s'abstiennent. Pour les opinions exprimées :
86% les estiment tenus à une fréquence idéale
7% les estiment trop fréquents
7% les estiment trop peu fréquents

6/ Sur les horaires habituels des débats : 29% s'abstiennent. Pour les opinions exprimées :
53% estiment les horaires très adaptés
40% estiment les horaires moyennement adaptés
7% estiment les horaires inadaptés


D Le travail de la Chambre :

1/ Sur le délai de traitement des dossiers : 29% s'abstiennent. Pour les opinions exprimées :
60% estiment les délais trop longs
40% estiment les délais adaptés

2/ Sur la pertinence des débats oraux : 24% s'abstiennent. Pour les opinions exprimées :
44% estiment les débats oraux moyennement pertinents
37% estiment les débats oraux peu pertinents
19% estiment les débats oraux très pertinents

3/ Sur le nombre d'interventions écrites : 33% s'abstiennent. Pour les opinions exprimées :
71% estiment les interventions écrites trop peu nombreuses
29% estiment les interventions écrites en nombre adéquat

4/ Sur la pertinence des interventions écrites : 29% s'abstiennent. Pour les opinions exprimées :
53% estiment les interventions écrites très pertinentes
40% estiment les interventions écrites moyennement pertinentes
7% estiment les interventions écrites peu pertinentes


LP
Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Mar 9 Mai - 16:09



*La Gazette est lue dans tous les recoins de la cité par les Hérauts de la Maison des Merveilles*

Citation :


La Plume de Fer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parution N°22
*09/04/2017*
"Élections et transformations! "


Début de Période Electorale

Citation :


Ce début de période Rectorale est assez calme. Si les candidats ont jusqu’à la veille des élections soit le *21 mai* pour se préparer, il ne leur reste donc désormais plus que *12 jours* pour organiser leur campagne aux cotés de la Maison des Merveilles.

En effet, si la Maison des Merveilles a proposé de nombreuses activités de campagne, plus les candidats attendent plus il sera difficile pour eux et pour les organisateurs de préparer un emploi du temps efficace.

Mademoiselle Hellebore Ghrian semble néanmoins avoir pris conscience de l'importance de l'organisation, déclarant sa candidature et organisant sa campagne dès les premiers jours d'ouverture.
Son programme est disponible à la lecture, et déjà imprimé au travers toute la citée.

Pour l'heure donc, un seul candidat se présente pour le poste de Prévôt.

Notre Chroniqueur monsieur Hurlevent a néanmoins calculé le poids électoral de chaque institution :

Poids électoral potentiel de chaque institution :
(En considérant le fait que citoyen = 2 voix, citoyen distingué = 3 voix, patricien = 4 voix)


MdM :   33 %
TmT :  17 %
Consortium :  12 %
Garde : 12 %
MS : 9 %
OFE 11 : 8 %
GA : 6 %
Cercle  3 %

L.D et L.H


La Fête Féerique, c'est magique!

Citation :

   Le * 13 Avril * au soir s'est déroulé au sein du Village Féerique, une fête Féerique, rendant grâce au nom de ce fabuleux village. Les décorateurs ont fait un travail merveilleux en illuminant les lieux de milles lumières, nous plongeant dans une atmosphère magique, nous faisant voyager en Pays des Sylves. La noblesse nous a fait l'honneur de sa présence par la venue de la Noble Dame Ludivine de Myalastra, accompagnée de Dame Aeonya Alduin, dans leurs splendides atours, ajoutant à cette soirée une touche d'élégance et de beauté. Le Bouffon, serviteur de l'Esprit de L'île Mélusine, nous a également fait l'honneur de sa présence et sa gaieté et son entrain à la fête illuminait cette soirée d'un esprit farceur et bon enfant.

   Des activités furent proposées, comme la course en sac, joyeuse animation s'étant transformé en un instant épique tant les participants étaient vaillants et courageux. Des gagnants furent célébrés: Dame Anaïs de Fondsombre gagna la première course, suivie par Madame Vaelynn Verminto qui termina seconde, et le gagnant honorable fut Monsieur Saeros Eriksen, qui n'a pas hésité à aider un adversaire en difficulté. Pour la seconde course, c'est Monsieur Calion Amindielor qui en est ressorti vainqueur. Suite à cela, l'ambiance est restée festive et un jeu d'Histoire Animée fut proposée. Une belle histoire en théâtre d'improvisation fut créer grâce au concours des participants.
   Durant toutes ces belles animations, des tomates furent distribuées, offertes généreusement par la Noble Dame Ludivine de Myalastra et Dame Aeonya Alduin. Beaucoup se sont lancé dans l'aventure et pas mal se sont vu changés en poulet, dans la joie et la bonne humeur! Le restes des festivités se sont fort bien déroulées, dans une atmosphère détendue et festive. Nous remercions encore le serviteur de l'Esprit de l'île, le Bouffon, la Noble Dame Ludivine de Myalastra et Dame Aeonya Alduin de leur fabuleuse présence, merci encore à tous les participants qui sont venus nombreux partager avec nous ce beau moment de féerie et merci aux bourgmestre du Village Féerique d'avoir accepté notre présence en son beau village. Merci également à nos deux vigiles de la soirée, Belorin Bet'nessa et Tarentio Arendall.

L.A


L'Ecole des apprentis sorciers

Citation :

 
La Tour de Thaumaturgie vous ouvre ces portes ! Sans doute n'avez vous point raté ces quelques affiches, vous proposant de participer à un cours public sur différents thèmes chers à nos amis mages, et bien occultes à nous autres ! En grand reporter repoussant sans cesse les frontières du danger, je me devais d'y assister pour vous raconter ce qu'il s'y passe. En parlant de danportera point jusqu'à la porte d'entrée : Grand escalier en vu ! Une fois l'épreuve passée, place au cours. ger, veillez à vous chausser confortablement, si des téléporteurs ont été habilement disposés au sein de l'édifice, la magie ne vous

Et c'est Jude Johannsen qui nous accueille, entouré par les deux maîtres Maggy Delving et Altorn de Valère, pour ce ce qu'il souhaite être un échange interactif sur "les registres". Voici ce que j'en retiens : Un registre est un classement des sortilèges, effectué par les premiers abjurateurs (ceux qui se spécialisent dans les protections magiques, pour ceux qui se sont déjà perdus !), et qui a pour principe de regrouper des sorts dans une catégorie pour mieux s'en défendre. Par exemple, tous les sortilèges du registre "feu" (celui qui brûle, quoi) peuvent être rendus inefficaces par un seul sortilège qui vous ignifuge entièrement ! Utile principalement pour les lanceurs de sorts donc, qui peuvent, en connaissance de cause, employé les bonnes protections au bon moment.

Une leçon, en tout cas, autant de magie que d'imperturbabilité donné par Jude, fort convaincant dans ce rôle, face à une classe agité et des collègues pas toujours très discrets !

L.H


De Roc et de bon gré

Citation :

 
Le 1 Ches de l'an 1520 à eu lieu la Fête du Village du Roc administré par le Bourgmestre Auguste Tarnaciel. Si le lieu de l'évènement pouvait sembler austère avant, les décorateurs de la Maison des Merveilles et les habitants ont su en faire un endroit chaleureux.

De belles lumières bleues étaient là pour guider le public vers le lieu de la fête se trouvant dans les sous sol. Des rideaux, tapis lumières en pagailles et autres décorations étaient là pour illuminer la place.  Petit à petit les gens sont arrivés, voici un petit compte rendu de la soirée;

Des dons de cadeaux:


Certaines personnes sont venues avec des cadeaux, les remettant à Auguste Tarnaciel qui s'occupera de les offrir aux habitants. On aura pu voir des tenues, bijoux, instruments de musiques ou autres objets utiles au quotidien. Des échanges du genre visent au partage, à la connaissance de son voisin et à l'entraide.


Mon village idéal:

Tout au long de la soirée, était mit à disposition un atelier de dessin. Il était demandé à chaque volontaire de dessiner ce qu'est selon lui un village idéal. Si peu de personnes ont osé montrer leur fibres artistiques, certains s'y sont essayés. D'autres ont dit qu'ils feraient parvenir sous peu leurs œuvres ! Pensez à regarder les publications, et n'hésitez pas, même après l'évènement, à envoyer les vôtres !

Le défi de l'aventurier:

Le nouveau jeu d'argent proposé par Dunaïd où les participants tentent  de passer sans se faire voir par un dragon, afin de lui prendre une part de son butin. Nombreux sont ceux ayant joué, rares sont ceux ayant gagné. Le dragon était-il trop fort, y aurait-il un jeu truqué ? Le rédacteur de l'article pense que la chance était tout simplement du côté de l'organisateur ! Quoi qu'il en soit, une bonne vingtaine de personnes ont tenté leur chance ! Il se dit même qu'une version améliorée du jeu est à l'étude.

Discours du Bourgmestre:

La fête s'est déplacée un instant vers l'extérieur, devant l’emblème du village dessiné par Lua Phynëe. Le Bourgmestre Tarnaciel à pu tenir un discours que voici;

" Les panneaux d'affichages sont le cœur des cités et des villages. Ils sont, avec les hérauts pour ceux ayant la chance d'en disposer, la première source d'information des populations. Qu'il s'agisse de les avertir d'un danger, de les avertir d'un changement, de faire la promotion des divers commerces, ou de faire connaitre les lois qui encadrent nos vies. Ce sont les premières choses que nous consultons, lorsque nous passons à proximité. "

Auguste Tarnaciel indique à ce moment le symbole sur le panneau.

" Ici, il ne s'agit pas seulement d'être joli, ou d'être pratique. Sobre, comme je l'avais demandé à mademoiselle Phynëe. Il s'agit de nous inspirer, de nous rassurer. Elle a choisi de représenter le village, abrité derrière la solide et impénétrable roche qui résiste depuis toujours aux flots. Le rocher faisant barrière aux éléments et permettant aux habitants de prospérer. En plein soleil.

Aussi, je tiens déjà à vous remercier tous, de vous être déplacés jusqu'ici. Que vous ayez été employés pour divertir les populations qui ont immigré ici, après avoir vécu de terribles heures dans les quartiers. Ou que vous soyez simple curieux, venu nous apporter votre bonne humeur et votre envie de la partager autour de vous. Je dois également remercier les honorables membres des gantelets d'argents, qui se sont engagés dans la milice pour assurer votre protection et la sûreté des lieux durant nos festivités.

A présent. Je sais que pour nombre d'entre vous, qui habitez en ville, vous percevez les diverses lois en vigueur ici, dont certaines ont du être suspendues pour la tenue de la fête, comme bien trop rigides et difficiles à vivre.
La concorde entre les citoyens, voilà les murailles de nos murs. Elles ne sont pas toutes nécessaires, c'est vrai. Elles ne me semblent pas toutes utiles non plus, et que je sois obligé de publier un décret pour en suspendre certaines, afin que nous puissions profiter d'une soirée de fête est effectivement curieux. Mais mon objectif est indiqué sur ce panneau, je ne tiens pas à tout conserver. Je veux que notre village prospère et évolue avec son temps. Et vous nous gâtez ce soir d'une foultitudes d'activités passionnantes, piquant la curiosité et animant les sens et la joie de vivre. Comme autant de choses dont nos habitants ont cruellement manqué par le passé et qui ont émaillé leur envie de vivre en société.

Je suis sûr qu'à force de temps, de patience et de travail, si les citoyens d'Erethil s'en donnent la peine, nous serons capables de reconstruire la concorde que nous cherchons, à les amener à faire à nouveau confiance à leurs voisins. A leur réapprendre qu'ils peuvent avoir confiance en nous. Et que les valeurs de solidarité et d'entre-aide, dépasseront toujours de très loin, celles de tyrannie, ou de terreur. Nous n'avons pas besoin de la peur pour nous gouverner, pas plus que nous n'avons besoin de tyrans. Nous avons besoin les uns des autres. Et nous avons besoin du plus humble habitant d'ici, comme du plus fortuné. Afin de bâtir un monde meilleur et plus juste pour tous.

En espérant que de cette expérience, quel que soit le temps qu'elle durera, nous puissions tous tirer des enseignements de nos travaux, de nos erreurs. Ou de nos réussites. Et qu'un jour, ce qui a fleuri de bon et d'utile, puisse être apporté à la société Erethilienne toute entière. Et partagée par l'ensemble des sujets.Merci encore, pour vos nombreux efforts. Et pour ceux que vous ferez encore pour rendre cette soirée merveilleuse et espérons le, mémorable."

Le guide et l'aveugle:

Une fois le discours du Bourgmestre terminé, la fête s'est de nouveau déplacée dans les sous-sol. Laureline Dimorst à alors présenté son jeu du guide et de l'aveugle. Des duos devaient être formés. Un des membres du duo devait avoir les yeux bandés, une fois chose faite, l'animatrice déposait divers obstacles ( un baquet d'eau, un petit muret, un tapis glissant etc..).

Le guide devait décrire l'obstacle, sans mentionner son nom directement, afin de le faire deviner à l'aveugle. Une fois l'aveugle ayant trouvé il avait le droit de tenter de passer l'obstacle. Deux équipes s'affrontaient à chaque fois en même temps, ainsi, nous avons pu voir des duos comme Auguste et Ragon, Glendal et Altorn, Tarentio et Arianne, Glendal et Laewin ou Justine et Ragon. Les rires étaient au rendez-vous, le jeu à visiblement beaucoup plu et il n'est pas impossible qu'on le revoit sur d'autres évènements !

Concours d'Elégance:

Pour clôturer la soirée à eu lieu le concours d'élégance. Plusieurs personnes ont ainsi pu défiler, toutes avec un style bien différents. Certaines tenues ayant été prêtées pour le défilé. Des parfums proposés, mettant les participants bien en valeur, honorant ainsi Sunie. Le public pouvait noter de 1 à 10 chaque participant une fois son petit défilé fait. Le tout se faisait en musique et avec un public tapant dans les mains, encourageant chaque participant. Par ordre de passage il y à eu;  Dunaïd, Arianne, Auguste, Laewin, Tarentio, Altorn, Justine, Glendal et pour finir Emilya. C'est au final Emilya qui à le plus plu au public, elle remporte donc des soins auprès de notre chère Esthéticienne Erika.

Pour finir:

Bien que certains aient pu avoir des a priori sur le lieu, tous ceux étant venus pourront reconnaître qu'ils ont passé un agréable moment. La musique, l'amusement, le divertissement et les rires étaient au rendez-vous. Cet évènement aura su démontrer qu'en y mettant du sien, en prônant la tolérance et en acceptant de changer, on peut faire de grandes choses. Nous espérons en tout cas voir ce lieu prendre exemple de cette soirée et voir ses lois s'assouplir peu à peu au Roc et voir les habitants s'y épanouir. La Maison des Merveilles tient à remercier le Temple de l'Ordre de la Flamme Éternelle pour sa confiance, les décorateurs ayant, comme toujours, fait un travail extraordinaire, et toutes les personnes s'étant déplacées ! A bientôt pour d'autres évènements !

D.A


Fête des lampamagiques

Citation :

 
Le *04/05/17* à eu lieu la fête des lampamagiques. L’évènement s’est déroulé sur la place basse sous l’hôpital. L’endroit avait été décoré pour l’occasion avec un buffet accessible, des tentes, de la musique et de la bonne humeur !

Discours de Justine

En ouverture de la soirée, Justine à fait un discours que voici

"Bonsoir à tous. Sans m'étendre trop longtemps, j'aimerais rappeler la racine qui a fait germer les lampamagiques. C'était un 1497 que le projet est né. A cette époque, il n'y avait pas de lumière dans les quartiers défavorisés. Ils étaient sombres la nuit, ce n'était pas très gai ni rassurant, ajouté à la misère. Une volonté d'apporter la lumière dans ses coins de la cité, pour adoucir un peu l'ombre a donc commencé à germer, rapidement.

L'ancien temple de l'Impassible Fraternité a rapidement souhaité apporter un maximum de ressources, de nombreux donateurs ont aussi répondu à l'appel à participation, mais rien n'aurait été possible sans maître Delving. L'on aurait pu installer des torches, des lampes classiques à allumer, mais le risque d'incendies était important, la dépense d'entretien aussi. Maître Delving a un talent incroyable pour la création, magique de surcroit. Elle a donc développé un prototype de lampadaire magique. D'abord 10 exemplaires, pour obtenir l'aval des services d'urbanisme après avoir fait un essai d'installation dans les quartiers est. Puis 30 de plus, répartis dans le reste du quartier et le quartier sud.

Il s'est écoulé du temps entre les deux, parce qu'il a fallu apporter l'assurance qu'il n'y avait pas de risque et que la population était satisfaite. Mais aujourd'hui, ils sont en place et la lumière brille même dans les coins défavorisés. Il est important de célébrer toutes ces veilleuses qui rassurent et éclairent, c'est pourquoi je souhaite que chaque acteur du projet soit remercié. Mais à présent, je laisse la parole à maître Delving, qu'elle présente son petit bijou de réalisation qui éclaire à présent nos quartiers."

Discours de Maggy

Suite au discours de Justine, la parole fut donnée à Maggy qui était en charge du projet lampamagiques pour elle aussi avoir un discours;

"Il y a plusieurs inconvénients avec l'éclairage classique,il faut renouveler le combustible, ça fait de la fumée, il y a des risques d'incendie. Les lampamagiques sont conçues pour faire de la lumière en évitant tous ces inconvénients. Elles sont basées autour d'un des objets magiques les plus simples : les anneaux de lumière. Une modification lors de la fabrication permet de les faire briller en permanence au lieu de juste quand ils sont au doigt d'un porteur. un anneau de lumière permanent n'est toutefois pas suffisant pour faire un éclairage convenable. La lumière émise n'est pas très puissante et se dissipe dans toutes les directions, et il n'est pas possible de l'éteindre.
C'est pourquoi il lui faut une lampe autour, l'intérieur est recouvert de miroirs qui concentrent et dirigent la lumière émise par l'anneau pour que la lampe éclaire vers le bas et les cotés mais pas en haut. Et un système tout simple permet de placer un cache devant l'anneau pour que sa lumière soit contenue dans la lampe si on veut l'éteindre à la construction, ça coûte plus cher que l'éclairage classique, mais ça se rentabilise vite par l'absence de frais une fois en place, et par sa grande durabilité.
En plus de l'immense avantage de ne faire ni odeur, ni fumée, et de fournir un bel éclairage lumineux, et pas une lumière jaunâtre et tremblotante. Ce fut un projet long et difficile à mettre en place, mais les lampamagiques resteront en place pour longtemps, et peut être qu'un jour tout l'éclairage d'Erethil sera fait avec elles. surtout dans les maisons, où l'utilité en est encore plus flagrante."

Des lumières dans les cieux

Avant les discours, certains ont pu fabriquer des cerfs-volants auprès de Dunaïd  qu’ils ont préparés pour l’occasion et même pour certains, les tester avant l’heure. Juste après les discours, les cerfs-volants de la première parade, et ceux crées pour cette occasion ont reçu un sort de lumière. Peu à peu on a pu voir les engins volants s’élever dans les airs apportant de la lumière volant au dessus de la fête. Les rires étaient au rendez-vous, même si on déplore certains problèmes de pilotages ! Aucun accident à déplorer, si ce n’est l’égo de certains pilotes qui ont finalement rit de leurs maladresses. Quoi qu’il en soient, les lumières dansantes au dessus de la ville étaient du plus bel effet.

Des lumières sur l’eau

La fête s’est légèrement déplacée vers la rivière Ondargent ou Laureline à incité les présents à écrire des messages d’espoir et à les mettre sur de petites embarcations de bois ayant reçu, elles aussi, un sort de lumière. L’activité était bien plus calme et c’est presque 15 personnes qui ont écrit des messages adressés aux personnes pouvant les trouver un jour. Les petites embarcations lumineuses avec leurs messages ont été mises à l’eau ensemble éclairant ainsi la rivière de milles feux .

L’histoire vivante

Pour terminer la soirée à eu lieu une histoire commune. D’un coté les conteurs, Maggy,  Ashka, Sanith,  Alen,  Arianne et Caliel. L’un deux commençait l’histoire et laissant son voisin la continuer, ainsi de suite. Dunaïd accompagnait le tout à la musique, cherchant tant bien que mal à s’adapter à l’histoire. Le plus impressionnant était le spectacle d’ombre et lumières présenté par Laureline. Une tente avait été installée pour l’évènement avec une tenture blanche à l’entrée. Laureline, jouant avec les lumières arrivait à créer des ombres sur la tenture, dessinant ainsi des images s’adaptant au récit. L'histoire pu ainsi prendre peu à peu vie entre les conteurs, la musique et les images. Une expérience qui sera probablement de nouveau proposée.

Pour finir

La fête des lampamagiques fut très bien reçue par les présents. La lumière éclaira les quartiers et les visages des gens. Nous espérons voir d'autres fêtes du genre. Si certains disent que les quartiers pauvres de la ville sont oubliés, ce genre de projets et de fêtes n'est que la preuve que ce n'est pas le cas. La vie dans les quartiers en quelques années s'est très grandement améliorée. Il reste du travail certes mais bien d'autres projets sont en cours. Habitants des quartiers, vous n'êtes pas oubliés !

D.A




Tremblements de Terre

Citation :


Des tremblements de terre se succèdent actuellement sur notre belle île.

Un premier éboulement sous la Tour de Thaumaturgie, au sein des jardins, a suscité l'inquiétude des habitants. Néanmoins, notre bien aimée Tour des Arcanes ne semble heureusement pas manifester de souffrance qui pourrait laisser envisager de quelconques problèmes d'affaissement où d'effondrements.
De même, pour l'instant, les bâtiments solides ne semblent pas menacés par les secousses. Aucun dégât durable, et réel, n'ont encore été soulevés parmi les constructions de la citée.
Dame Chance, de même, semble avoir chaque fois veillé sur les habitants en leur évitant d'être blessés où tués par des chutes d'objets.

D'après les observations des dégâts sismiques dans les différents environnements autour et dans la citée (chutes d'objets, glissement du sable..etc), il semblerait que l'épicentre des séismes soit placé très en profondeur sous la capitale elle même.

Les secousses pourraient alors provenir d'une origine beaucoup plus en sous-sol que ce qui avait été imaginé (d'où le fait qu'elles n'aient pas fait plus de dégâts).
La migration de créatures hostiles fuyant l'ombreterre laisse à penser que l'épicentre puisse s'y trouver.

Les Héros de Mélusine se sont d'ailleurs montrés particulièrement réactifs face à ces secousses ainsi qu'aux remontées de créatures hostiles déferlant par les portes de la citée.
Heureusement, les membres de l'Ordre de la Flamme Eternelle aux cotés des Gantelets d'Argent ont sur organiser les défenses civiles rassemblées afin de protéger les habitants des vagues de Kakophoniens - d'étranges singes massifs et agressifs - s’engouffrant dans la ville.
Grâce au courage de nos habitants, la menace a pu être repoussée chaque fois sans laisser ni morts ni blessés.

L.D





Attaques de Nishruus, et enfant exposé.

Citation :


Les attaques de Nishruu n'ont cessé de se succéder ces derniers mois sur notre belle île. En effet l'usage de la magie, ne serait-ce que pour assurer les défenses au moment d'assauts de créatures hostiles, a attiré par de nombreuses fois des masses d'êtres de brume rouge affamés.

Si l'usage de la magie, intense, semble les attirer - comme lors de grands affrontements impliquant plus d'une dizaine de personnes - il semble aussi arriver que leurs attaques soient contrôlées par des sources humanoïdes. En effet, l'attaque de ces créatures au pied de la tour de thaumaturgie émanait d'un coffret qui, ouvert, en vomissait un nombre croissant. De même, a plusieurs reprises des fioles brisées ont été retrouvées aux lieux des agressions par ces êtres.
Il est donc à penser qu'il  existe deux sources de Nishruu : une "sauvage", de créatures désormais voguant dans la nature, une "contrôlée" par une intelligence humanoïde.

Il est néanmoins inquiétant de remarquer la présence d'enfants au milieu des attaques de ces créatures. En effet, récemment, une mère aurait amenée sa petite fille de trois ans au milieu des créatures qu'affrontaient les erethiliens, ce afin de s'emparer du coffret dont elles sortaient (le coffret ayant, déjà, été fermé par Dunaid Alijar avant son arrivée).
Les Héros de Mélusine lui auraient alors intimé de mettre son enfant à l'abri tout en les protégeant de la menace. La mère aurait refusé de mettre à l’abri l'enfant vulnérable, l'obligeant alors à demeurer dans son effroi au milieu des combats, la soumettant au danger sans considération aucune pour sa sécurité ni pour celle des défenseurs faisant barrage pour elles.

Heureusement, l'Ordre de la Flamme Eternelle aidé par de nombreux Erethiliens tels que Dunaid Alijar, où Alen Ascormac, arrive à purifier les pierres nécessaires à la capture de ces créatures. Si les efforts sont réunis à leurs cotés afin de créer, et purifier les dits objets, nous pourrions espérer maitriser un jour le nombre croissant de ces dévoreurs de magie.

L.D



Le repos d'un Ange

Citation :


Beaucoup d'Erethiliens connaissaient Danifae Tirah, fille de la Commandante Alathéa Tirah. La jeune femme, devenue Ange de la Dame de toute Magie, a tout au fil de son existence partagé à la fois sa joie de vivre mais aussi ses nombreuses créations.

Tous connaissent probablement les "Tomates magiques" du jardin de la tour, aux propriétés amusantes qui auront plus d'une fois animé des jeux de chance à croquer!

Évidement, nombre de ses réalisations, et de ses prouesses, ne sont connues que par un petit nombre qui ont pu à ses cotés œuvrer pour la Dame de toute magie.
Nous sommes néanmoins certains que chacune d'entre elle a pu rendre chaque fois un peu plus fière la famille Tirah, mais surtout celle qui aux mortels a offert la magie.

C'est en sauvant les Erethiliens que l'Ange Danifae a rendu son dernier souffle. En effet, les Nishruu débordaient les lignes de défenses composées par les institutions de l'île et organisées par le Lieutenant Fauconrouge. Il manquait alors les ressources nécessaires pour purifier les pierres et plus rien hormis le courage et la volonté de chacun ne semblait pouvoir s'opposer aux créatures.
Là, chacun aura pu voir la silhouette sylphide de l'Ange de Mystra, s'avancer au milieu des ennemis avant de s’auréoler de lumière pour les absorber un par un.

Ses paroles, d'amour, de partage, d'hommage à la magie et à ceux qui l'utilisent dans la bienveillance, raisonnent encore dans le cœur de tout ceux qui les ont entendues. Si beaucoup ont tenté de la sauver, l'heure était venue pour elle de rejoindre le Coeur des Merveilles : Puisse-t-elle y sublimer encore l'amour et la magie.

Elle ne nous laisse pas seuls, néanmoins. Non seulement, sa présence est partout aux cotés de Mystra, mais aussi son œuvre perdure au travers le temps et les mémoires.

Grâce à elle, l'ensemble des divinités priées par les Erethiliens pourront enfin espérer des chapelles où les fidèles pourront se réunir et se recueillir. Sa dernière grande création, en effet, compose la construction de lieux sacrés en bordure des plans de leurs divinités.

Ainsi, parmi ces nombreux cadeaux, l'Ange de Mystra a laissé à son départ encore un gage de son amour et de sa lumière immenses.

Nous partageons évidemment notre chagrin, et notre amour, à la Commandante Alathéa Tirah et à tout ceux qui portaient Danifae dans leur cœur.

L.D



Incendie du Domaine Tirah

Citation :


Un feu Alchimique a balayé le domaine Tirah, les explosions se succédant. L'incendie, magique, n'a ciblé néanmoins que ce bâtiment.

Certains ont avancé la présence de laboratoire justifiant les explosions. Aucun être vivant ne semblait, heureusement, habiter le domaine au moment du départ de feu.

Tout les Erethiliens présents, à la vue des flammes, ont alors unis leurs forces. Quelque soient les croyances, les convictions, les différences, tous à quelques exceptions évidentes se sont unis afin d'ensabler le feu.
On pu alors voir plusieurs chaînes se former de l'arène au bâtiment, puis de la fontaine au bâtiment ensablé et "savonné" : En effet l'eau savonneuse et calcaire serait l'une des seules à pouvoir éteindre un tel feu.

Cet élan de solidarité et d'organisation spontané a pu venir à bout des Flammes. Aucun ne pourra oublié le tableau formé par tout les volontaires transpirant sous l'effort tout en chantant des chansons  pour se donner courage.

Si tous s'inquiètent pour la famille Tirah, l'évènement aura eu le bienfait de raffermir encore les liens entre les Héros de Mélusine.

L.D




Arrivée de l'Ordre du Feu Mystique

Citation :


A l'occasion de l'inauguration du Temple de Mystra édifié par les merveilles de la magie de l'Ange de la Dame de toute Magie, notre bien aimée Danifae, l'Ordre du Feu Mystique est arrivé en Erethil.

Le culte de la vierge noire c'est présenté à leur coté, honorant l'alliance lumineuse entre les Clergés de la Danseuse et de la Dame de toute magie.

Les Paladins de l'Ordre du Feu Mystique ont annoncé la venue des enfants de la plume sacré et l'ordre de l'étoile filante pour très bientôt.

Si le départ de notre bien aimée Danifae Tirah, ange de Mystra, a bouleversé bien des âmes et inquiété certains de nos erethiliens, la venue de ces grands protecteurs du Bien et de la Magie ne peut être que le signe d'une nouvelle ère oréolée d'espoir.

L.D


Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Sam 20 Mai - 13:28

Citation :


La Plume de Fer : La Dépêche Electorale !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Citation :


Mieux connaitre vos Candidates

Nous avons pour vous rencontré nos deux charmantes candidates au poste de prévôt. Celles cis se sont prêtées au jeu d'une entrevue plus personnelle, nous permettant de les découvrir sous un nouveau jour !

Merci à elles pour ces échanges, puissent-ils vous permettre d'un peu mieux les connaitre!

L.D

Citation :


~ Entrevue avec Mademoiselle Ghrian ~

- Si vous deviez vous présenter en une seule phrase? "Je suis quelqu'un qui aspire à rester simple, mais ayant un certain nombre de principes tels que l'honnêteté et la rigueur tout en m'efforçant de rester le plus accessible et tolérante envers les valeurs des autres."

- Si vous étiez un animal, vous seriez? "Surement une fourmi, pour le coté d’œuvrer de son mieux sans forcément se mettre en avant, mais également parce que les fourmis ne travaillent pas seules puisque la colonie forme un tout et donc elles se soutiennent entre elles. Il y a aussi un rapport avec la vastitude de notre monde ainsi que la place que nous y avons."

- Sur la place, plutôt arbre, fontaine ou lampadaire? "Difficile à dire, les rares fois où je ne me déplace pas pour y chercher directement quelqu'un c'est que je profite de l'air sur un banc, à lire ou à écrire sur mon carnet"

- En armure, cuir moulant ou plate complète ? "Actuellement, je porte un harnois plus léger qu'une armure de cuir, mais qui protège tout autant que la normale. Mais oui, plate"

- Un dernier repas : Sucré ou Salé? "Sucré, un des muffins que fait Justine serait parfait, si la cousine de monsieur Tarnaciel en laisse"

- Un paysage : Urbain ou Sauvage ?"Ca dépend du contexte, j'aime autant les deux. Après, j'ai une préférence pour la ville tout de même, surtout après avoir eu la chance et l'honneur de me rendre une fois dans la Cité du Jugement."

- Votre endroit préféré en Erethil ?"Là où je me trouve le plus à ma place reste devant l'autel de mon Seigneur. Mais j'apprécie aussi me rendre dans les jardins près de la Tour"

- Plutôt Télira, Cheval ou Piéton? "A pied jusqu'à Num, Telira au delà. Les voyages à pied ne m'inquiètent pas trop en général."

- Votre élément Favori? "Le feu. La raison principale à mes yeux reste ses effets sur la non-vie, bien entendu, mais de manière plus subjective je retrouve dans le feu plusieurs notions qui me tiennent à cœur : Comme la lumière, la chaleur, ou encore la vivacité d'une flamme. Des valeurs que j'aime assez retrouver chez autrui également. "

- En amour, plutôt beau chevalier, barde coquet, où autre chose?"Dans l'idée, je n'ai pas vraiment de préférence mais comme dit au début : j'ai mes principes. J'attends de celui que je trouverais qu'il les respecte comme je respecterais les siens."

- La nuit : Belle étoile, Lit douillet, où couchette sobre ? "Plutôt lit douillet, par habitude surtout."

- Plutôt du soir où du matin? "Les deux, pour le coup : je me lève tôt et veille jusqu'au soir. Encore une fois par habitude, ayant été aspirante paladine par le passé."

- Votre passe-temps favori ? "J'aime beaucoup passer du temps avec mes proches, mais sinon je passe un certain temps à lire et à écrire. Les archives sont un peu mon terrain de jeu depuis mon arrivée dans le royaume."

- Talons hauts où chaussures pratiques? "A vrai dire c'est surtout parce que je n'en ai pas que je n'en mets pas avec mes robes. Donc cela dépend vraiment de ce que je porte.
Typiquement, j'aurais aimé en avoir pour ma robe noire. Néanmoins ce n'est pas quelque chose que je vais mettre tout les jours et de loin."


- Roman d'amour, d'aventure, où encyclopédie?"Encyclopédie, mais j'aime bien lire du fictif quand je veux me changer les idées."

- Musique populaire où classique? "Classique. Mais à partir du moment où c'est bien joué, le plus important y est."

- Jupe courte, Robe longue, où Pantalon ?"Robe longue."

- Un héros, une légende, une personnalité qui vous inspire et vous guide? " Trois personnes mais je ne peux pas me permettre de les nommer publiquement."

- Une déclaration à transmettre à nos lecteurs? "Simplement les remercier d'avoir lu ce compte-rendu, et que j'espère que cela leur permet de me connaitre un peu mieux."

Citation :


~ Entrevue avec Dame Istaryl ~

- Si vous deviez vous présenter en une seule phrase? "Idéaliste sans doute, très attachée à la communication"

- Si vous étiez un animal, vous seriez?"On m'a déjà trouvé féline, je ne sais pas si c'est pour ma discrétion ou la longueur de mes griffes en combat."

- Sur la place, plutôt arbre, fontaine ou lampadaire?"Arbre, sans hésiter. En tout cas en emplacement! Mais sans doute aussi en objet puisque vivant, si la question était celle-ci."

- En armure, cuir moulant ou plate complète ? "Cuir complet!"

- Un dernier repas : Sucré ou Salé?"On m'a habitué au sucré salé, que je ne connaissais pas : choix délicat. Salé !"

- Un paysage : Urbain ou Sauvage ? "Sauvage"

- Avez vous endroit préféré en Erethil ? "Oui, mais je vais jalousement le préserver"

- Plutôt Télira, Cheval ou Piéton? "Telira"

- Votre élément Favori? "l'Acide, de par mes dons personnels : ça m'a plus d'une fois sauvé la mise, ou à mes proches."
- En amour, plutôt beau chevalier,  barde coquet, où autre chose? "Plutôt éternité..?"

- La nuit : Belle étoile, Lit douillet, où couchette sobre ? "Jolie lune et belles étoiles."

- Plutôt du soir où du matin? "Crépuscule"

- Votre passe-temps favori ? "Prendre des notes?"

- Talons hauts où chaussures pratiques? "C'est très circonstanciel ! Mais en vérité, je crois que nus pieds à ma préférence."

- Roman d'amour, d'aventure, où encyclopédie? "Je vais dire encyclopédies, car c'est une réalité.

- Musique populaire où classique? "Populaire je crois. Mais surtout nouvelles compositions."

- Jupe courte, Robe longue, où Pantalon ? "Robe longue"

- Un héros, une légende, une personnalité qui vous inspire et vous guide? "Chant. Qu'elle soit Nocturne où de l'Aube d'ailleurs, c'est son histoire dans son ensemble qui me touche."

- Une déclaration à transmettre à nos lecteurs?"Ne parlez jamais de ce que vous ne savez pas, et doutez toujours de ce que vous savez. La citation vient d'un poète du nom de Saadi."


Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Mer 24 Mai - 18:57

Citation :


La Plume de Fer : La Dépêche Electorale !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Citation :


Réunions avec nos Candidates!

Dame Erenya Istaryl et mademoiselle Hellebore Ghrian ont tenu chacune une présentation de leur programme au Sénat et se sont montrées attentives aux questions.

Nous avons pour vous retranscrit ces rencontres mot pour mot en nous concentrant sur le rapport des questions et des réponses.

Chacune des candidates a souhaité rappeler se montrer disponible pour tout renseignement, si certains d'entre vous souhaitaient les rencontrer !


L.D



Citation :

Citation :
Présentation de Programme par Dame Erenya Istaryl au *18/05/2017* et *19/05/2017*

Citation :


Bonjour à tous, et merci d'être présents.
Comme les fois précédentes, j'ai tenté d'être attentives aux retours que j'ai eu, ainsi qu'au fonctionnement pendant mon mandat de la chambre.
Ce qui explique les quelques changements principalement axés sur la représentativité et encore plus de communication.

Mhm.. pour commencer et ceux qui ne me connaissent pas donc. Je suis très attachée à la représentativité de toutes les institutions c'est pourquoi le groupe de travail se fera sur cette base là, encore sur du volontariat.

Pour expliquer brièvement la façon de gérer un dossier... N'importe qui peut soumettre une proposition, roturier, citoyen ou plus et évidemment institutions.

Je conserve les réunions publiques, où est présenté le projet et chacun peut donner directement un avis.

Ces avis sont ensuite rapporté au groupe de travail, constitué donc par un volontaire par institution ainsi que le prévot. Le projet est étudié, discuté, travaillé, tant en conseil que sur le dossier.

Une fois le projet prêt à être soumis à la chambre Haute, il est soumis à l'avis de tous. C'est un des changements dans le fonctionnement.


(Alen) Juste une petite question , comment pourront être informé les roturiers des nouveau dossiers ,cela peut les intéresser mais ne simplement pas savoir quand sera tenue la première réunion?


Les réunions publiques sont annoncées sur un affichage public comme c'est déjà le cas, accessible à tous.
Ce qui m'importe sur les avis concernant le travail de la chambre basse, c'est justement la représentativité, tant de la roture, que des citoyens, citoyens distingués et patriciens puisque tous sont soumis aux lois de notre royaume.

Une fois les avis retournés l'ensemble du projet et les avis seront remis à la chambre Haute.

Voici pour un travail sur dossier.

J'aimerai également soumettre régulièrement, pendant les discussions sur les projets, des résumés à la Plume de fer. Pour en avoir discuté avec de nombreuses personnes, suivre un dossier dans les archives n'est visiblement pas forcement simple. j'espère ainsi toucher un plus grand nombre de personne, et leur permettre de s’intéresser plus facilement aux travaux de la chambre. Les rendre plus accessibles donc.



(Altorn De Valere) Pas spécialement la dessus mais concernant l'autorité du prévôt sur les édiles. De mon coté je constate que certains dossiers sont long a traiter, trop de temps passé sur une simple définition de mot, trop de temps pour discuter d'une façon de voir.

La faute en est a un manque de préparation a l'écrit, t'engagerais tu du coup a signer un engagement écrit attestant que les édiles doivent se renseigner sur le dossier dont il est question lors d'une séance?

Et si en cas de manquement a cette règle venant du même édile, le prévôt pourrait demander a ce qu'il soit remplacé ?
Afin que seuls ceux qui y vont travailler, y soit.


J'ai consulté nos archives, les dossiers mettent en moyenne *2 conseils* à être discutés. Souvent finalement nous attendons ensuite les retours de la Noblesse, pour rediscuter de certains point, donc éventuellement un 3ieme conseil.
Ce qui ne me semble pas exagéré en terme de délais pour des modifications de texte de lois, à ne pas décider à la légère.

Par contre en effet, j'aimerai apporter un soin particulier aux définitions, ainsi qu'indiqué dans mon programme.


(Altorn De Valere) *3 heure de débat* pour discuter de la définition d'un défunt c'est trop, beaucoup trop.

C'est qu'elle n'était sans doute pas claire pour tout le monde, et demandait surtout d'être précise, le constat de la mort n'est pas toujours évident, mais je suis d'accord sur le principe.


(Altorn De Valere) Ça peut se faire a l'écrit justement et le jour j, jour du débat au moins tout le monde part sur une définition, quitte a en discuter mais la c'est pinailler pour rien, et un gros temps de perdu, quand on vous donnera des modification juridique a faire faudra aller plus vite. Je m’arrête la, mais mon vote ira clairement pour le prévôt le plus efficace a ce niveau la.


Je souhaite en effet insister sur l'écrit, en amont donc, pour prévoir les dossiers, et je prévois aussi d'aller plus régulièrement mais directement puisque les courriers ne suffisent pas, solliciter les édiles entre les conseils.

Nous en avions discuté avec dame Alduin, et c'est visiblement indispensable, une des mesures les plus sûre donc, le dialogue pour avoir des avis, et donc s'assurer que chaque volontaire connait le sujet avant le conseil.

Cela, je m'y engage.

J'avais envisagé d'obliger une production écrite aant chaque conseil, pour autoriser la parole. Mais chacun est soumis parfois à des impératifs. Je n'exclue pas la mise en place de cette mesure, si le dialogue ne suffit pas.


(Kataenis Aleanlylth) A propos de l'avis de la population, tous les avis seront visible dans le dossier ?

Ils seront visibles par rang, mais anonymes, seule la Noblesse aura le détail.

Donc roturiers, citoyens, citoyens distingués, et patriciens.


(Kataenis Aleanlylth) Sera-t-il possible de suggérer un projet anonymement puis de fournir un avis comme si c'était une proposition de quelqu'un d'autre ?

Proposer un projet anonymement oui, ça a déjà été le cas.

Les avis de toute façon seront donc anonymes, sauf pour Notre Noblesse à qui je ne compte pas cacher le détail.

(Belorin Be'tnessa) je n'ai pas été très souvent aux édiles et je voudrais souligner presque quelque chose dit par Altorn.
Pendant le projet de lois sur les profanations les tours de tables n'étaient, franchement, que blabla pinaillages et autres.

Bref, pendant ce projet de lois les échanges étaient clairement sourd, on parlait de simplicité, mais une grande partie semblait se complaire dans la lourdeur d'un texte ou la joies de faire des lignes.
Seule l'intervention, salvatrice, de la patricienne à sauvé ce texte d'une noyade.
Ne serait-il pas intéressant de voir un prévôt cadrer ces débordements qui font juste perdre du temps pendant une réunion ? recadrer et ratifier plus simplement les choses ?


Si je ne m'abuse la majorité des définitions ont été demandées, ainsi que les détails, justement par dame Arastyl. Je ne saurai donc qualifier ça de pinaillages. Les définitions restent primordiales quand il s'agit de nos codex.

(Belorin Be'tnessa) heuu héhé, elle à fait sauter un paragraphe entier en quelques mots

Et en effet, simplifier au maximum me semble très important, mais laisser chacun exprimer son avis aussi. Et je crois également que le travail en commun avait permis encore plus de simplification au final, donc une bonne chose que cela ait été discuté.

Quand au cadrage pendant les débats c'est évidemment un des rôles primordial du prévôt, trouver le juste équilibre entre droit de parole, avis, et nécessité de recadrer.



(Belorin Be'tnessa) J'espère sincèrement alors que ce genre de démarche aidera à comprendre les lois plutôt que de donner plus de textes indigeste *opine doucement en souriant*


C'est le but en tout cas des initiatives que je propose pour augmenter la communication entre groupe de travail déjà, mais aussi avec le plus grand nombre.

(Bohort Clairval)Vous comptez donc préserver et maintenir un certain équilibre entre les institution ? J'ai personnellement tendance a préférer un rassemblement àce niveau donc j'y suis assez attaché


Ah c'est très clairement mon avis oui, ainsi qu'indiqué sur le programme, je pense indispensable que chaque institution puisse travailler un projet de loi.

(Laureline Dimrost) Peut être pour les sondages pour ma part, j'ai vu que vous comptiez consulter l'avis de la population à plus grande échelle, comment cela se passerait?

Je reprendrais les synthèses telles que je les fais actuellement en retirant les votes des instituons, et je les soumettrais à la population qui pourront donc répondre de la même façon, aux mêmes suggestions.


(Laureline Dimrost) Vous le feriez gérer par la Maison des Merveilles, où vous traiteriez les données vous même?


C'est une question à laquelle je n'ai pas encore répondu, je crois que vous n'avez pas encore le monopole, si vous l'aviez évidemment je passerais par vous, pour un contrat enfin je suppose que nous trouverions des accords.

Je souhaite que l'anonymat soit préservé, j'ai appris que certains subissaient des pressions au sein de leurs institutions.. je le déplore évidemment, et c'est aussi pour ça que je veut le mettre en place.
S'il était possible de n'avoir qu'une personne de la maison des merveilles en charge de traiter les données avec moi, ça serait l’idéal.


(Kharan Venson) Sur la question de la représentativité des institutions, comment comptez vous procéder ? Vous assurez que chaque Edile consulte bien l'avis des siens ? Pondérer le poids d'une institution et de son vote comme le propose Mademoiselle Ghrian à partir de 10 membres ?


Il n'est pas question de pondérer quoique ce soit, d'autant moins avec les propositions soumises ensuite à la population.
Concernant le fait de véritablement consulter ses membres.. je l'ai constaté à ce mandat là, d'où ma suggestion de changement d'ailleurs, quelques uns sont venus directement m'en parler...
Et j'en ai discuté avec les édiles concernés, certaines mesures ont visiblement changé depuis.

Je n'aime pas l'idée d'aller surveiller ce qui se passe au sein de chaque institution.

Donc il n'est en tout cas pas question d'aller vérifier précisément ou de demander des comptes, encore une fois je crois au dialogue.


(Laureline Dimrost)Pour rebondir sur le même sujet, est-ce qu'il serait par exemple envisageable que le prévôt propose vraiment aux institutions de voter pour un représentant? Pas pour chaque dossier bien sûr, mais qui sera chargé par exemple de gérer la communication entre l'institution et la chambre basse.


De mes précédentes expériences, les interactions semblaient assez facile entre la chambre basse et les institutions, entre autre parce qu’il y a un référent par dossier. Après je ne suis aps fermée aux suggestions, qu'apporterait selon vous un tel représentant ?

(Laureline Dimrost) C'était une suggestion par rapport aux factions qui pourraient placer un représentant sans réellement consulter leurs membres.


Au départ, quand j'avais pensé au volontariat sur les dossiers, j'avais imaginé justement une telle mise en place.

Un vote donc... mais je m'inquiétais d'éventuels délais supplémentaires avant de commencer à travailler les projets.

Si on devait me rapporter à nouveau des problèmes de représentativité votre suggestion pourrait en effet être plus probante et y pallier.

(Kharan Venson) Une petite curiosité, combien de temps environ consacrez vous à la charge de Prévôt, *hebdomadairement* ?


Beaucoup... je n'ai jamais mesuré précisément mais c'est presque *quotidien*. Il y a évidemment ce qui est visible sur les archives, qui prend parfois du temps, mais surtout les courriers.

Les relances, les demandes de précisions, recueillir des doléances, parfois jouer au médiateur aussi, questions à Notre Noblesse, rendez vous avec elle...

Entre la Tour et ma charge, je n'ai presque pas de temps véritablement pour moi.. ce qui explique bien de mes absences aux évènements culturels d'ailleurs.


(Laureline Dimrost) Dans votre programme, si j'ai bien compris, vous définissez le rôle du prévôt comme celui d'un médiateur et garant de l'autorité
Cela signifie-t-il que vos propres avis sur les sujets avancés, ne seront pas exposés?


Ils ne seront pas mis en avant avant les débats, comme c'est le cas maintenant en fait. Je donne mon avis sur chaque dossier, mais je n'ouvre jamais les débats, et évite d'y participer. J'apporte les réponses aux questions sur les codex majoritairement, et je recadre.

(Laureline Dimrost) D'accord, et vous voterez donc néanmoins? Où uniquement pour trancher?

J'indique toujours mon vote, je pense continuer.

(Laureline Dimrost) Qu'est-ce que ce serait pour vous, l'Erethil idéal? En tant que politicienne j'entends.

Une vaste question, je doute pouvoir y répondre en quelques mots.

(Laureline Dimrost) Peut être les points les plus importants à vos yeux, pour le bien être de notre société?



Ce qui m'importe c'est qu'un soin particulier soit apporté aux bas quartier, un droit à l'éducation surtout.
Évidemment un Royaume de paix, d'harmonie et de justice.
Mais nous sommes sur Toril, restons réalistes.
Pour Erethil déjà si la majorité pouvait savoir lire, écrire, compter et donc participer activement à la vie du Royaume et s'impliquer, ça serait beaucoup.

Citation :

Citation :
Présentation de Programme par Mademoiselle Hellebore Ghrian au *20/05/2017*
Citation :

Bien, déjà je vous remercie d'être venus pour m'écouter et que je puisse répondre à vos questions. Je sais que beaucoup d'entre vous qui sont là me connaissent déjà mais comme ce n'est pas le cas de tous je vais tout de même prendre le temps de me présenter.

Je m'appelle donc Helelbore Ghrian et suis vice-régente de l'Ordre de la Flamme Éternelle où je suis chapelaine mais surtout adepte dans le clergé du Seigneur des morts.

Pour en revenir au sujet de ce soir et donc de ma candidature au poste de prévôt d'Erethil, j'ai tenté l'aventure cette fois ci parce que cela fait maintenant un certain nombre d'années que je siège en tant qu'édile de mon institution, j'ai pu acquérir ainsi une certaine expérience de la politique de notre royaume et partager les valeurs auxquelles je tiens tout particulièrement.

Je ne viens pas avec la volonté de tout changer non plus, mais je viens tout de même avec mes idées, qui parfois diffèrent de ce qu'il y a en place.

Aussi, comme je l'avais indiqué sur les affiches que l'on peu trouver en ville j'ai voulu organiser mon programme sur les points suivant :

Une constitution différente de la chambre, où l'on retrouverait un groupe de travail plus restreint pour faciliter le dialogue entre les intervenants, groupe où la personne amenant le projet pourra participer en personne ou s'y faire représenter.

Un groupe de travail que je souhaite dissocier des institutions qui donnent leur avis sur le contenu des projets car je cherche à avoir des proposition qui iraient au delà des attributions de ces dernières.

Ces propositions justement, j'aimerai qu'elles soient construite autour de projet réfléchis, non pas que ce ne soit pas le cas, mais il est arrivé que l'amorce d'un projet ne soit pas assez travaillé en amont et implique un long temps de traitement par la chambre. Je pourrais donner l'exemple de la profanation pour éviter de pointer quiconque du doigt, mais après coup, je pense que j'aurai dû le travailler encore un peu plus avant de le présenter pour que son traitement par la chambre implique moins de débat parfois juste pour la définition d'un seul mot.

Du coup, c'est de cet état de fait que je souhaite partir lorsque je parle de projet construit.
Cela amène donc une analyse en amont des propositions de projet.

S'il y a ensuite quelque chose que je souhaite conserver c'est bien la régularité des échanges à l'oral, mais en appuyant sur...


(Altorn De Valere)Pardon mais juste la dessus, concernant l'élaboration de projet plus construit permettant des débats plus fluide et sans doute plus rapide. Cela implique pour le prévot de faire travailler les édiles hors seance sur les dit projets

Vous vous sentez suffisamment disponible, et prête pour cela ?


Pas tout à fait en fait, je parlais plutôt que les propositions de projet transmises à la chambre soit travaillé en amont par leur porteur. C'est une phase que je voyais avant la présentation publique au sénat.

Après pour revenir à votre question sur ma disponibilité, même si je ne suis pas forcement disponible de manière spontanée, je peux l'être beaucoup plus facilement avec un peu d'organisation.


(Altorn De Valere) Oui mais l'auteur pourra présenter un texte lui semblant très correct sans qu'il le soit pour autant, c'est pour cela que le travail hors séance est nécessaire, et assez inexistant. Si vous voulez que les dossiers soient traités plus rapidement il faudrait que les édiles ne découvrent pas le dossier écrit la veille au soir d'un conseil et ça implique de voir avec eux et de les relancer souvent.

Justement oui, c'est ce que j'étais entrain de dire avant de m'interrompre, que je souhaitais maintenir la régularité des échange oraux mais que je voulais mettre l'accent sur le travail à l'écrit dans les dossiers.

Ainsi à l'oral il faudrait débattre de proposition déjà exprimé plutôt que de les créer de toute pièce à ce moment là.

Le dernier conseil sur les méthodes d'extorsion d'information était plutôt bien dans ce genre là puisqu'on avait déjà des propositions avant de venir nous assoir autour de la table.
Ce que je veux éviter c'est effectivement le cas où il n'y a aucune propositions sur le projet au moment où le chambre se réunit.

On en vient d'ailleurs au point sur les délais et au fait de s'y tenir. Enfin, si j'ai pu répondre à votre question maître.

Donc les délais, l'idée est de donner un temps fixe pour que les propositions, mais aussi les avis lorsqu'en viendra le moment, soient données. Fixe dans le sens qu'une date sera donné et qu'elle ne sera pas repoussable.
Sauf si bien sûr il y a de bonne raison de le faire, puisqu'on est jamais à l'abri d'un imprévu important.
À l'issue de ce délai, seuls seront pris en compte les propositions ou avis exprimés.

Sachant que s'il n'y a pas suffisamment d'élément concret pour permettre le travail de la chambre, ou dans le cas des avis pas de majorité, il reviendrait au prévôt de décider de la suite du projet.

Le but ici est de pousser à la participation, car je ne voudrais surtout pas avoir une chambre où le prévôt décide de tout.
Mais c'est en agitant le fait du "je décide si vous n'avancez rien" que je m'imagine éviter cela. D'où l’intérêt d'avoir des jalons fixes dès le départ.

Je parlais donc plus tôt de restreindre le nombre de personne dans le groupe de travail, mais cela ne veut pas dire que des institutions se verront privées de leur voix bien au contraire.

Chaque institution garde bien naturellement sa voix sur les projets de la chambre basse, et ces avis justement devront être récupéré auprès d'elles à chaque fois que cela est nécessaire. C'est une tâche d'une importance certaine et d'une taille conséquente, qui comme indiqué sur l'affiche, devrait revenir par défaut au prévôt, mais qui peut tout aussi être délégué.

Dans le sens que, il n'est plus question d'attendre que l'avis soit donné, mais d'aller le quérir. Sachant que pour les dossiers très importants et pouvant avoir un impact réel sur la vie de tout les jours de chacun, lorsque j'ai rédigé mon programme à l'origine, je pensais qu'il serait une bonne idée de laisser s'exprimer non plus les institutions mais directement leurs membres, voire certains roturiers qui seraient intéressés pour le faire.

Parce que ma vision de la chambre basse, après toutes les années où j'ai pu y siéger, est qu'elle n'est pas simplement un endroit où les représentant des institutions se rassemble pour traiter des dossiers qui ne regardent qu'elles. Ces projets là, impliquent en effet, la population dans son ensemble.

En cela, j'avais dans l'idée d'organisé lorsque le contexte l'exigera des suffrages ouverts. Donc aux citoyens, patriciens et, sous conditions, aux roturiers. Là encore ces suffrage seront soumis à certains objectifs pour assurer que les resultats soient légitimes et représentatifs.
Au moins un objectif de participation pour commencer. Je pense que nous pouvons passer aux questions donc.


(Calion Amindielor) Merci. Vous évoquez la possibilité pour certains roturiers de pouvoir exprimer leur votes, ce la peut laisser craindre des dérives quand a la sélection des dis roturiers. Pour palier a cela, selon vous de quels manières ces roturiers obtiendrais ce droit au vote ?

De la même manière que pour l'élection actuelle en fait, qu'ils aient l'accord de patriciens.
Libre à eux de s'adresser aux patriciens qu'ils souhaitent.



(Laureline Dimrost) Si j'ai bien compris, il y a en fait deux groupes différents dans le traitement d'un dossier. Le premier groupe, soit la personne porteuse du projet et un groupe de personne qui l'aide à l'étoffer.
Une fois étoffé, le projet est présenté au prévôt et aux édiles, qui si tout se passe bien composent le second groupe de travail en chambre basse.


Oui.


(Laureline Dimrost) Puis ensuite, le tout finalisé est soumis au vote des institutions, où vote global. C'est bien ça ?

En effet.


(Laureline Dimrost) J'aurais donc en ce sens deux questions.
La première : qui sont les dites Ediles ?


Comme je l'ai mis sur l'affiche, il s'agirait de personnes désignées parmis des volontaires sans permettre à une institution d'y être représentés deux fois.
Et c'est en comprenant le prévôt, donc si je suis élue, il n'y aura pas de personne venant de l'Ordre de la Flamme Éternelle.


(Laureline Dimrost) Si j'ai bien compris il y en auraient quatre. Sous quels critères seront-elles désignées? Le seront-elles pour chaque projet où toujours les mêmes?

Le critère principal est la motivation et l’intérêt pour le travail de la chambre basse, afin d'avoir des personnes qui y participent activement. Après il est préférable d'avoir des notions en terme de droit puisque souvent les dossiers traitent de loi, existante à modifier ou nouvelle à ajouter.
Il n'est pas question d'être expert dans le domaine non plus.

Mais le principal est vraiment de vouloir aider à faire avancer les choses et pas seulement venir en restant silencieux.

Ensuite, ce serait pour tous les projets, mais chacune pourra se faire remplacer si elle le souhaite.


(Laureline Dimrost) Donc, à l'ouverture de votre mandat, allez vous ouvrir les candidatures en tant qu'Edile
Où allez vous directement les nommer?


Je n'ai pas encore reçu de candidature mais il est possible de le faire d'ores et déjà. Et si je suis élue, il sera possible de m'en envoyer jusqu'à la fin de la *1ere semaine* du mandat*


(Oleg Sigvaldson) J'ai trois questions de mon coté.
Est-ce que vous ne pensez pas que certains projets méritent d'avoir les volontaires pour développer le dossier d'être différent de les autres au vu des compétences que chacun peut avoir ?
Plutôt que d'avoir un groupe qui est déjà définit de base et qui peut être remplacé si une des personnes le souhaite uniquement


Sachant que le prévôt a tout à fait le droit de faire intervenir un expert si le besoin s'en fait ressentir, je ne pense pas qu'être dans le second cas soit préjudiciable.

(Oleg Sigvaldson) Je ne parle pas vraiment d'exception à la règle mais de bien être pour le projet de recevoir autant d'avis divergent que possible pour en saisir les tenants et aboutissants et failles potentielles à la loi
Vous ne pensez pas que redéfinir le groupe à chaque fois est plus sain pour œuvrer en ce sens ?

Sachant que cette précision fait toujours partie de ma première question pour l'heure.


Pas forcément parce qu'à mon sens il est plus important de savoir comment légiférer que de connaitre ce que traite la loi elle même.
C'est justement le fait d'avoir ces notions qui évitent les failles dans la loi.


(Oleg Sigvaldson) Deuxième question donc. Les candidatures seront jugées par vous seule et la nomination du premier groupe dépendra uniquement de votre opinion ?

En effet.
Mais je m'engage déjà à monter le groupe qui serait le plus motivé et efficace possible dans la rédaction des lois.


(Oleg Sigvaldson) Vous ne pensez pas que votre qualité de dévot de votre dieu peut biaiser votre jugement sur certaines personnes de par vos engagements déjà proférés et définis ?
Vous avez évoqué dans la plume de fer avoir déjà emprunté la voie du paladinat et il me semble que les paladins ont un code de conduite assez strict entre autre et ne peuvent pas œuvrer avec tout le monde

Si mais de toute manière qu'on soit dévot ou pas, personne n'est jamais parfaitement objectif.
Donc je ne vois pas trop ce que ça change en vérité.


(Oleg Sigvaldson) Vous pensez pouvoir toujours faire en sorte que l'avis de tout le royaume soit représenté malgré ces deux facteurs qui se cumulent l'un après l'autre ?
Dans le développement du projet, j'entends. Je ne parle pas des votes actuellement
Au final, de mon point de vue, vos devoirs de prévôt serait à la troisième place, après votre devoir de dévot et celui de femme en voie sur le paladinat.

C'est, comme vous le dites, votre point de vue.
Pour ma part je sais que je suis consciencieuse dans tout ce que je fais.

Donc je ne m'en inquiète pas.


(Oleg Sigvaldson) Vous ne pensez pas que ça vous gêner pour représenter l'ensemble du royaume qui accueille volontairement même des cultes opposés au votre donc ?
Même si certains ne sont que candidats


Non. Puisque c'est déjà le cas de toute manière, en siégeant à la chambre basse, je fais déjà avec les propositions venant de ces cultes.

(Oleg Sigvaldson) Comme toujours, je parle de la composition pour développer le projet. Pas pour leurs voix final qui revient à la chambre haute qui ne fait que trancher

Et encore une fois le groupe de travail ne permet pas de représenter le nombre grandissant de nos institutions.
Sachant que l'avis n'est pas pour le dossier final.

Il y a déjà eu des dossiers où les avis ont été demandés de manière successive pour différents points.

De plus, il y a la possibilité, qui existe déjà, d'envoyer des propositions au prévôt.
C'est arrivé pas plus tard qu'au dernier conseil lorsque dame Istaryl a mentionné une proposition qu'on lui avait fait parvenir.

Donc encore une fois non.
Ce n'est pas parce que le groupe est restreint que les propositions sont fermées.



(Oleg Sigvaldson) Vous avez mentionner de doubler les voix des institutions ayant dix membres pour mieux représenter les citoyens. Pourquoi ne pas redonner un poste à un édile élu pour avoir le même fonctionnement et que les habitants choisissent leurs représentants?

Parce que ce ne sont pas les édiles du groupe de travail qui votent.

(Oleg Sigvaldson) Ça reviendrait au même et au moins les habitants choisiront qui leur représentera plutôt qu'une institution dont le champ de travail et d'expertise est déjà défini et cloisonné


Et que si le projet a besoin d'un avis plus représentatif alors il y aura recours au vote global.

(Oleg Sigvaldson) Vous pouvez définir vote global ?

Vote de tous les citoyens, patriciens et sous condition pour les roturiers.

(Oleg Sigvaldson) Pourquoi donner une voix double à une institution si en cas de désaccord interne vous passez par un vote global pour mieux saisir l'opinion publique ?
Ce n'est pas plus probant comme moyen de saisir l'opinion du peuple que de passer par des institutions dont les valeurs sont ancrées dans leurs codex, puisqu'elles ne sont plus séparées des cultes en leurs seins désormais ?


Non, je ne trouve pas.
Et il ne faut pas non plus que la prise en compte des avis devienne un casse-tête qui demanderait plus de temps à démêler qu'à recueillir.


(Oleg Sigvaldson) Vous ne pensez pas qu'un vote vote fait par tout un chacun représente mieux le peuple que par une institution qui a d'avantage de membres qu'une autre ?

Si, mais c'est pour cela que je propose le vote global lorsque cela a un impact non négligeable sur les habitudes de vie de chacun.

Ce n'est pas quelque chose qu'on peut systématiser, ce n'est pas si simple à mettre en place.


(Oleg Sigvaldson) La simplicité n'est pas forcement ce qui amène le mieux à la perfection il parait oui.
Pas plus de questions, je vous remercie demoiselle Ghrian.


(Altorn De Valere) En soi il suffit de mettre a l'ordre du jour la proposition a l'état de vote et de demander a la maison des merveilles ou au sénat selon, de voter le texte par les citoyens ou les roturiers, c'est pas bien compliqué non plus.

Non, en effet, mais il est aussi question de délai de traitement et non peut faire qu'au mieux.

(Maggy Delving) hmm mais toutes les lois ont un impact non négligeable sur la vie de chacun

Je ne suis pas d'accord dans le sens que certaines ne vont pas vous faire changer vos habitudes de vie.


(Maggy Delving) Combien d'institutions ont plus de dix membres ? Pourquoi une limite à 10 et pas à 9 ou à 12 ?

Je l'ai fixé à 10 par rapport à la moyenne actuelle en fait qui est entre 6 et 8 membres.  Mais c'est arbitraire en effet.

(Maggy Delving) Si vous voulez que le nombre de membres se ressente dans le vote sans que ça soit arbitraire avec des effets de bord, autant pondéré carrément par le nombre de membres genre si telle institution a quatre membre, ça fait une voix qui compte 4.


J'y ai pensé également, mais cela rendrait inaudible les voix de certaines institutions et je ne le souhaite pas non plus.

(Maggy Delving) combien d'institutions ont 10 membres, sinon ?

Une seule pour le moment je crois. Mais cela peut être amené à évoluer. Je crois que deux autres s'en approchent.

(Maggy Delving) Pour chaque institution avec deux voix, une autre ne compte plus du coup, cela ne va-t-il pas justement "rendre inaudible'' la voix de certaines institutions" ?

Moi que pour une institution qui aurait 3 voix quand une autre en aurait quinze. Car là vous auriez des institutions qui en rendraient plusieurs inaudibles.


(Maggy Delving) mais le principe reste le même, soit on veut que chaque institution compte, soit c'est pas grave et c'est le nombre qui compte.
Oui mais là, une institution à dix membres rend inaudible une institution à neuf membres alors que si les voix sont pondérés, l'institution à 9 reste une grande force


Non, parce qu'elle ne sont pas que deux non plus.
Après c'est sûr que si une institution veut toujours tout décider seule, c'est autre chose.


(Maggy Delving) mais une institution en brouille une autre quand même.
J'ai peur aussi que ça puisse encourager les institutions à engager n'importe qui juste pour atteindre la limite et avoir plus de poids, qu'en pensez vous ?


Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de faire cela, sauf si ces institutions n'ont que peu de regard pour leur fonctionnement interne, mais là c'est mon avis propre.


(Maggy Delving) Politiquement, c'est une bonne idée, pourtant et ceux qui feraient pas ça se retrouveraient en minorité dans la chambre.


C'est exagéré de parler de minorité pour une voix mais certes.

(Maggy Delving) Et bien s'il y a quatre institution avec deux voix, les autres ne comptent pas.

S'il y a sept institution avec une voix avec un groupe de quatre qui est toujours d'accord, les trois autres ne comptent pas non plus, donc je ne vois pas trop ce que cela change.


(Maggy Delving) ça change qu'il suffit de trois institutions, voir deux plus une avec une seule voix si on veut plus de représentativité par rapport à la population, ça semble plus logique de faire carrément un vote global, comme vous proposez si on veut l'équilibre des intérêts et domaines, une voix par institution. Qu'en pensez vous ?

Que ça aurait pu être une possibilité puisque j'y ai réfléchit également au départ. Mais je me suis dit que le compromis pouvait être intéressant aussi.
Parce qu'en vérité, avec la répartition des citoyens dans les institutions, il n'y a pas d'équilibre.


(Eloyse Jeraen) les factions vides comme le cercle n'auraient aucune chance de faire changer les choses en mettant en avant leur point de vue sans convaincre les groupes plus pléthoriques. C'est un choix...

(Maggy Delving) Que voulez vous dire par "équilibre" dans ce contexte ?

Si j'en suis venue à cette proposition encore une fois, c'est pour tout de même prendre en compte cette répartition sans la rendre décisive.
Ce que l'expression des votes à une voix par membre aurait provoqué.

Pas d'équilibre dans le sens qu'on peut actuellement se retrouver dans des situations de parité quand 70% de la population a un même avis.

(Maggy Delving) alors un vote global.


Vote global qui est également prévu, mais uniquement cette fois lorsqu'il ne reste que l'avis définitif à donner sur le projet car sinon cela en compliquerait bien trop la gestion.


(Kataenis Aleanlylth) Je vais vous embêter encore avec la question sur le poids du vote gradué en fonction du nombre
Avez vous prit contact avec la chambre haute avant de proposer cette idée ?


Si bien sûr la chambre haute me fait remarquer le contraire je m'y plierai bien entendu.


(Kataenis Aleanlylth) Je ne pense pas, étant donné que le conseil des édiles donnent un avis consultatif, les votes compte autant sinon moins que les avis donnés lors du travail sur les dossier puisque le vote n'est pas décisionnaire mais consultatif


Mais je n'ai pas eu de remarque alors que cela fait des mois que l'affiche est placardée.


(Kataenis Aleanlylth)C'est pourquoi je pense qu'il serait important de demander l'avis de la chambre haute avant de proposer une telle idée

Mais j'ai une autre question, en quoi est ce plus pertinent de donner 2 voix à une organisation plus populeuse que les autres, sachant que les avis au sein même de l'organisation peuvent diverger en soit si un dossier partage une organisation de l'ordre de 6 personnes pour et 4 contre, vous donnez finalement deux voix qui ne sont pas forcément représentatif, qui plus est ce seuil de 10 me semble complètement arbitraire, puisque ne reposant que sur aucune logique si ce n'est qu'une seule institution atteins ce nombre

C'est une façon de dénigrer les autres organisations qui n'attirent déjà pas beaucoup et cela les pénalise d'autant plus

Comment voyez vous l'équité là dedans ?


Comme j'ai déjà répondu à maître Delving avant, c'est un compromis auquel j'ai pensé pour éviter qu’avoir à requérir systématiquement au vote global mais en gardant un minimum de représentativité.
Cela biaise en effet le concept d'équité, mais en même temps me semble plus juste en terme de représentativité.
Quand au fait qu'un avis partagé n'est pas forcément représentatif des membres de l'ensemble d'une institution.


(Kataenis Aleanlylth) Pour palier au problème de vote ex equo il y a le vote décisif du prévôt il me semble non ?


Dans le système actuel, rien n’empêche un édile de donner un avis qui va a l'encontre de tous les membres de sont institutions s'il le souhaite.
Oui, mais cela sous entend que la décision repose sur une seule personne.


(Kataenis Aleanlylth) En ce cas vous avez le vote global si vous pensez justement que les votes ne sont pas assez représentatifs.


Oui, qu'encore une fois, par soucis de gestion, ne souhaite pas systématiser.

(Kataenis Aleanlylth) Et en décidant de donner 2 voix à une organisation plus populeuse, n'est ce pas la même idée ? Plutôt que de donner une voix à chacun, finalement tout repose sur une seule organisation pour le moment, à cause de ce seuil définit. . . arbitrairement.


Non, parce que ce seuil est me semble-t-il atteignable, si j'avais voulu en arriver au cas que vous citez, je l'aurais fixé de sorte à ce qu'il ne soit atteignable que par une seule.

(Kharan Venson) J'aurais plusieurs interrogations

Tout d'abord, quel est pour vous l'intérêt d'une loi , pourquoi légiférer ? quel but cela sous tend-il?


Légiférer c'est poser un cadre de vie qui permettra à chacun de s'épanouir sans toujours être dans la crainte.
C'est ce qui nous permet entre autre de vivre ensemble en communauté.


(Kharan Venson) Et comment bien vivre en communauté, de quoi avons-nous besoin ?

Nous avons besoin de l'autre déjà, et donc d'établir des relations saines avec lui. Les lois sont là pour faire en sorte que ces relation le reste.

(Kharan Venson)Et pour qu'une société se développe , que le Royaume continue son essor constant

Ce sont en effet des conséquence de cela.


Kharan Venson: Peut-on considérer que les questions d'ordre magiques, religieuses, culturelles, militaires, économiques, de sauvegarde de la nature soient dissociables les unes des autres pour le bien du Royaume ? doit-on en négliger certaines sous prétexte de nombre ?
La quantité fait-elle la qualité ? l'engouement d'un instant permet-il de construire sainement notre avenir ?


Elle ne sont pas dissociables certes, mais cela n’empêche pas qu'à partir du moment où la chambre basse, à mon sens, représente le peuple, il me semble normal de donner une certaine importance à comment ce dernier est constitué.
Si je voulais en effet négliger des aspects de notre royaume, j'aurais opté pour une pondérations par nombre de membre encore une fois.
Pondération où nous aurions des institutions qui n'existeraient pour ainsi dire, même plus.


(Kharan Venson) Et donc imaginer que si le consortium était une faction plus populeuse encore, nous pourrions exploiter l'ile et légiférer en ce sens sans se soucier des incidences naturelles à long terme pour notre Royaume ?

Pourtant en sollicitant l'avis de tous, à part égale , c'est aussi une des incidences potentielles on peut imaginer qu'avec seulement 4 édiles, le cercle a peu de chances d'être représenté sur l’élaboration de projet des expertises ne seront pas représentées à leur plein potentiel


Justement, j'ai dit plutôt qu'en cas de besoin d'expertise sur certains domaines, le prévôt avait la possibilité de faire venir un extérieur.
Et vous êtes donc seule décisionnaire sur la question à partir du moment où un membre du groupe de travail, incluant je le rappelle le porteur du projet ou son représentant, le demande je ne vois pas de raison de refuser.
Il est important d'avoir le soutien de personnes compétente.

(Kharan Venson) Et le porteur peut ne rien demander aussi par méconnaissance. Sur un sujet un peu différent : avec qui avez vous d'ailleurs élaboré votre programme électoral ?

Je l'ai écrit moi même déjà, mais j'ai eu les avis d'autres personnes avant de le publier une fois écrit, un interne notamment. Après malgré mon invitation je n'ai reçu aucune remarque sur ce dernier alors que cela fait un bon moment qu'il est affiché. J'en ai parlé un peu autours de moi également, mais rien n'a donné matière à modification.

Si nous sommes là aujourd'hui c'est aussi pour que vous puissiez poser vos questions et emettre vos avis de toute façon.


(Kharan Venson) Cela ne dit pas vraiment qui et puisque vous êtes soucieuse de représentativité et aux vues des réactions que l'on peut observer ce *soir* , on peut supputer que justement, démarcher davantage nos concitoyens pour avoir les retours attendus aurait été souhaitable

La candidate vient de dire que nous étions justement là pour cela.


Je le conçois parfaitement messire oui.


(Kharan Venson) J'aurais une dernière question donc avant de céder la parole si vous le permettez

Je vous écoute.


(Kharan Venson) ce que vous proposez va demander justement un travail absolument faramineux en matière de démarche et de sondage d'opinions l'expérience nous indique que tant qu'on ne sollicite pas autrui en vis à vis, tous ne s'expriment pas.

Les étapes en plus pour envoyer une proposition à la chambre haute sont nombreuses

Le travail ne risque t-il pas au final d'être ralenti et connaitre plus de lenteur que ce que nous avons actuellement?


Non parce qu'il y aura des délais annoncés dès le départ et tenus.
Et jusque là je pense répondre promptement à chaque demande qui m'est été envoyée, vous en aviez fait l'expérience d'ailleurs messire par le passé.
De même que, je suis capable d'aller vers chacun lorsque cela est nécessaire.


(Kharan Venson) En effet, mais vous avez aussi expérimenté avec ce *soir* que les avis ne viennent pas forcément si on ne va pas les chercher, que cela est couteux en temps et pour autant, ils n'en sont pas nécessairement moins pertinents qu'un avis rapidement exprimé. La réflexion, les temps d'échanges sont parfois nécessaires pour la maturation d'une idée me semble t-il, d'autant plus si cela doit impacter le fonctionnement du Royaume.


Oui, j'ai aussi dit que qu'il ne sera pas question d'attendre les avis mais de les chercher.

(Kharan Venson) Je vous remercie d'avoir pris le temps de répondre à mes interrogations Mademoiselle Ghrian.

Et quand je dis délai fixe, ce n'est pas fixe peu importe ce qu'il y a a traiter heureusement. Si le travail à produire est plus important, le délai lui est plus long, juste il n'est pas extensible à raison.


(Laureline Dimrost) Pour les deux solutions de vote possible, donc institutions où vote global. Est-ce que les deux votes peuvent être demandés? Où l'un où l'autre selon la situation?
Je veux dire, entendre et le vote des institutions et celui de la population sur un sujet donné par exemple.


Je pense que c'est un cas qui ne devrait pas être à exclure.
Je n'y avais pas forcément pensé je doit l'avouer.
Mais si ça peut peut servir aussi de référence


(Laureline Dimrost) Pour le traitement des données, pensez vous par exemple engager un scribe, où faire appel à la Maison des Merveilles? J'entends, comme dans le cadre d'un sondage par exemple.
Pour le vote global donc.


C'est une des possibilité à laquelle j'ai pensé, les autres étant sujettes à ce qu'il est possible, comme ouvrir une boîte aux lettres dédié à la chambre basse par exemple.
Ou poser directement une urne accessible au sénat. Mais pour la dernière je dois encore confirmer.



Je remercie une nouvelle fois tout le monde d'être venu et de m'avoir accordé votre attention.

(Altorn De Valere) Et a bientôt pour le débat du coup


Oui. Ou même avant pour ceux qui souhaitent échanger entretemps.
Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Sam 27 Mai - 11:37

Citation :

La Plume de Fer : La Dépêche Electorale !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Débat Electoral *26/05/2017*!

Dame Istaryl et Mademoiselle Ghrian se sont rencontrées pour un débat Electoral au sénat ce *26/05/2017*.
Encore une fois, elles se sont toutes deux montrées attentives aux questions, et sérieuses dans leur réponses. Nous vous transmettons le contenu de ces échanges, afin que ceux n'ayant pas pu y assister puissent malgré tout s'informer !

Puissent-elles toutes les deux être remerciées pour leur implication et leur patience.


D.A et L.D



Citation :
Débat entre les candidates au poste de Prévôt le *26/05/2017*

Citation :


Le *26/05/17* à eu lieu le débat entre les candidates Erenya Isyaryl et Hellebore Ghrian. Il s'est déroulé au Sénat, à débuté vers *21h00* pour finir ers *0h30*. De nombreuses personnes sont venues y assister. Une description du programme du débat fut faite dès le début de l'évènement qui s'est déroulé en trois phases.

Phase une

Il est demandé aux candidates de se présenter.

Hellebore Ghrian:Donc déjà pour commencer je remercie les personnes qui se sont déplacées pour venir assister à ce débat. Je me nomme Hellebore Ghrian et sert le Seigneur des morts à l'Ordre de la Flamme Éternelle dont je suis vice-régente. Maintenant quinze ans que je suis arrivée dans le royaume et un peu plus de dix ans que je représente mon institution à la chambre basse. J'ai donc pu profiter de ces années pour prendre de l'expérience vis à vis de la politique de notre royaume mais également dans sa vie tout simplement. Je pense avoir montré plusieurs fois, pour ceux qui ont pu me côtoyer que j'étais attachée à remplir les devoirs tâches qui me reviennent en restant la plus droite et la plus honnête possible. Et si je me présente aujourd'hui pour cette élection c'est pour peut-être mettre un peu plus encore ces valeurs au services de notre royaume.

Erenya Istaryl: Bonsoir à tous, et merci en effet pour votre présence. Je suis Erenya Istaryl, suivant de la Seldarine, et je travaille pour la Tour Mystique de Thaumaturgie depuis presque 70 ans je crois... Concernant la politique de notre Royaume, j'ai commencé en tant que scribe aux édiles, avant que le poste de prévôt ne soit proposé. Je me suis ensuite portée candidate et ait été élue par deux fois, c'est donc ma troisième candidature. Forte de mon expérience au sein de la chambre, je propose systématiquement des modifications dans mon programme après en avoir discuté avec une majorité d'individus, ayant déjà une idée assez précise de ce qui peut ou non fonctionner. Me concernant, je suis extrêmement attachée à l'équité, la neutralité et autant que faire se peut l'impartialité, ce que je tente de mettre en avant en tant que prévôt. Caractéristiques  qui me semblent indispensables à un juste exercice pour cette fonction délicate.

Suite à la présentation, il à été proposé aux candidates de se poser mutuellement des questions sur leurs programmes. Préférant laisser plus de temps pour les questions du public, elles n’en ont pas posé.

Phase deux

La Maison des Merveilles avait préparé une liste de question qui fut posée aux candidates, chacune répondant tour à tour.

Dunaid Alijar: Comment voyez vous l'intégration de l'avis, et la participation des institutions au sein de la Chambre des Ediles?

H.G: Et bien lorsqu'il y a une décision à prendre, les avis des institutions sont demandés mais pas seulement attendus. Dans le sens que, comme je compte établie un délai fixe, il faudra que je m'attache à ce que ces avis soit donnés quitte à aller les chercher moi-même, puisque comme déjà annoncé, chaque avis manquant à la fin du délai restera non exprimé.  Il ne sera donc pas pris en compte, et donc dans les cas où il n'y aurait pas assez d'avis prononcés, il reviendrait au prévôt de prendre la décision. Non pas dans le but de tout décider moi-même mais bien pour montrer qu'il est utile d'exprimer ses avis et donc de s'intéresser au travail de la chambre. Cela est valable donc pour les avis des institutions mais également dans les cas où je prévoirais un vote global, qui, lui, sera donc soumis à des objectifs de participation. L'objectif est ici de ne pas rallonger de trop le traitement des dossiers parce que les avis sont encore en attente.

E.I: Sur présentation d'un projet il y aura, comme actuellement, un volontaire par institution pour travailler celui-ci. Chaque institution peut donc participer à l'élaboration d'un projet de loi, et en discuter les tenants et aboutissants.C'est ce à quoi je suis particulièrement attachée d'ailleurs, que toutes les institutions, puissent travailler un dossier. Pas uniquement donner un avis final, mais participer à tout le processus d'élaboration. Les avis seront évidemment demandés à l'issu, comme actuellement.

D.A: Vos Ediles seront choisis d'une façon différente, pouvez vous nous en dire plus sur ces différences et les motivations de vos positions?

E.I: Les édiles ne seront pas fixes, je fais appel au volontariat au sein des institutions, tout le monde n'ayant pas forcement les même domaines de compétences. Ca permet également à mon sens d'impliquer un plus large public au fonctionnement du royaume, et ne pas  forcement, au choix des institutions donc, de se reposer sur un seul édile.

H.G: Pour ma part, j'aurais voulu que la chambre soit constitué d'un groupe motivé et intéressé par le travail de la chambre basse. Si j'ai opté pour une forme plus réduite c'est pour fluidifier les échanges d'un part. D'autre part, consciente que personne ne dispose de toutes les compétences dans tous les domaines qui pourraient être abordés, je préfère avoir des personnes qui sont compétentes dans le travail de reformulation et rédaction des textes de loi puisque dans la majeure partie des cas, du moins depuis que j'y participe, il est question de modifier ou créer de nouvelles lois lors des différents projets. Ainsi lorsque des domaines d'expertises spécifiques sont nécessaires, j'envisagerai de faire appel à un référent qui pourrait appuyer et soutenir le reste du groupe lorsque c'est nécessaire, ou simplement demandé. Donc là aussi, je rejoins dame Istaryl sur le volontariat mais sous une forme fortement différente puisque je compte nommer les membres du groupe de travail en fonction de ceux qui se présenteraient. D'où l'accent sur la motivation dont je parlais au début.

D.A: Que pensez-vous de l'organisation des Ediles, et de la représentation des factions, proposée par votre concurrente?

H.G: C'est un système que je connais plutôt bien, mais auquel je trouve un inconvénient certain. C'est qu'il n'empêche en rien un édile de faire complètement fi de l'avis de son institution. Du coup, la représentativité sur le papier peut être assurée mais pas forcement dans les faits. J'ai déjà vu des cas justement où l'avis d'une personne d'une même institution sur un même dossier exprimait un avis totalement différent de la précédente appartenant pourtant à la même institution et s'exprimant sur le même point. C'est ce qui m'a fait estimer cet inconvénient. Pour le reste, j'en suis tout de même assez satisfaite, je ne vais pas m'en cacher.

E.I: Me concernant, limiter le travail d'élaboration des lois et projet à 5 institutions sur les 8 que compte le royaume m'inquiète. En effet, à mon sens une loi doit être penser sous tous les angles, il faut songer aux applications, aux abus... et chaque institution ayant des monopoles différents, la vision sera d'autant plus globale et le sujet couvert si chacune peut y participer.  Sur un autre point, accorder deux points de vote si je puis dire à une institution plus nombreuse n'a pas de sens, déjà parce qu'en son sein ça n'empêche en effet pas les différences d'avis, comme soulevé à l'instant. Mais surtout parce que l'avis de la Chambre basse n'est que consultatif pour Notre Noblesse. Donc le chiffre en quelque sorte, les points de voix, importe moins que la construction du projet et les avis.

D.A: Pensez-vous que le vote global, le référendum, où encore les sondages ont jusqu'ici manqué?

E.I: J'avais hésité lors de mon précédent mandat à l'ouvrir comme je le propose aujourd'hui. C'était dans ce but que j'ai mis en place d'ailleurs les réunions publiques, ouvertes à toutes les suggestions, en début de projet. Aujourd'hui on constate en effet qu'il y a des différences importantes en terme de nombre de membres au sein des institutions, et c'est justement pour palier au problème soulevé par mademoiselle Ghrian, de représentativité, que je choisis de mettre en place ce vote global ou referendum.

H.G: Alors déjà, oui sur certains sujets, je pense qu'avoir une vision globale des avis de tous a manqué. C'est pour cela que lorsque j'ai réfléchi au programme c'est l'un des premiers points qui est apparu dans mes notes. Cependant,  contrairement à dame Istaryl, je ne souhaite pas leur systématisation. Et ce principalement pour deux raisons : La première est qu'il est compliqué plus d'organiser un vote global et que cela implique un délai de traitement supplémentaire par rapport à la simple demande des avis des institutions, plus compliqué, ce délai supplémentaire se traduisant par le  temps pris par le dépouillement et le traitement des votes exprimés. Ainsi même si on instaure un délai identique pour ces deux types de demande d'avis, le vote global implique un délai qui n'est pas présent dans l'autre méthode. L'autre raison étant que je ne trouve pas que demander à chaque fois à tout le monde d'intervenir sur un sujet est toujours pertinent, puisque déjà, il est possible de voir avec le prévôt pour en parler voire de soumettre une propositions même si on ne siège pas à la chambre, mais aussi parce que les projets n'ont pas tous le même impact sur les habitudes de vies de chacun. Je pourrais prendre un exemple concret, sans pour autant vouloir en réduire sa légitimité ou son importance,  mais je ne suis pas sure qu'il aurait été nécessaire de demander un vote global concernant le projet de mémorial. Le demander aurait de fait allonger son temps de traitement. Sachant que déjà on a parfois du mal à obtenir les avis de toutes les institutions dans les meilleurs délais.

D.A: Pensez vous travailler toutes les deux avec l'organe de presse de la citée, soit la maison des merveilles ? Si oui, de quelle façon exactement?

H.G: Oui, déjà pour le vote global, puisque votre institution a une certaine expérience dans la mise en place et le traitement des sondages je voyais cela comme l'une des possibilités pour le mettre en place. Mais il y a également les annonces par vos hérauts qui pourraient s'avérer d'une aide certaine lorsqu'il s'agirait de susciter l'intérêt pour les travaux de la chambre. Voire peut-être aussi des publications en sus de l'affichage déjà existant.

E.I: Merci. Ainsi qu'indiqué dans mon programme, j'ai en effet contacté la Maison des Merveilles surtout concernant l'éventualité de faire paraitre régulièrement des résumés des dossiers en cours au sein de la Plume de Fer. Je suis très attachée à la communication, et j'ai constaté que nos compte rendus et dossiers, enfin donc archives au sénat, n'étaient pas forcement lues dans leur ensemble. Je pense très important d'essayer d'intéresser le plus grand nombre aux projets discutés par la Chambre basse. Dame Dimrost s'est montrée très favorable, et je pense donc le mettre en place, si j'étais élue.

D.A: Une partie de la population ne se sent pas écoutée et représentée, que proposez vous pour y remédier?

E.I: Et bien justement, une fois le projet travaillé par l'ensemble des institutions, je souhaite soumettre aux avis de tous les suggestions et donc le résultat du travail des institutions. Ces avis seront inclus dans les synthèses, et remis à la Noblesse. De plus, je conserve en début de projet les réunions publiques, ou chacun peut également soumettre des suggestions, qui seront ensuite étudiées par les institutions et le travail de la chambre basse. Ainsi, il est tenu compte des avis en amont des projets, mais également à la fin.

H.G: Et bien, comme je l'ai dit peu avant, il est possible même lorsqu'on ne siège pas à la chambre de donner son avis sur les travaux en court et même d'exprimer des propositions auprès du prévôt. De fait, l'écoute est possible, mais je pense et je rejoins dame Istaryl sur ce point, que la communication est extrêmement importante puisqu'il est difficile de s'exprimer sur quelque chose qu'on ne connait peu voire pas. Je compte également conserver les réunion publique puisque je trouve aussi que c'est une très bonne chose, mais je voyais une communication un peu plus constante, pourquoi pas par la publication des comptes rendus des séances, entre autre, pour que chacun puisse plus facilement se tenir au courant et donc réfléchir de son côté à ce qu'il souhaiterait amener le cas échéant.

D.A: Vous proposez toutes deux un système de gestion des dossiers différent, pouvez vous nous expliquer les différences ? Que pensez vous du système de gestion des dossiers proposé par votre concurrente et estimez vous que jusqu'ici cette gestion a été efficace?

H.G: Pour ce qui est des différences dans la constitution du groupe de travail j'ai déjà donné mes raisons qui étaient donc, d'avoir un groupe motivé et intéressé. Cela ne nuit pas à la représentativité à mon sens puisque je viens de rappeler que même sans siéger il est possible d'émettre des propositions sur un sujet ou un autre. Dans le système que je souhaite mettre en place donc, le groupe de travail participerait énormément à la reformulation du projet qui lui sera travaillé également avec l'apport des connaissances d'expert. Pour ce qui est des demandes d'avis ensuite, je me suis déjà exprimée sur le fait que je ne souhaitais pas la systématisation du vote global ainsi que les raisons de cela : Délai de traitement, pertinence sur certains dossiers, et que même si ce n'est pas parfait, j'ai souhaité mettre en pratique une certaine mise en valeur de la répartition citoyenne dans les institutions qui amène donc un certain compromis. Parce qu'autant je trouve naturel que toutes institutions puisse exprimer sa voix, autant il me parait parfois moins opportun qu'une qui contiendrait un ou deux membres ait autant de poids dans les échanges qu'une autre qui en comporterait vingt. Sachant qu’il n'est pas facile de trouver le point d'équilibre, qui n'est pas forcément là où se trouve l'équité, pour avoir la bonne solution aux soucis de représentativité. Concernant la gestion de la chambre ces dernières années, j'ai déjà dit à dame Istaryl, et je vous le dis également, je suis satisfaite dans l'ensemble de ce qui a été entrepris jusque là, une raison pour laquelle même si nos programmes divergent sur certains points, ils ont également de nombreux points communs. Je n'aurai comme doléance que le temps de traitement de certains dossiers, mais c'est visiblement pris en compte dans son programme actuel. Je pense que c'est à peu près tout ce que je dirais sur ce sujet en tout cas.

E.I: Et bien  j'ai également soulevé les points que je ne comprenais pas, ou qui ne me semblaient pas pertinents, de part mon expérience, donc 5 institutions sur le travail global, au lieu des 8 existantes, et le choix du calcul des votes. Concernant la possibilité de recueillir malgré tout des avis, en 10 années de prévôt, je sais que si on ne va pas chercher, par courrier, et oralement, et il faut insister, les avis, on ne les obtient pas. Je suis également toujours ouverte à toutes les demandes, récemment d'ailleurs un roturier m'a demandé de participer à un projet, j'ai donc fait suivre les dossiers. C'était ma seconde demande, en 10 ans de fonction. Je reste donc sceptique sur cet aspect également, même si c'est normal de le proposer. Pour ce qui est de la gestion de ma collègue, il me sera difficile d'en discuter maintenant évidemment. Concernant mes précédents mandats, je ne prétends pas avoir la solution idéale, mais je tache de faire en sorte de laisser l'opportunité à chacun de faire entendre sa voix, et j'espère que ça sera d'autant plus vrai avec les changements que je propose.

D.A: Quel est votre avis sur la durée des mandats?

E.I: Trois à quatre ans ça me parait le strict minimum pour mettre en place un programme et s'y tenir avec les ajustements nécessaires, surtout quand le fonctionnement est nouveau.

H.G: Même chose pour moi, un mandat trop court ne permettrait pas de mettre en place ce qui est prévu, mais un mandat trop long pourrait engendrer des  soucis si ce qui a été mis en place n'est pas efficace. Même si là encore, j'imagine que si le prévôt s'en aperçoit il a surement la possibilité de rectifier ces soucis, même si on se retrouverait dans une situation avec une personne élue pour un programme qui ne l'appliquerait plus. Du coup, je trouve la durée actuelle plutôt pertinent puisque ce n'est ni trop long ni trop court de mon point de vue.

D.A: Quels projets prioriseriez vous pour l'essor du Royaume? Expliquez pourquoi.

H.G: Pour ma part, naturellement ceux qui seront travaillés à la demande de notre noblesse, ensuite viendront ceux permettant de conforter un cadre de vie où chacun pourra s'épanouir. Il n'est pas non plus question de négliger les autres projets évidemment. Et on peut tout à fait considérer qu'il pourrait y en avoir d'autre à traiter en urgence suivant la situation.

E.I: Me concernant il n'est pas question de prioriser des dossiers, si ce n'est ceux soumis par Notre Noblesse. Ils sont tous toujours étudiés. Par contre, il y en a un qui me tient à cœur, et j'espère que l'initiative citoyenne finira par voir le jour. Il s'agit d'un projet d'école. Quoi de mieux pour l'essor du Royaume que d'avoir une majorité d'habitants sachant lire, écrire et compter, et pouvant donc activement participer à l'essor de celui-ci.

Phase trois

Le public peut maintenant poser des questions aux candidates.

Jude Johannsen: Bon je n'ai rien noté, et je suis plus trop sûr du passage… mais... si j'ai bien compris mademoiselle Ghrian vous pensez vous entouré de... disons experts pour discuter de certaines lois en évinçant les autres en fait, c'est bien ça ? Qui choisira ? Vous toute seule ? Selon votre expertise du coup ?

H.G: Il n'est pas question de décider seule non, une demande exprimée par un membre du groupe de travail ou le porteur du projet sera prise en compte. Quant à l'expert en question, cela dépendra du sujet mais on se tournerait vers l'institution dont ce sont les domaines d'expertises,  elle sera plus à même de proposer la personne la plus compétente ensuite. En cas de désaccord, on pourrait également d'envisager enfin de choisir à la majorité.

E.I: Je ne suis pas certaine, mais je me demande si la question n'était pas concernant au départ le choix du groupe de travail ? Plutôt que l'intervention d'experts par la suite ?

H.G: Alors pour ce qui est de constituer le groupe, comme annoncé oui je les nommerai sur la base de ceux qui se proposeront, avec les critères que j'ai exprimé tout à l'heure. Il n'y a pas volonté d'évincer puisque j'ai aussi rappelé que tout avis sera écouté et qu'il y aura un effort de communication fait sur les dossiers pour qu'ils ne se cantonnent pas seulement aux archives du sénat. Après j'imagine que je pourrais très bien me retrouver dans le cas où je n'aurais pas assez de volontaire.  Peut-être qu'à ce moment il serait envisageable de repartir sur une constitution plus classique, même si cela reste tout de même quelque chose que je souhaite mettre en place.

Oleg Sigvaldson: Pour la candidate Ghrian donc. Vous avez mentionné que dans certains cas des édiles faisaient sans prendre en compte l'opinion de leurs institutions... Tout d'abord, est-ce que vous auriez un exemple suite à votre longue expérience aux édiles ? Et ensuite, en quoi pensez vous que vos changements vont empêcher ça puisque chaque institutions conservera une voix, visiblement ?

H.G: Vous me demandez de pointer du doigt une personne devant toute une assemblée ? Enfin je peux au moins répondre à votre deuxième question.

Oleg Sigvaldson:  Je demande à situer votre exemple qui reste flou de mon coté. C'est votre choix de répondre ou non à la question j'imagine.

H.G: Je compte demander la répartition des voix des membres, mais en restant anonyme, pour légitimer un avis. Après quand aux cas où cela s'est produit, un certain nombre de fois, sur divers dossiers, comme cela a été le cas je pense sur celui qui a été le plus sujet a débat lors du dernier mandat, la conscription.

Oleg Sigvaldson:  Quand vous parlez de répartir les voix de façon anonyme, c'est éviter de classer les voix et les attribuer aux institutions comme c'est le cas actuellement ? Et simplement notifier les voix qu'ont chaque proposition ?

H.G: Le plus simple est de vous donner un exemple, si on me donne un avis favorable pour une institution de 3 membres il sera demandé combien sur ces 3 membres ont exprimé cet avis. Mais sans les nommer.

Oleg Sigvaldson:  Et si il n'y a qu'une seule personne sur trois, par exemple ?

H.G: Cela sera transmis dans le compte rendu tel quel avec l'avis initial. Enfin dans la synthèse plus exactement.

Oleg Sigvaldson:  Vous ne pensez pas que ça va alourdir autant qu'un sondage à la population systématique ?

H.G:  Non, parce que ce sera demandé en même temps que l'avis, donc c'est quelque lignes écrite en plus.

Oleg Sigvaldson:  Mais ça revient à faire confiance à quelqu'un qui ne prendrait pas en compte l'avis de son institution, et qui parlerait pour chacun des autres membres. Ou alors, aller les voir chacun, comme une personne en charge d'un sondage le ferait... Vous vous basez sur le problème que vous voyez, à savoir la personne qui ne prendrait pas en compte l'avis de son institution en interne, pour vous informer là dessus. Ça ne vous pose pas de problème ou je saisis mal, peut-être ?

H.G: Il est surtout question de mettre en avant la transparence quant à la légitimité des avis puisqu'ils sont transmis à notre noblesse, même s'ils ne sont que consultatif.

Oleg Sigvaldson:  Mais au final ça revient à faire une démarche aussi systématique et longue que les démarches de votre concurrente. Non ?

H.G: Je ne vois pas en quoi, dans le sens que lorsque l'institution donne son avis à la fin du délai elle donne en même temps la répartition des voix celles exprimés. Rien de plus, donc il n'y a pas de dépouillement, ni de traitement additionnel à la fin du délai.

Oleg Sigvaldson:  Mais c'est la personne qui, de base, selon vous, peut ne pas avoir respecté l'avis interne, qui transmettrait la répartition de ces voix. Ce qui revient à faire confiance à la faille que vous pointez du doigt. C’est là où réside mon incompréhension.

H.G: À la différence qu'elle serait visible. D'où le fait que je parle de transparence.

Oleg Sigvaldson:  Donc vous voulez pointer du doigt des possibles tords entre chaque organisation plutôt que passer par un sondage de la population et éviter qu'une organisation ait plus de voix qu'une autre, et soit à même d'étouffer l'opinion d'une autre ? Je veux dire en interne de chaque organisation, pardon.

H.G: Je m'efforce seulement de proposer ce qui me semble être pertinent, libre à vous de ne pas être d'accord. Je pense avoir donné les raisons du pourquoi ensuite.

Alen Ascormac:Merci, pour les deux postulantes un point qui a été discuter lors des précédentes élections, l'édile roturier le mettrez vous en place ou cela n'est pas encore d'actualité ?

E.I: Je l'avais mis en place au dernier mandat, la possibilité reste entière à la fin de la réunion publique de soumettre une candidature pour participer au projet en cours.

Alen Ascormac:Quel recours auront alors les roturiers ? Venir vers vous, Erenya ?

E.I: En effet.

H.G: Dans mon cas, j'ai parlé de volontaires avec la contrainte qu'une institution ne sera pas représentée deux fois, l'une des places peut tout à fait revenir à un roturier s'il s'avère remplir les critères énoncés précédemment. De même que j'ai mentionné que le porteur du projet, ou le représentant qu'il aura choisi, participerait au groupe de travail s'il le souhaite, donc si ce dernier est roturier il y aura donc également une personne ayant ce statut impliquée dans le travail de la chambre.

Alen Ascormac: Sur un autre sujet, concernant les gens faisant preuve de longs discours , dans le but certains d'entendre leurs voix sans forcément apporter une contributions utile , que ferez vous ?

H.G: Je pense qu'on entre là dans l'une des fonctions que doit remplir le prévôt lors des séances, la médiation dont dame Istaryl parle souvent, c'est déjà arrivé qu'il soit indiqué que des propos soit sans rapport avec le sujet devant être abordé. Je pense que c'est une bonne initiative et qu'il faut continuer dans ce sens. Toujours dans l'optique de fluidifier les échanges donc.

E.I: En effet, la médiation est un travail délicat mais indispensable. Il faut pouvoir recadrer les débats, et recentrer les idées. Tout en laissant un droit de parole à chacun évidemment.

Major James TomasMerci, pour mademoiselle Ghrian. Je souhaite revenir sur ce que vous avez dit au sujet de la conscription obligatoire, aussi je pense ...J'espère avoir mal compris vos propos alors je vais vous poser la question. Insinuez vous, vice régente, que le projet de conscription obligatoire de la garnison n'a pas reçu une majorité d'avis favorable des membres de l'armée avant sa proposition à la chambre basse?

H.G: Non.

Jude Johannsen:  Je voulais rebondir sur le sujet entamé par Alen quant à la représentativité des roturiers et vis à vis de votre proposition Melle Ghrian, dans le cas de figure que vous avez évoqué un roturier siégera donc, certes, mais combien sa voix pèsera t’elle dans le vote final ?

H.G: Le groupe de travail ne vote pas, il fait évoluer le dossier. Par contre, la voix d'un roturier ayant l'aval de patricien pour voter durant un vote global verra sa voix avoir autant de valeur que n'importe qui, car je ne compte pas le pondérer selon le statut à la vu du caractère consultatif que les avis ont. D'ailleurs je peux le dire tout de suite mais je m'engage à donner mon aval à tout roturier qui se présentera avec la volonté de voter en ce moment là.

Jude Johannsen: Pour le prévôt Istaryl : Prévôt, vous comptez mettre en place des consultations, concertations disons globale, pour avoir l'avis de tous, ce que je salue, toutefois ce sera t'il pour tous les textes envisagés ou bien pour certains sujets et... dans ce cas, comment seront-ils choisit ?

E.I: Actuellement, à la fin de chaque dossier je rédige une synthèse reprenant toutes les suggestions, et j'indique la position des institutions. C'est cette synthèse, avec les suggestions, sans les avis des institutions qui seront de toute façon consultables dans les comptes rendus, que je vais soumettre aux avis.

Jude Johannsen: J'avoue ne pas bien comprendre l'intérêt du coup...

E.I: La représentativité, et les avis roturiers.

Jude Johannsen:  mais la loi sera déjà votée ? Enfin discutées, débattues

E.I: Les lois ne sont pas votées en chambre basse en fait. Je vais reprendre un exemple de projet alors. Un projet est soumis, réunion publique, là toutes les suggestions de tous sont les bienvenues, c'est la base du travail, repris ensuite par les édiles volontaires des institutions. Tout est discuté, travaillé, élaboré sur dossier et en conseils. Les avis sur ce travail des institutions est donc pris, et l'ensemble des suggestions est alors soumis aux votes de la majorité. Entre autre parce que sur une institution de 15 membres par exemple, il pourrait y en avoir 7 pour un avis, et 8 sur un autre. Mais aussi parce que pour l'instant, les avis de la roture sur les projets ne sont pas forcement pris en compte. Il peut y avoir un courant global pour une même institution, mais des avis très divergents au sein de celle-ci. La synthèse globale sera soumise avec tout en fait, libre à la Noblesse ensuite de tenir compte des avis, soit des institutions, soit d'une majorité au niveau du peuple, soit d'aucun d'ailleurs.

Le public n’ayant plus de questions, des remerciements sont faits et la séance est levée.




Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Ven 9 Juin - 16:04



*La Gazette est lue dans tous les recoins de la cité par les Hérauts de la Maison des Merveilles*

Citation :


La Plume de Fer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parution N°23
*09/07/2017*
"Ah les Crococo!"



~~~ Menaces ~~~


Nishruus et Tremblements de Terre

Spoiler:
 



~~~ Politique et Législation~~~


Erenya Istaryl Réelue Prévôt! !

Spoiler:
 



Nouveau Système Judiciaire

Spoiler:
 



Retour de l'Atelier de Magie pour les roturiers!

Spoiler:
 

~~~ Culture et Patrimoine ~~~



Frissons, défilés et une vente aux enchères

Spoiler:
 


Madame et Monsieur Erethil

Spoiler:
 



Par la Force et la sueur

Spoiler:
 


~~~ Faits Divers ~~~

L'aventurier qui passait par là

Spoiler:
 
Ah les crococo les crocodiles
Spoiler:
 




Dernière édition par Maison des Merveilles le Mer 5 Juil - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Mer 5 Juil - 17:35



*La Gazette est lue dans tous les recoins de la cité par les Hérauts de la Maison des Merveilles*

Citation :


La Plume de Fer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parution N°24
*05/07/2017*
"L'obésité ne touche pas les lapins! "



~~~ Menaces ~~~


Selune a percé la Tempête

Spoiler:
 



Apparitions Fantomatiques

Spoiler:
 



De nouveaux meurtres

Spoiler:
 


~~~ Politique et Economie~~~


Majorité Légale, une première mouture !

Spoiler:
 



L'Importation est de retour !

Spoiler:
 


~~~ Culture et Patrimoine ~~~


Chute de l'Etoile et course de sac!

Spoiler:
 



Fête de l'Astre Blanc : Les rives illuminées!

Spoiler:
 


~~~ Faits divers ~~~


Petit potins et amours badins!

Spoiler:
 



Adultes en Peluche!

Spoiler:
 


L'obésité ne touche pas les Lapins!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Lun 7 Aoû - 15:38

Citation :
La Plume de Fer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parution N°25
*07/08/2017*
"Festivités et Solidarité!"



~~~ Menaces ~~~


Des morts-vivants dans les Egouts

Spoiler:
 


~~~ Politique et Économie ~~~


Une École se Construit !

Spoiler:
 


L'Ordre de la Flamme Eternelle : Un temple présent auprès du peuple!

Spoiler:
 


Les Elections se profilent !

Spoiler:
 


~~~ Culture et Patrimoine ~~~


La journée de l'enfance : Dons et bonne humeur!

Spoiler:
 


La fête du bon cœur  : Course en sac et glissades!

Spoiler:
 


Un voyage Musical!

Spoiler:
 


Des cartographes dévoués !

Spoiler:
 


~~~ Faits divers ~~~


Us et coutumes d'outre-mer :

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Lun 4 Sep - 17:41

Citation :


La Plume de Fer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Dépêche Electorale : Rencontre avec vos Candidats au poste de Prévôt !

La Candidate Phynëe nous a fait le plaisir d’accueillir l'électorat Erethilien ce *vendredi 1er septembre* au Théâtre. Si le très synthétique programme affiché par la candidate a pu surprendre, ce moment d'échanges en fut d'autant valorisé. Chacun et chacune a pu ainsi saisir l'opportunité d'échanger et de comprendre les aspirations de la candidate au travers différentes questions. Pour vous, nous les  retranscrivons ici afin que ceux n'ayant pas eu le plaisir de venir puissent tout de même consulter cet échange intéressant!
N'hésitez pas à revenir vers mademoiselle Phynëe afin d'obtenir des réponses à vos interrogations !


Citation :


~ Rencontre avec la Candidate Lua Phynëe ~

Lua Phynee: Merci à tous d'être venus , j'imagine que vous avez tous pris le temps de lire le programme que je compte défendre.  Et si vous ne l'avez pas fait... je peux vous le redire de tête. Mais en principe je ne suis pas là pour relire ce qui est déjà écrit. Je voudrais vous présenter rapidement ma philosophie concernant la chambre des édiles. Et surtout vous donner du temps pour vous exprimer.

Vanion Dimrost : Concernant l'organisation des réunions de la chambre. Est-ce que vous souhaitez poursuivre sur le même schéma que celui existant ou avez vous autre chose en tête ? Que ce soit sur la périodicité, la durée etc...

Lua Phynee : Non je veux changer cela. Je ne crois pas que l'organisation actuelle soit vraiment pertinente compte tenu du rôle réel de la chambre basse. En vérité je compte organiser davantage de réunions…Ou bien moins de réunions... tout dépendra de la motivation des rédacteurs qui m'accompagneront. Je n'ai peut-être pas répondu à tout mais... ça va venir quand je vais détailler.

Kataenis Aleanlylth: Justement j'allais te demander de détailler pour avoir une idée concrète du fonctionnement de la chambre tel que tu le vois.

Lua Phynee :
J'ai utilisé le terme de rédacteurs, car la rédaction est le rôle principal de la chambre basse. Nous devons rédiger des textes de lois qui seront soumis à la noblesse, avec des contraintes très... importantes. Notre rôle de décision se limite généralement à des détails. Même s'il est vrai que certains de ces détails ont beaucoup d'importance. C'est pourquoi... Je pense que demander systématiquement des votes de chaque faction est une perte de temps.  Nous ne faisons que proposer, et la noblesse décide. C'est une évidence. Notre rôle est donc de rédiger au mieux.

Kataenis Aleanlylth: Le rôle de la chambre basse est de donner un avis consultatif, le système de vote sans explication est maladroit je suis d'accord mais avoir le plus grand nombre d'avis permet un meilleur choix pour la chambre haute. . . Est ce que tu vas priver des institutions de donner leur avis ?

Lua Phynee: En effet, non ce n'est pas mon intention. Au contraire je souhaite laisser un grand nombre d'avis s'exprimer. Mais je ne compte pas le faire encadrer par les factions. Quand je dis que chacun peut s'exprimer, ça signifie... Tout le monde. En tant qu'individu, en tant que groupe, en tant que faction.  Les arguments sont plus importants à mes yeux que le nombre d'individus soutenant une idée.

Kataenis Aleanlylth: Comment sera choisit ton entourage et de combien de personnes se composera-t-il ?

Lua Phynee: D'autant qu'il y aura des volontaires. Et par volontaires j'entends volontaires travailleurs. J'aimerais que dans un délai donné, ceux qui ont des choses à exprimer sur un sujet en cours le fassent, de la manière de leur choix. Je rassemblerai toutes les idées et les textes. Et je déterminerai la meilleure manière de proposer un texte succinct et juste à la noblesse.

Vanion Dimrost: Il sera donc possible d'être volontaire pour des sujets précis sans être présent sur tous donc ?

Lua Phynee: Bien sûr.Si on doit discuter d'une norme pour la couleur des pommes et que ça ne vous inspire rien, je n'irai pas vous chercher pour vous extorquer votre opinion. Je doute que ce sujet soit un jour proposé.

Kataenis Aleanlylth: Est il possible que tu refuses des volontaires ? Et sur quels critères ?

Lua Phynee: C'est possible oui. Je pourrais refuser des personnes venues jouer les fauteurs de troubles en réunion, les personnes qui dorment en séance. Ainsi que euh... les personnes à qui il faut répéter 3 fois la même chose pour que ça rentre. Mais je ne suis pas tyrannique. Chacun a le droit à l'erreur et chacun a le droit d'être inattentif une minute. Je veux des personnes travailleuses et motivées, tout simplement. Je ne crois pas que ce soit le cas de l'intégralité de la chambre basse actuellement. Et je ne crois pas que le prévôt actuel compte y remédier plus que les dernières fois. Est-ce que ça vous éclaire sur la manière dont je souhaite travailler ?

Kataenis Aleanlylth : Il manque encore le fonctionnement concret .Pour les sujets par exemple .Quels sont les étapes pour le travail d'un dossier.

Lua Phynee: Celles que je déciderai. Ce que je déciderai pertinent selon le sujet. C'est possible que je ne traite pas deux sujets de la même manière. Mais pour donner une idée, si le clergé de Mystra propose un texte pour réglementer la magie bleue - Je dis bleu de manière arbitraire - le texte sera affiché publiquement, une invitation sera donnée à tous pour apporter des contributions, par oral ou par écrit. Je fixerai une date au moins pour une réunion publique. Et je fixerai un délai. Vous avez jusqu'à telle date pour apporter vos idées. Ou pour me dire que vous avez besoin de deux jours de plus pour finaliser une proposition, auquel cas je peux décaler. Au terme du délai, j'aviserai en fonction de l'avancement. Ah et entre temps j'aurai consulté la Tour évidemment, au vu du sujet.

Kataenis Aleanlylth: Le temple de Mystra aussi ?

Lua Phynee : J'imagine qu'après avoir proposé le dossier ils en suivront l'avancement oui.

Dunaid Alijar: J'ai plusieurs questions. Donc tu laisses le texte de base à la vue de tous, réunion publique, tout ça.  Est-ce que tu ouvres l'accès a ces groupes de travail, si on peut appeler ça comme ça, à tout le monde ? Comme les roturiers ? Car tous n'ont pas accès, surtout si non factionné.

Lua Phynee: C'est possible que le texte ne soit consultable que par les citoyens. Dans l'idéal j'aimerais que tout le monde puisse le voir, mais je ne suis pas certaine que le sénat ait la capacité d'ouvrir ses portes à tous les roturiers. En réalité peu de roturiers s'intéressent à la chambre basse de toute façon. Mais là... le souci pratique fait que je devrais voir ça avec les occupants du sénat.

Dunaid Alijar: Ensuite, admettons que le sujet passionne, et que tu te retrouves avec disons 15 volontaires, tu fais quoi ?

Lua Phynee: Et bien il y aura quinze volontaires. Donc... Il me faudra une baguette solide pour cadrer tout ce monde.

Dunaid Alijar: Et tu vas réussir à les réunir tous ?

Lua Phynee: Ce n'est pas obligatoire non. Ils pourront contribuer par écrit, par oral en me rencontrant directement, en réunion avec ceux qui veulent échanger, ou même en scène dessinée comme tu le fais.

Dunaid Alijar: Si certains se présentent comme volontaires sur tous les sujets, mais ne foutent jamais rien ?

Lua Phynee: Ils peuvent. Ce n'est pas grave puisque s’ils ne donnent pas d'avis je n'aurai rien à prendre en compte de leur part. Mais... je n'ai pas été très claire. Je ne compte pas inscrire des volontaires sur chaque dossier. A tout moment n'importe qui pourra apporter quelque chose. Je tiendrai les dossiers à jour le plus rapidement possible pour que chacun puisse consulter les contributions des autres. Et avoir une synthèse claire de l'avancement.

Dunaid Alijar: Et si au contraire, un sujet trop chiant ne motive personne ?

Lua Phynee: Pas toutes.

Dunaid Alijar: Celles concernées par le sujet au moins ?

Lua Phynee: Si c'est un sujet magique par exemple j'inciterai la Tour et ses membres à se prononcer. Mais bon je risque de vite m'arracher les cheveux.

Dunaid Alijar : Comme souligné tout à l''heure.... C'est souvent le bordel dans les séances, certains en profitant pour envoyer des piques à d'autres. Plus ou moins déguisées. Tu penses faire quoi pour ça ? Virer ceux qui foutent le bordel ?

Lua Phynee: Ça ne m'intéresse pas, ça. J'aurai un détecteur de piques sur moi : S'il détecte des méchancetés je pourrais bien demander à des gens de s'en aller oui.

Kataenis Aleanlylth: Dans ta synthèse tous les avis donnés, les idées et propositions figureront ?

Lua Phynee: Non.

Kataenis Aleanlylth : Comment comptes tu faire le choix ?

Lua Phynee: Absolument pas. Mon rôle le plus important sera de trier les contributions pertinentes.

Kataenis Aleanlylth:
Mais si par exemple une contribution ne te parait pas pertinentes et finalement l'est aux yeux de la noblesse ?

Lua Phynee : Alors ce sera fait dans la limite des consignes de la noblesse bien évidemment. Et si la chambre haute souhaite que certains éléments figurent dans un texte ils seront pris en compte. Mais trier la pertinence des informations, ce n'est pas principalement faire pencher le texte dans une direction. C'est surtout supprimer quantité de texte inutile.

Kataenis Aleanlylth: Comment jugera tu de la pertinence d'un texte ?

Lua Phynee: Avec mon bon sens. Des années d'expérience à la chambre des édiles ont démontré que je suis de loin la plus douée pour ça. J'anticipe les recadrages de dame Arastyl avec une perspicacité inégalable.

Kataenis Aleanlylth: Mais concrètement sur quels critères te basera tu ?

Lua Phynee: L'utilité et la clarté. Je peux citer un exemple récent de débats inutiles. La réforme du texte de l'insulte. Du délit d'insulte. Il ne semblait pas correspondre à ce qui était appliqué par les juges en raison d'un décalage avec le préambule. Certains, dont moi, ont jugé utile de modifier la formulation du texte, pour en changer aussi l'application. Mais dame Arastyl représentant la chambre haute nous a rapidement signifié que l'application ne changerait pas. On pouvait juste reformuler pour plus de clarté. J'ai tout de suite suggéré de changer le préambule en ajouter une ligne. Une simple ligne. Et puis j'ai quitté la chambre des édiles pendant... environ trois ans. A mon retour le débat était toujours en cours. Et les propositions de texte sur l'insulte faisaient 15 lignes et étaient un amas de répétitions inutiles, sans que ça change le moindre sens. Il a fallu que j'insiste pendant toute une séance pour que tout le monde accepte de ne rien changer et de juste reformuler le préambule. Ce que j'avais proposé trois ans avant. Si j'avais été prévôt depuis le début, ça aurait été plié en cinq minutes.

Kataenis Aleanlylth: Es tu en train de dire que tout s’est résolu grâce à toi ? Est ce que ce comportement ne risque pas de poser problème si tu deviens prévôt et que tu dénigres le travail des autres publiquement ?

Lua Phynee: Tout s'est résolu parce que dame Arastyl a tranché. Elle a été sensible à mes arguments parce qu'ils étaient logiques.

Kataenis Aleanlylth: C'est ce que tu penses ou c'est ce qu'elle t'a dit ?

Lua Phynee: Elle ne m'a rien dit non. Mais j'en suis convaincue.

Dunaid Alijar: Tu penses différencier la valeur des votes des participants ?

Lua Phynee: Bonne question ! Si je compte trancher sur la forme du texte...sur le fond, je pense tenir compte davantage des avis exprimés. Et oui, pour moi tous n'auront pas le même poids selon les sujets. A une exception, celle des lettres de marque. D'ailleurs le mode de décision est en cours de discussion donc c'est difficile d'anticiper précisément.

Dunaid Alijar: Si tu as une personne du groupe de travail qui représente officiellement sa faction pour un sujet, et disons un simple volontaire à coté, les deux votent, tu leur donne la même valeur de vote ?

Lua Phynee: Tout dépend.

Kataenis Aleanlylth: De toutes manières la noblesse ne considère pas vraiment les votes. Uniquement les avis construits et argumentés.

Dunaid Alijar: Ca donne quand même un aperçu.

Lua Phynee:  Si j'ai un expert dans un domaine face à une faction qui n'a aucun lien avec ce domaine...L'expert seul peut peser plus. Là aussi question de bon sens.

Kataenis Aleanlylth: En parlant de l'expertise, ce sera une expertise que toi seule reconnait ? Parce que pour l'instant si j'ai bien compris la seule expertise reconnut est celle délivré par les organisations. La magistrature et la garnison sont expert dans le domaine pénal par exemple.

Lua Phynee: En matière de justice sans doute mais bon en matière de tout le reste il y a des tas de domaines ou les reconnaissances officielles n'existent pas. Et donc il y a plein de manières de reconnaitre un expert. Enfin de juger si on peut s'y fier ou non. Et non, je ne serai pas la seule à en juger. Le souci qui me paraît le plus important...Ce sont les experts qui ne voudront pas exercer leur expertise. C'est un autre risque de voir des dossiers trainer. Si ce sont des experts officiels il faudra remettre le dossier à la noblesse en signalant que les experts n'ont pas voulu faire leur travail. Voulez-vous évoquer autre chose ?

Dunaid Alijar:
Tiens, en parlant de frais...Les fonds de la chambre des Ediles semblent dormir. Aurais tu une idée d'utilisation de ces fonds ?

Lua Phynee: Bonne remarque. Pas immédiatement non et l'utilisation des sous est un sujet que je ne veux pas trancher seule. En revanche, je stopperai immédiatement le prélèvement de l'impôt.

Dunaid Alijar: Pourquoi ?

Lua Phynee:Depuis trente ans il me semble que pas un erethii n'a été utilisé. Le sujet est évoqué régulièrement et on continue à prélever pour rien.

Dunaid Alijar: Et donc s'il se faisait ressentir un besoin, tu demanderas aux factions de participer en fonction ?

Lua Phynee: S'il y a un besoin les factions et les citoyens participeront d'eux-mêmes. ça a toujours été le cas. Malgré l'existence de cette caisse bien pleine c'est toujours le cas. C'est vraiment prélevé pour rien .

Kataenis Aleanlylth: Tu vas mettre tout ça sur ton programme pour ceux qui n'ont pas pu venir ? Ou c'est la surprise ?

Lua Phynee: Oh mon programme est très clair et très complet.  Mais Laureline va retranscrire cette présentation. Ce sera publié dans une gazette spéciale.

Kataenis Aleanlylth: Tu prends des risques. Il y en a qui ne lisent pas beaucoup

Lua Phynee: C'est pour ça que j'ai fait un programme court. On a déjà beaucoup de travail pour écrire des lois. Alors écrire des affiches pour écrire des règles pour discuter de la manière dont on rédige les lois... Je vais à l'essentiel !

Vanion Dimrost: Concernant la représentativité j'ai cru comprendre qu'il y avait une envie de vous ouvrir donc, par les comptes rendu, l'accessibilité etc... Mais envisagez- vous quelque chose de particulier si ces nouvelles voies possibles ne viennent pas à vous ou n'osent pas venir à vous.

Lua Phynee: Oui, j'envisage quelque chose. J'aimerais que d'autres m'aident à aller chercher ces voix. Je veux que les erethiliens puissent faire confiance à un représentant pour s'exprimer pour eux. Mais...je crois que beaucoup d'entre eux n'en ont même pas l'idée. Aller à leur rencontre est une solution. Mais un prévôt ne peut pas rencontrer tout le monde, même en ne dormant pas la nuit. Avoir des conseillers proches qui écoutent les suggestions, et parfois le faire en personne, je crois que c'est la meilleure solution. Je pense là surtout aux roturiers qui ne se font pas représenter spontanément.

Laureline Dimrost : Penses tu faire appel à l'institution chargée de l'information pour sonder l'opinion publique, comme ça avait été fait pour la conscription par exemple?

Lua Phynee : C'est possible oui mais je l'imagine sur une quantité réduite de sujets. La conscription était un bon exemple de sujet touchant potentiellement l'ensemble de la population. Mais c'est aussi un exemple de ce qu'attend la noblesse de nous.  De textes, pas des choix.

Laureline Dimrost: Selon toi le texte pour la protection de l'enfance n'a pas été le fruit de choix et de débats?

Lua Phynee: C'est le contre exemple de tout ce que j'ai dit jusqu'ici. Et je crois que c'est un modèle de réussite de l'organisation actuelle Malheureusement, plutôt isolé.

Laureline Dimrost: Les lettres de marque ne sont elles pas aussi le fruit de démarches des Ediles? J’entends, elles n'existaient pas avant, et elles ont été le fruit d'un volonté de la Chambre de l'époque à trouver des solutions pour les réprouvés.

Lua Phynee: Bien sûr, le principe est aussi une réussite. Mais celui-ci est plus ancien

Laureline Dimrost: La protection des défunts?

Lua Phynee: Ce sont les sujets généralement consensuels. Et malgré tout long à traiter à cause de débats sur les formulations. Malgré des accords assez rapides sur le fond.

Laureline Dimrost:
Donc, selon toi, le rôle de la chambre est de rédiger des textes de lois selon les directives de la Chambre haute, non d'être dépositaire d'idées?

Lua Phynee: Elle fait les deux évidemment. La proposition d'idées est sans doute plus importante en termes de... décisions ces dernières années.

Laureline Dimrost: Dans ce cas, comment vas tu gérer les idées opposées? Prenons l'exemple de la torture, où certains souhaitaient pouvoir torturer des enfants, d'autres en étaient révulsés.

Kataenis Aleanlylth: Si des avis s'opposent et font débat, et donc ralentissent le travail de la chambre, compte tenu du nombre supposé de rédacteur a tes côtés c'est probable, comment comptes tu procéder ?

Lua Phynee: Et bien il y a des limites aux avis que je veux entendre. Sur un tel sujet, la torture des enfants: En tant que Prévôt je vote contre et c'est le choix définitif de la chambre.

Laureline Dimrost: Donc tu représenteras malgré tout un courant d'idées assumé. Pourrais- tu nous en dire plus sur celui ci?

Kataenis Aleanlylth: Donc si une idée ne te plait pas tu ne la présenteras tout simplement pas à la noblesse ? C'est une forme de censure non ?

Lua Phynee: Alors je vais essayer de répondre à tout en même temps. Oui, je représente un courant de pensée, au delà de l'organisation que je souhaite mettre en place. Ça ne signifie pas imposer mon avis sur tous les sujets . D'ailleurs, si on prend l'exemple de la protection des défunts... Je me serais très peu mêlée des décisions et me serais essentiellement fiée à un vote. En revanche sur certains points cruciaux... Et la protection des enfants en fait partie...Oui, j'ai l'intention de faire pencher les décisions de la chambre basse dans le sens le plus juste. C'est ce que j'ai indiqué dans mon programme exhaustif. Je souhaite que la liberté des personnes soit au maximum préservée. Et je souhaite que chacun puisse avoir une chance de réaliser ses rêves à Erethil.

Merci d'avoir posé la question, car je dois ajouter un autre point essentiel. Je veux que cet élément soit très clair pour les personnes qui désirent aller voter pour élire le prévôt. Car je veux que ceux qui déposeront un bulletin à mon nom le fassent aussi dans ce but pour légitimer les choix que je ferai de défendre les libertés.


Laureline Dimrost: Peux tu nous donner une définition de la liberté, de cette liberté que tu souhaites défendre?


Lua Phynee:
Je veux que les erethiliens de tous âges aient la liberté d'apprendre, d'entreprendre dans le domaine de leur choix, et qu'ils aient la liberté de vivre sans craindre pour leur sécurité à cause de ce qu'ils sont.  Je veux qu'on cesse d'assommer les habitants d'Erethil avec toujours plus de formalités. Toujours plus de contraintes qui tuent la créativité et pompent l'énergie des gens de bonne volonté. Merci ça me donne de nouvelles idées de slogans .

Kataenis Aleanlylth: Donc tout ce qui ne va pas en ce sens sera exclu ? Parce que si tu fais le tri et présente uniquement les idées qui te conviennent mais que ça ne va pas dans le sens de la noblesse, tu risques d'avoir beaucoup de refus, de texte à retravailler longtemps et des soucis qui vont se cumuler .

Lua Phynee: Non, puisque la plupart des thèmes traités par la chambre ne touchent pas à ça. La plupart du temps je m'attacherai surtout à proposer des textes simples et clairs. Et lorsque ce sera le cas, lorsque ce seront des thèmes... sensibles, d'une part je ferai valoir le vote populaire dans mon sens, et d'autre part j'aurai convaincu les autres factions en tant que telles de soutenir majoritairement ce point de vue. La Noblesse y sera sensible, ou non. Nous verrons. Ce n'est pas moi qui déciderai, ni les factions, ni le peuple. Mais pour les sujets où la noblesse envisage la souplesse, alors nous aurons du poids.

Kataenis Aleanlylth: Et si le vote populaire ne va pas en ton sens ? Tu ne le feras pas valoir ?

Lua Phynee: Et bien je ne serai pas élue. Je n'aurai rien à faire valoir.

Kataenis Aleanlylth:Je pensais que tu parlais de vote sur le sujet comme l'avait suggéré dame Dimrost tout à l'heure, pardon.

Lua Phynee: De sondage alors

Kataenis Aleanlylth:
Oui

Lua Phynee: J'ai l'intention de tenir compte des sondages si je les commande, oui. Sinon ça n'a pas de sens.

Laureline Dimrost: Mmh, pour ma part je souhaitais aborder un autre sujet.  Avec le Projet mémorial, nous nous sommes rendu compte que la Chambre des Ediles avait aussi pour rôle la gestion de l'urbanisme. Force de proposition concernant l'aménagement urbain donc. Est-ce que tu aurais des projets là dessus?

Lua Phynee: Et bien en dehors du mémorial que j'approuve...Il y a le projet de baptiser les rues et les lieux qui est intéressante. Et mon idée serait d'écouter en priorité les idées des factions pour les rues directement proches de leurs établissements. En dehors de ça, l'urbanisme n'est pas vraiment ma passion, donc je n'ai pas de projets à soutenir personnellement. Mais je suis prête à recevoir des propositions s'il y en a.

Lua Phynee: Merci d'être venus, merci pour votre attention
Article proposé par les chroniqueurs L.D et D.A.
Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Lun 18 Sep - 17:58

Citation :


La Plume de Fer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Dépêche Electorale : Débat électoral.

Les Candidates Lua Phynëe et Erenya Istaryl se sont rencontrées au Sénat dans le cadre d'un débat électoral opposant leurs programmes et idéaux politiques. Les Erethiliens sont venus nombreux afin de jouer le jeu de cet échange de convictions, de projets et de promesses auprès de l'électorat.

Ainsi, nous vous proposons une synthèse de cet important débat qui a permit de mettre en avant deux visions du monde parfois complémentaires, parfois très différentes!


Citation :


~ Débat Électoral : Lu Phynëe, Erenya Istaryl ~

Altorn De Valere: Lua, qu'est ce qui t'a poussée à te lancer dans cette aventure ? Un événement ? Une puissante envie ?

Lua Phynee: Mon retour à la chambre des édiles après trois années artistiques bien remplies. J'ai constaté que...Malgré les améliorations qu'avait connues la chambre il y a quelques temps, on n'a pas franchi un cap dans... comment dire... l'efficacité. J'avais quitté le poste d'édile au début des débats sur la réforme du délit d'insulte. Et quand je suis revenue, après trois ans, les débats avaient... fait reculer le projet. Là je me suis dit... il y a un souci. Je vais remédier à cette lenteur.

Altorn De Valere: Erenya même question du coup, pourquoi te représenter à ce rôle la ?

Erenya Istaryl:Juste avant je voudrais répondre sur le délai du dossier Insulte, puisque c'est un débat. Dossier commencé au *25/06/17 *comportant 3 points du codex à modifier, contrairement à la majorité qui n'en comptent qu'un seul. Il y a eu *3 semaines* d'interruption pour reformulation, et terminé au *15/08/2017*, soit en tout à peu près *6 semaines* de débats.  Juste pour clarifier.
Concernant ma candidature... Et bien je crois en ce que je propose déjà, au rôle prépondérant des institutions au sein du Royaume. Ensuite j'en ai discuté avec mademoiselle Ghrian, et nous étions assez d’accord, soit je me présentais, et elle non, soit l'inverse. Car nos visions restent assez proches, et différentes donc de celle de ma concurrente.


Dunaid Alijar: Comment comptez- vous voter en tant que Prévôt sur les projets proposés ? Ne pas voter, voter selon l'avis de votre faction a vous, de vos idéaux personnels, l'avis d'une majorité d'un éventuel sondage ?

Lua Phynee: Je voterais avec mes propres convictions. Mais les décisions ne seront pas prises tout à fait de la même manière que ce qui se fait pour le moment. Pour une grande partie des sujets ce sera très proche. Les participants et les factions donneront leur avis. Mais pour certains sujets, ou certains détails, je trancherai les décisions dans le sens que j'estime le plus approprié.

Erenya Istaryl: Me concernant, vous aurez peut être noté la différence dans mon programme. Puisque désormais j'utilise les sondages publics, je donnerais ma voix par ce biais là. J'ai toujours considéré que le prévôt ne devait pas décider par lui même.

Vanion Dimrost: Vous avez parlé du cas de la potentielle candidature de mademoiselle Ghrian. Votre réponse sous entend donc qu'elle ne s'est pas présentée pour soutenir votre candidature car opposée dans sa vision au programme de madame Phynee ?

Erenya Istaryl: Opposée je ne sais pas, et je ne parlerais pas à sa place. Mais nous sommes d'accord sur le fait que nos visions se rejoignent.

Lua Phynee: Lua, dans quels cas as-tu l'intention de trancher les décisions, sur quels types de sujet ? :

Oh, très bonne question. Il s'agit des sujets où il sera question d'ajouter ou alourdir des formalités, et les sujets où il sera question de réduire les libertés des Erethiliens. Je veux toujours préserver les libertés, et alléger autant que possible les formalités. Ça ne signifie donc pas que j'imposerai mon point de vue à chaque fois. Et surtout, les textes se feront dans tous les cas dans les limites de ce que notre noblesse autorisera.


Menno Tornnvir: Le premier devoir de la chambre des Ediles est d'écouter les doléances du peuple , je crois. Que comptez-vous faire l'une et l'autre pour que chaque voix soit entendue et pas seulement les voix des institutions qui sont une partie non négligeable de la vie locale mais qui ne sont pas "Le" peuple ? Et je poursuis en demandant comment allez- vous juger de la pertinence des projets qui seront présentés à la Chambre ?

Erenya Istaryl: Déjà je pense continuer sur le même principe, tout le monde peut proposer un dossier. De mon coté je n'ai pas d'ordre de traitement, sauf demande de la Noblesse. Pour l'instant finalement, ça s'est toujours fait au fur et à mesure. Pour la représentativité, il y a les sondages, ouverts à tous, ou chacun peut s'exprimer peut être plus librement. Dernier point, concernant en particulier le peuple qui ne fait justement pas forcement parti d'une institution, je voudrais mettre en place une commission, celle pour les bas quartiers. J'espère ainsi toucher un maximum de personnes, et permettre plus d'élaboration de projets, allant dans ce sens là, spécifiquement.

Lua Phynee: Et bien j'ai aussi l'intention d'autoriser tout le monde à proposer des dossiers ou faire des demandes, que ce soit par oral ou part écrit. Mais aussi, chacun pourra participer à la rédaction des dossiers et aux débats. C'est très théorique car les factions ont déjà du mal à trouver des volontaires motivés pour les représenter, alors je ne crois pas qu'il y aura foule de représentants des bas quartiers à tenter leur chance. Cependant, je pense utile d'aller à la rencontre du peuple, pour entendre les demandes qui ne sont pas formulées spontanément. Si ce n'est pas toujours en personne, j'envisage de confier cette mission à des collaborateurs proches. La limite est que...nous ne pourrons pas répondre à la plupart de ces demandes, car tout au final sera tranché par la noblesse. Nous serons simplement un relai, et éventuellement des rédacteurs si des projets concrets doivent naître de ces demandes.


Menno Tornnvir: Au regard de ce que vous avez dit plus tôt donc, vis à vis des bas - quartiers notamment. Pourriez vous détailler pour la commission ou esquisser ce que vous envisager?

Erenya Istaryl: Concernant la commission, c'est un projet qui fait échos à ce que de nombreux candidats ont proposés avant... Et j'aimerai tenter de le mettre en place, voir si justement ça facilite l'émergence de projets liés au peuple. Je propose 3 candidatures, qui seront étudiées tant par les institutions que moi même. Ils formeront un groupe de 3 référents pour un dossier que je considère "fils rouge" . Ils auront pour but de rencontrer les acteurs des bas quartiers, autant la population que les chefs de quartiers si je puis dire, et en fonction de ces rencontres, de tenter de proposer des projets à la chambre. Evidemment n'importe qui peut soumettre un projet pour les bas quartiers, sans passer par cette commission... Mais d'expérience je sais qu'on a plus de résultats si on a des représentants, dont c'est la tache.


Beladrial Danodel: Ma question s'adresse plus précisément à Lua, étant donné qu'elle n'a pas encore été Prévôt, mais si Erenya souhaite y répondre aussi, pourquoi pas.  Le travail de prévôt, est colossal, plusieurs personnes ont refusé de se présenter au poste pour cette raison, alors je suppose que tu en as pleine conscience, étant donné que tu es assise ce soir sur cette chaise.

Lua Phynee: Évidemment, oui. Et si vous avez un doute, le travail que j'ai accompli en tant qu'édile, et en tant que rédactrice de la chronologie, devrait vous démontrer que je suis tout à fait capable d'assumer cette charge.Bien que...


Beladrial Danodel: Mais est ce que tu es certaine d'avoir le temps, et de pouvoir faire les sacrifices disponible pour faire ce boulot pleinement, en plus de celui que demande la MdM ? Alors que bien souvent on te voit partir avant la fin des évènements pour t'occuper de ta famille ?

Lua Phynee: Je compte passer moins de temps à réfléchir à des textes encadrant la rédaction des textes. Simplifier l'organisation, donc concentrer ce temps à l'essentiel. Alléger un peu la tâche. Quels événements ? La chambre des édiles vivra à des heures différentes des menaces démoniaques sur Erethil, voila tout.

Beladrial Danodel:  Je parle des évènements de la MdM, ou souvent tu ne restes pas jusqu'à la fin.

Lua Phynee: Je ne vois pas bien le rapport avec l'organisation de la chambre et le travail de prévôt. Oui je consacrerai moins de temps à la Maison des Merveilles, c'est forcé. Mais ce n'est pas parce que je ne suis pas là à la fin des fêtes que je ne suis pas là longtemps avant le début.


Beladrial Danodel: Et tu ne penses pas que le travail de prévôt demandera de rester tard souvent ?

Lua Phynee: Non. Tard par rapport à quoi ? Bref vous avez compris, je consacrerai au travail de prévôt le temps nécessaire. Et je suis très travailleuse.

Marlha Steel: Question d'éclaircissement pour Dame Phynee, Dame Istaryl ayant été assez claire : Vous dites que tout le monde va pouvoir présenter des projets à l'oral et à l'écrit et que vous allez même aller vers le peuple soutirer les demandes non soumise de manière spontanées, vous dites aussi vouloir accélérer les démarches administratives, pouvez vous expliquer concrètement comment vous allez mener ces deux promesses opposées?

Lua Phynee: Soutirer, c'est un peu dur. Ce n'est pas du tout opposé. Au contraire. Si tout le monde peut venir s'exprimer, il n'y a justement pas de démarche particulière à effectuer. Juste venir, et parler.  Je ne vois pas l'intérêt de définir des règles strictes pour déterminer qui va pouvoir venir, qui va être dans une commission, qui va être dans un projet. Venez, voila tout. Quant à simplifier les formalités, ça concerne aussi les formalités civiles. Les recensements notamment.

Erenya Istaryl: Je rappelle à toute fin utile, que la demande vient en fait de la Noblesse, et qu'il a juste été demandé à la chambre quel type de mentions obligatoires était souhaité. Et qu'en l'absence d'avis, tout deviendrait obligatoire.

Lua Phynee: J'ai l'intention de réduire le nombre de mentions obligatoires, tout simplement.

Erenya Istaryl: Allant contre les avis des institutions et des édiles élus de l'époque ?

Lua Phynee: Oui. En suivant l'avis du peuple. C'est l'un des points principaux de mon programme. Réduire les formalités. Les lois évoluent avec la société et avec la chambre. Ce qui a été voté il y a dix ans peut changer. Si le peuple soutient mon projet, alors je le mettrai en application, si la noblesse l'autorise.

Erenya Istaryl: C'est prendre le risque d'avoir aussi plus de mentions obligatoires.

Belorin Be'tnessa: On parle beaucoup de choses passé ou de ce qui se passe actuellement dans le rôle de prévôt. J'aimerais qu'on parle d'avenir, avez vous un projet, quelque chose de concret à présenter ? Et j'entends par là autre chose que "ça ira plus vite", "ça sera mieux écrit" ou autre. J'aimerais entendre un vrai projet qui améliorerais la cité entière voir les cité alentours

Erenya Istaryl: Moi j'avais dans l'idée de proposer une école obligatoire, parce que je suis convaincue que savoir lire et écrire ça profiterait à énormément de monde... mais le projet dépend du projet école en étude, surtout rapport aux couts. Après c'est aussi pour voir plus de projets en rapport avec le peuple que je demande la commission. Car j'ai parfaitement conscience que seule, je ne peux pas tout gérer, et être sur tous les fronts.

Zekiel Scobria: Si je peux me permettre une école obligatoire implique que se soit accessible a tous, avec le projet d'école de qualité de la maison des merveilles, vous pensez réellement que les bas quartiers pourrons se payer l'entrée?

Erenya Istaryl: D'où la question du cout à régler en amont, si je dis école pour tous, c'est bien sur avec financements des plus
défavorisés. Donc un projet à étudier de très près.


Lua Phynee: Concrètement je n'ai pas de projet d'envergure à proposer. Simplifier la vie des gens au quotidien passe à mon avis par la révision de plein de détails, dont certains que j'ai mentionnés.

Pour moi, redynamiser la chambre doit permettre aux projets de s'épanouir, d'où qu'ils viennent.  Lua Phynee: C'est amusant. Je veux avoir plus d'influence sur les décisions mais je n'ai pas de grand projet à porter. Erenya en a, mais elle ne veut pas prendre les décisions. Vous avez deux candidates paradoxales.


Erenya Istaryl: Je ne veux pas décider pour tout, nuance.

Kataenis Aleanlylth: J'ai deux questions pour Lua. La première il faut remonter un peu en arrière, cela concerne les propositions de projet, tout le monde pourra le faire mais est ce que tu vas tous les porter à la chambre haute ? Même ceux auxquels tu serais opposés puisque tu as indiqué que tu allais suivre ta façon de pensée.

Lua Phynee: Ma façon de penser... mmh. Non tout ne sera pas porté à la chambre haute. Seulement ce qui est pertinent.

Kataenis Aleanlylth: Tu seras la seule à juger ce qui est pertinent ou non ?

Lua Phynee: Non. Mais je suis assez éclairée pour rejeter les projets farfelus. En revanche je compte consulter souvent la chambre haute, par le biais de dame Arastyl.

Kataenis Aleanlylth: Pour la pertinence donc ?

Lua Phynee: Oui, par rapport aux désirs de la chambre haute. Je veux savoir si les sujets peuvent être abordés, si la noblesse est ouverrte aux changements sur ces sujets, avant de lancer de longs débats.

Kataenis Aleanlylth: Et si un projet s'oppose à tes convictions tu demanderas aussi à la chambre haute ?

Lua Phynee: Cela dépend lesquelles de mes convictions seront heurtées

Kataenis Aleanlylth: Donc il se peut que des projets soient refusés uniquement par toi ?

Lua Phynee: Mais principalement, j'insiste, c'est ce qui prive les Erethiliens de libertés et ce qui alourdit les formalités, qui me gène le plus.

Kataenis Aleanlylth: Justement tu veux simplifier les démarches, est ce que tu penses que consulter à chaque fois Dame Arastyl et attendre un retour va rendre cela plus rapide ?

Lua Phynee: C'est possible. Si les arguments ne sont pas bons, je pourrai refuser des projets simplement. Ce sera simple puisque je m'en chargerai personnellement. Est-ce que ce sera rapide ? Ça ne dépend pas que de moi. Mais je pense que oui. Et si ça fonctionne comme je l'espère, ce sera un temps énorme de gagné.

Erenya Istaryl: En fait, c'est déjà le cas, il m'arrive souvent de demander en amont si le débat est possible, plutôt que si le projet peut voir le jour. Car majoritairement aucun projet n'est refusé par la Chambre Haute, tant que tout est pris en compte et que des compensations sont faites. Si nécessaires les compensations, mais je le précise car c'est souvent ce qui m'est répondu, et que j'indique ensuite aux équipes de travail.

Lua Phynee: Mmh. Mais les consignes de la noblesse nous sont souvent transmises tardivement. Parfois après qu'on ait formulé des propositions. Et parfois après qu'on ait débattu de ces propositions. C’est embêtant.

Erenya Istaryl: En général elles commencent dès la réunion publique les indications de la Noblesse. Après je ne suis aps responsable de ceux qui en tiennent compte ou non.


Thordolf Ognard: Je voudrais revenir sur ce que vous avez dit. Vous avez dit que vous écarteriez les projets farfelus. J'aurais deux demandes, définissez farfelus et pourriez vous m'expliquer comment des projets pourront être mis dans cette catégorie si vous le voulez bien.

Lua Phynee: Des projets qui n'ont pas de sens ou de logique. Ou pas d'intérêt. Vous pourriez proposer de peindre tous les arbres en bleu, d'en faire une loi. Alors il y aurait peut être des adeptes. Mais non, ça c'est farfelu. Donc ce serait rejeté. C'est juste une question de bon sens.

Thordolf Ognard: Donc je comprends que vous décideriez seule de classer un projet dans cette catégorie ?

Lua Phynee: Non. Des bons arguments peuvent me convaincre qu'un projet est farfelu. Les désirs de la noblesse me convainquent aisément que certaines propositions sont farfelues. A l'inverse, un projet bien argumenté peut être accepté même si au départ le sujet me semble... bancal. Je serai là comme arbitre, pas comme impératrice.

Kataenis Aleanlylth: Lua tu souhaite accélérer le travail et le simplifier, tu as des idées mais comment en es tu venus à celle ci ? As tu fais une étude, est ce que tu as fait des essais avec des volontaires pour voir si effectivement le travail serait plus simple et plus rapide, ou l'affirme tu simplement sans avoir vraiment vérifié que ce sera le cas.

Lua Phynee: J'ai compté que si on attendait pendant 10 jours les réponses de gens qui finalement n'ont rien à dire, alors on a perdu dix jours. Et voila. Je peux développer si vous le souhaitez

Kataenis Aleanlylth: Mais j'aimerais que tu développes plus par apport à ton fonctionnement

Lua Phynee: Et bien le système de vote a ses avantages. Mais aussi ses inconvénients.  Il incite les factions à envoyer des volontaires qui ne sont pas du tout motivés et parfois pas du tout volontaires. La chambre est constituée d'une bonne moitié de gens qui n'ont pas envie d'y travailler mais qui ont peur d'être absents et de ne pas pouvoir peser sur les décisions. Ce système est forcément lent, et il produit forcément des textes lourds, puisque les seuls à s'exprimer sont ceux qui aiment les longs textes. Le seul moyen d'y remédier est de ne plus faire peser les votes sur les décisions, mais de faire peser les arguments. Arguments que j'attendrai dans un délai réduit.

Erenya Istaryl: J'avais une question pour ma voisine. On a souvent échangé sur la chambre, les édiles, les délais de réflexion... et j'ai du très mal comprendre car j'avais plusieurs fois cru entendre que tu trouvais normal que l'écriture d'un texte de loi prenne du temps, que les réflexions murissent, à cause des implications que ça entraine sur la vie finalement de toute la population. Et qu'il ne s'agit pas de décider du menu de l'auberge voisine... Tu as finalement changé d'avis ?

Lua Phynee: Non, je pense toujours la même chose. Il faut du temps, oui, mais il faut aussi du travail. Et le travail ce n'est pas juste quelques heures dans une réunion que la plupart n'ont pas préparée. Le délai de traitement des dossiers ne sera pas nécessairement beaucoup réduit. Mais dans ce délai il y aura eu plus d'échanges. Pas des textes discutés à la va vite à l'oral au dernier moment.

Erenya Istaryl: Comment penses-tu forcer les gens à travailler en dehors des conseils, avec plus de conseils ?

Lua Phynee: Je ne forcerai personne à travailler. C'est juste que ceux qui choisiront d'ignorer les appels, je les ignorerai à mon tour.

Erenya Istaryl: Donc avec un temps très réduit entre ta demande et leurs réponses ?

Lua Phynee: Pas nécessairement plus court qu'aujourd'hui. Je ne crois pas que les délais qu'on a actuellement soient trop courts ni trop longs. Mais durant ces délais, nous sommes quatre à travailler, toi comprise. Et bien les autres qui n'auront pas travaillé, ou signalé qu'ils travaillaient sur quelque chose qui leur demande un peu de temps, tant pis. On ne peut pas prétendre être édile et ne pas faire le travail d'un édile. Je suis trop tyrannique ?

Erenya Istaryl: Mais comment faire la différence entre celui qui ne propose pas, car il n'a rien à proposer mais donne simplement l'avis de son institution, et celui qui propose des modifications  ? Comment juger du travail effectif d'autrui ?

Lua Phynee: S'il n'a rien à proposer, ça ne lui interdit pas de suivre les projets. Je ne comprends pas bien. Tout le monde peut venir, ou ne pas venir. Suivre, ou ne pas suivre. Proposer, ou ne pas proposer. Je fixe un délai disons de *10 jours* pour recevoir des propositions, pour discuter. Ceux qui n'auront rien apporté ou ne se seront pas signalés, et bien ... tant pis. Ceux qui auront proposé, leurs propositions seront discutées.  Mais ceux qui ne travaillent pas avec moi, je ne leur en voudrai pas non plus.Ils pourront venir travailler une autre fois.  C'est ouvert. Les dossiers ne sont pas fermés pour une liste de volontaires.

Erenya Istaryl: Donc au final, même délais de réflexion, même temps sur les propositions, à quel moment ça sera plus efficace, ou plus rapide, s'il n'est question que de temps ? C'est moi qui ne comprend pas bien je crois.

Lua Phynee: Parce que sachant que le délai sera strict, ceux qui ont quelque chose à apporter le feront, au lieu de faire trainer pour rien. Et je ne compte pas attendre à chaque fois la fin du délai pour faire un compte rendu. Une synthèse sera tenue à jour à chaque proposition reçue ou discutée pour que le suivi soit très clair, et que chacun puisse tout suivre rapidement.

Erenya Istaryl: Comme les comptes rendus de séance.

Lua Phynee: Au jour le jour

Urebrion Neren: Merci. Bonjour, j'ai une question pour Erenya uniquement. Puisque tu es à ce poste depuis un moment déjà, quel est la liste de tes réussites démontrant que tu peut te présenter a nouveau pour ce poste ?

Erenya Istaryl: C'est, je pense, très subjectif. Donc je me baserais plutôt sur les différents sondages qui ont eu lieu, trouvant systématiquement que je fais du bon travail. Je ne fais que proposer un fonctionnement auquel je crois.

Urebrion Neren: Je te demande ton avis a toi, pas a un sondage

Erenya Istaryl: Et bien, si on fait un avant, après... J'entends avant que la Noblesse ne propose un nouveau prévôt. Je crois que le travail de la chambre s'est trouvé amélioré, que les dossiers, même s'ils sont parfois longs, sont quand même traités plus rapidement aussi. Et que chacun a le droit et la possibilité de s'exprimer.

Lua Phynee: Les sondages montrent toujours que les gens jugent favorablement ton travail personnel , et je suis assez d'accord. Par contre...Concernant le travail des édiles et l'efficacité de la chambre, c'est beaucoup plus mitigé. Comme tu disais vouloir suivre l'avis du peuple dans les sondages, pourrais tu nous dire...Quels sont les changements dans ton programme actuel par rapport au précédent pour remédier à ces soucis ?

Erenya Istaryl: Pour modifier mon programme il aurait fallu que les gens se manifestent et proposent mieux. J'ai toujours été ouverte aux modifications, mais personne n'est venu me proposer de changer.

Lua Phynee: Je l'ai fait souvent. Le peuple l'a fait par le sondage aussi.

Erenya Istaryl: Il n'y a aucune proposition de modification dans le sondage. Et si je ne m'abuse, 57% estiment que l'organisation est bonne, non ? Ce qui fait... une majorité, non ?

Lua Phynee: Je n'sais pas, je n'ai pas les chiffres précis en tête.

Erenya Istaryl: Moi si.

Lua Phynee: Je sais que l'efficacité est jugée moyenne. Et le travail des édiles... même chose. Je propose ces modifications. C'est très concret, non ?

Erenya Istaryl: L'efficacité ne veut pas dire organisation, car ça implique là justement le travail des édiles.

Lua Phynee: Donc rien pour que les édiles travaillent ? On ne sera donc que tr.... deux à travailler avec toi ?

Erenya Istaryl: Je ne pense pas que nous soyons si peu à travailler en fait, il m'arrive régulièrement d'aller discuter des dossiers avec les édiles. Ceux dont justement j'ai des incertitudes sur les avis, je pense que beaucoup pourront en témoigner. C'est ce que je disais plus tôt, je trouve difficile de juger du travail effectif d'autrui.

Lua Phynee: Moi je juge que je soumets des questions *une semaine* avant les séances et qu'elles sont débattues au pied levé au dernier moment. C'est dommage. Mais bon... aucun changement alors.

Erenya Istaryl: Ne pas répondre ne signifie pas qu'ils ne demandent pas en interne par exemple.

Dunaid Alijar: Pour Erenya donc ! Quel est ton avis sur l'impôt prélevé ?

Erenya Istaryl: Qu'il est important déjà, que je ne le retire pas ensuite...Comme je l'indique sur le programme, tout le monde peut demander un projet impliquant cet impôt, et la demande sera étudiée par la chambre basse. Je pense que cet argent peut aussi être important en cas de crises. Une nouvelle déesse sombre qui fait des dizaines de morts dans nos rangs par exemple...Ca ne me dérangerait pas qu'on collecte l'argent des diamants sur les impôts.

Je suppose qu'il y a d'autres exemples qui pourraient être cités. Après, pour moi, il doit participer aux projets, ça avait été proposé je crois pour le mémorial, la mine aussi...Mais finalement, la décision majoritaire a été autre.


Lua Phynee: Depuis combien de dizaines d'années l'impôt est-il prélevé, et combien d'erethii ont été dépensés ?

Erenya Istaryl: Je n'ai pas en tête le début de l'impôt, ça date d'avant mon premier mandat, donc plus de 20ans a priori. Et pour l'instant rien n'a été utilisé, mais encore une fois, ça a déjà été proposé. Juste que les institutions ont voté différemment.

Lua Phynee: Mmh oui je pose la question à chaque débat .Le premier nombre augmente et le second reste nul. La chambre confisque de l'argent pour rien depuis longtemps. Je remettrai un plafond à l'impôt prélevé, ce qui cessera les prélèvements jusqu'à ce que le stock actuel diminue.

Erenya Istaryl: En quoi le fait que cet argent n'ait pas encore été utilisé est un problème ? Si une crise arrive, les quelques 13000 eres, résultat d'une collecte de plus de 20ans donc, seront bien utiles non ?

Lua Phynee: Des crises ont eu lieu depuis qu'on prélève l'impôt et c'est toujours la solidarité des citoyens et des factions qui a joué. Ce sera toujours le cas. L'impôt pénalise les factions qui ont peu de revenus.  C'est injuste, en plus d'être inutile.

Erenya Istaryl: Ces impôts ne sont même pas suffisants pour soutenir le projet école par exemple, mais ça peut aider à le porter, je crois que des calculs avaient été faits... Il faudrait donc refuser d'avoir ce type d'apports pour des projets qui touchent tout le monde ?

Lua Phynee: L'impôt n'est pas à la hauteur des projets. Les sommes prélevées sont ridiculement basses pour soutenir des projets dans le temps

Erenya Istaryl: L'impôt est donc trop faible, mais injuste ?

Lua Phynee: S'il faut économiser 20 ans pour pouvoir bâtir une maison avec l'impôt, autant ne rien prélever et faire appel à la solidarité. L'impôt est une formalité inutile pour les factions riches et une charge injuste pour les factions pauvres. Un plafond avait été fixé et il a été annulé sans but. Mais chacun se fera sa propre opinion.

Lua Phynee: Désolée, vous devez avoir l'impression d'assister à une réunion des édiles

Erenya Istaryl: Je trouve intéressant que nous nous confrontions. Mais en effet, laissons la place aux questions.

Laureline Dimrost: Il est vrai qu'il se fait tard, et je ne vois pas d'autres mains levées. Dans tout les cas, les candidates sont à votre disposition jusqu'à la fin de la période électorale. Aussi n'hésitez pas à aller discuter avec elles plus en détail, pour tout les sujets que vous voudriez aborder.


Erenya Istaryl: Bien sur oui. Et merci à tous ainsi qu'à la maison des merveilles, en charge des élections.

Lua Phynee: Bien sûr. Merci d'être venus.
Synthèse proposée par les chroniqueurs L.D et D.A.
Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   Hier à 14:56

Citation :
La Plume de Fer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parution N°26
*20/10/2017*
"Temps calme"


~~~ Menaces ~~~


Tremblements de Terre et Magie perturbée

Spoiler:
 


~~~ Politique et Économie ~~~


Ediles : Modification des baux

Spoiler:
 


Une commission pour les bas quartiers

Spoiler:
 


~~~ Culture et Patrimoine ~~~


Erethil : Une ville animée !

Spoiler:
 


La Chronologie est à jour!

Spoiler:
 


Une plume Vigilante

Spoiler:
 


Le Mémorial : Une étape est passée!

Spoiler:
 


~~~ Faits divers ~~~


Une nouvelle Grande Poigne !

Spoiler:
 


Les Merveilles vous habillent : un nouveau service de location!

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gazette : La Plume de Fer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gazette : La Plume de Fer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Gazette : La Plume de Fer
» La plume du paon... ( autodérision )
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» Gazette de Mai
» La plume de Rarage | Grande Guerrière => Crèp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erethil II :: [RP] Annonces :: [RP] Publications-
Sauter vers: