Erethil II

IP module : 164.132.207.161:5121 (:5123 pour l'import)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Recueil]Cercle des conteurs : Mythes et Légendes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: [Recueil]Cercle des conteurs : Mythes et Légendes   Sam 18 Mar - 20:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

*Le recueil est un ouvrage a la couverture de cuir bleutée, présentant des illustrations a l'aquarelle et une calligraphie particulièrement raffinée.




Dernière édition par Maison des Merveilles le Sam 23 Sep - 15:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: [Recueil]Cercle des conteurs : Mythes et Légendes   Sam 18 Mar - 20:21

Citation :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La lampe et la vieille dame


Raconté par Sanith Marshald,
Retranscrit par Laureline Dimrost,

Il était une fois, dans le chaud désert du Calimsham, une vieille dame qui vivait seule sous une tente. Sa vie était rude, dans la solitude et la dureté du désert.
Un matin, passa chez elle un très vieil homme. Il était terriblement miséreux, déshydraté, à l'affut de la moindre goutte d'eau.
Sans la moindre hésitation, la vieille femme lui offrit l'eau qu'elle avait, lui redonnant force et courage. Alors, pour le remercier, le vieil homme qui se révéla être un puissant magicien lui offrit une lampe magique !
"Si vous avez besoin de quoi que ce soit" Lui dit-il "Frottez la lampe et un génie vous exaucera!"
Elle n'eut pas le temps de le remercier, qu'il disparu aussitôt dans un épais nuage de fumée.

L'estomac de la vieille dame rugissait, en ce soir glacé. Alors, elle observa un moment la lampe entre ses mains, puis songeuse, exécuta les conseils de son étonnant ami magicien : Un être de feu et de braises vêtu de riches soieries orientales jaillis alors de l'objet !
La petite dame, tout impressionnée, lui manda humblement un bon repas pour ne pas mourir affamé. Le génie, alors, l'exauça, faisant apparaitre un bon feu et un chaudron plein à ras bord de nourriture : la vieille dame n'eut plus jamais faim !

Le temps passant, la vieille dame senti le poids de la solitude. Elle reprit alors la lampe contre elle, appelant respectueusement le génie : "Si seulement quelqu'un pouvait me donner un enfant, je serais alors moins seule et j'aurais une famille à aimer" . Le génie, compréhensif, fut touché et un adorable bébé apparu dans les bras de la dame.

Ainsi comblée, elle vécu longtemps et heureuse. Mais le temps étant ce qu'il est, elle vieillis, vieillis, alors que son fils grandissait pour devenir grand et fort. A sa mort, elle lui confia alors la lampe et son secret.
Son fils pleura toute une journée, et toute une nuit, puis fini par l'enterrer comme il se doit.

Une fois chose faite, il prit la lampe, et la frotta. Le génie apparu, et le jeune homme déclara : "Je ne veux pas vivre seul ! Fait apparaitre un grand village, avec des gens et des animaux, et qu'ils fassent de moi leur roi!"

Et c'est ce qui arrivé. En un claquement de doigts un village apparu, peuplé de nombreux habitants qui choisirent le jeune homme comme roi.

Mais l'ennui gagna le roi. Un jour, assit sur son trône, une idée lui vint. Il frotta la lampe, appelant le puissant génie

"Je veux que tu me transportes dans une grande et belle salle, que je puisses à ma guise la salir!"

Le génie, intrigué, s'exécuta.

" Maintenant, déshabille moi!"

A ce moment là, une grand fracas se fit entendre et la voix du magicien retenti : "J'ai confié un génie à ta mère, car elle était bienveillante et me faisait de la peine dans sa tente seule au milieu du désert ! Jamais je n'aurais permis que ce pouvoir soit utilisé pour des choses futiles et déshonorantes ! Soit maintenant responsable de tes actes !"

Alors, le jeune homme fut transporté nu, sur la place de son village, et tout les habitants se mirent à rire de sa condition. Et instantanément, le roi regretta ses abus.
Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: [Recueil]Cercle des conteurs : Mythes et Légendes   Sam 18 Mar - 20:23

Citation :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De bons voisins


Raconté par Frem Poon,
Retranscrit par Laureline Dimrost,


Voici la légende de la fée des voeux.
Inspirée de la légende de la fée des souhaits, revue par Frem!

C'est l'histoire d'un paysan prénommé Gustave. Il vit et travaille seul dans une ferme qu'il possède. Il a un petit champ, une vache maigrelette, et une poule qui ne donne qu'un œuf de temps en temps.
Il n'est pas miséreux, mais il est loin de vivre dans le luxe.
Sauf qu'il habite seul dans sa ferme, et surtout : Gustave a un voisin du nom de Gaston. Et Gaston a une ferme bien plus grande, un champ beaucoup plus étendu avec plein de légumes, plusieurs vaches et cochons, toute une basse cour, des futs de bière toujours pleins.
Gustave n'aime pas beaucoup Gaston. Les humains ont inventé des mots pour ça : La jalousie et l'envie. Un jour, Gustave va tirer de l'eau à son puits. Alors, venue de nulle part, il entend une petite voix très aigüe : "A l'aide ! Je suis tombée au fond du puits!"
Gustave regarde au fond : Il ne voit rien du tout. Mais il se souvient de tout le vin qu'il a bu la veille alors il se dit que c'est son esprit qui lui joue des tours ! Il remonte alors son seau d'eau, et dedans, découvre une petite fée!
Elle lui dit alors " Tu es mon héros ! Tu m'as sauvée! Je vais t'accorder un vœux en récompense!"
Alors, Gustave réfléchi, et la fée lui dit - parce que les fées sont coquines - " Choisis ce que tu veux, mais quoi que ce soit, je donnerais deux fois plus à ton voisin !". Gustave fit alors de grands yeux, il veut protester mais les fées ce n'est pas patient : elle s'en va alors en criant d'une voix aigüe "Reviens me dire demain ton vœux!".

Gustave passe alors toute la journée, puis toute la nuit à réfléchir. Il voudrait bien plus de Vaches ! Mais la fée en donnerait encore plus à Gaston. Et plus de poules ! Mais la fée en donnerait encore plus à Gaston. Où alors..la richesse? Mais ça rendrait Gaston encore plus riche !

Au matin, Gustave retourne au puits avec une idée de génie ! Il va demander à la fée de lui arracher un oeil, comme ça, elle arrachera ses deux yeux à Gaston !

C'est là que Gustave arrive au puits. Il appelle la fée, il attend. Il appelle encore, il attend. Il regarde au fond du puits : Pas de réponse.
Alors, il voit Gaston s'approche, et Gaston lui dit : "Il m'est arrivé un truc de fou, voisin ! Hier soir j'ai vu une fée! Je l'ai sauvée du fond de mon puits, alors elle m'a accordé un vœu en récompense". Gaston raconte alors comment la fée lui a dit qu'elle donnerait deux fois plus à son voisin. Alors, il dit à Gustave : "Je lui ai demandé de me donner une moitié de prospérité et d'abondance. Comme ça, tu vivras dans la prospérité complète!".

Gustave n'en croit pas ses oreilles, alors il tombe dans les bras de son voisin. Et depuis, ils sont devenus de vrais amis !

La moralité, c'est qu'il faut partager ce qu'on a avec ses voisins !
Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: [Recueil]Cercle des conteurs : Mythes et Légendes   Sam 18 Mar - 20:24

Citation :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tyche

Raconté par Emilya Latha,
Retranscrit par Laureline Dimrost,

Il y a très longtemps de ça, Tymora n'existait pas, ni non plus sa pire ennemie : La pucelle de l'infortune.
La chance et la malchance étaient les attributions d'une seule et même déesse nommée Tyche.
Elle avait un caractère très changeant, pouvait être amicale un moment et distante l'instant d'après.
Un jour où elle se promenait, elle trouva une rose sur son chemin. Comme elle était coquette, elle mit la rose dans ses cheveux, et l'oublia presque aussitôt au vu de son humeur très changeante.

Malheureusement pour Tyche, la rose n'était pas une véritable fleur : Mais Moandre, le dieu de la corruption et de la pourriture.
Moandre n'existe plus depuis longtemps, mais à l'époque il était assez puissant puisqu'il commença à détruire Tyche en la faisant pourrir petit à petit.

L'histoire ne dit pas si Tyche se rendait compte de ce qui lui arrivait, mais on sait en revanche qu'elle alla retrouver ses plus proches amis : Lathandre, Séluné et Azouth.

Sélune comprit ce qui se passait. Elle lança alors sur Tyche un éclair purificateur : Quand la fumée se dissipa, Tyche avait disparue, séparée en deux pars l'éclair !
A sa place, apparurent la bienveillante Tymora, et la malfaisante Beshaba : Chacune avait hérité d'un des aspects de Tyche.

Les deux nouvelles déesses commencèrent aussitôt à se battre, car elles sont totalement opposées. Séluné, Lathandre et Azouth les séparèrent et Beshaba prit la fuite en les maudissant tous car elle était méchante et cruelle.

Depuis ce jour, Beshaba répand la malchance et les accidents dans le monde, et pour la contrer Tymora prodigue la chance à ceux qui ont foi en elle. Elle protège en particulier les aventuriers, et d'une manière générale tous ceux qui mènent une vie dangereuse. Elle s'occupe aussi des joueurs, et des parieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Maison des Merveilles
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
Randonneu(r/se) de la Côte des épées
avatar


MessageSujet: Re: [Recueil]Cercle des conteurs : Mythes et Légendes   Sam 18 Mar - 20:25

Citation :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Chant du Tel'Quessir

Par Laureline Dimrost, Légende Elfique,

Il se dit qu'il y a longtemps, le père des elfes décida de marcher dans le monde des mortels. Il souhaitait se r'approcher d'eux, découvrir leurs vies, leurs espoirs et leurs rêves. On dit qu'il voyagea de très longues années, d'horizon en horizon, de ville en ville, de rencontre en rencontre.
C'est là qu'il rencontra Elana, une femme humaine d'une si grande beauté d'âme et de cœur que le dieu en fut transporté d'amour à la première seconde.
Ils s'aimèrent alors, longuement, passionnément. Ils cueillirent ensembles le chant du Cœur d'Or, jusqu'à ce qu'en naisse une toute petite fille aussi douce que merveilleuse : Eliara Larethian.

Eliara, en grandissant, inspira sur son passage à la fois respect et admiration, son port fier et altier reflétant toute la grâce du peuple alors que ses gestes comme son regard portaient en eux le courage de la race humaine.
Ainsi dès le premier instant, Eliara inspira l'amour, et à l'heure où éclos la beauté la sienne fut si grande que les prétendants se succédèrent les uns après les autres sans interruption.

Mais Eliara ne pouvait répondre à leurs attentes : Elle préférait aux galants une vie de rôdeuse au travers laquelle elle cultiva l'art noble qu'est celui des grands archers. En tant que fille de Corellon Larethian, son talent surclassa rapidement celui des mortels, précision et magie se mêlant sous ses doigts fins en une parfaite harmonie.

Alors, les Humains et les Elfes se mirent à se disputer son ascendance : Appartenait-elle au Peuple? Où appartenait-elle à l'humanité?
La question fini par soulever tant de heurt, tant de compétition, que la guerre approcha.

Corellon Larthian et Elana, son amour, se tournèrent alors vers leur fille : Les querelles devaient s'arrêter sans tarder!
Ainsi, la belle Eliara décida d'organiser un concours afin de juger des compétences de chacun de ses prétendants, elfes comme humains, et d'opposer leur rivalité en une saine concurrence : Une chasse qui permettrait de mettre à l'épreuve leurs talents. Le meilleur d'entre eux remporterait sa main.

La chasse eu bien lieu, rassemblant des milliers de jeunes hommes désireux de décrocher le cœur de la jeune archère et d'ainsi prouver qu'elle appartenait à leur race.
Mais alors que l'effervescence portait les réjouissances à leur sommet, le soleil brusquement disparu derrière l'immense membrane sanguine des ailes infinies d'un Dracosire Rouge. De sa gueule fumante, haut de dix hommes, il répandit d'un râle flammes et mort sur des centaines d'Hommes et d'Elfes réunis.

La belle Eliara n’hésita pas un seul instant ! Elle bondit, son arc bandé, seule au devant de la créature de puissance et d'écailles rougeoyantes qui la toisa de toute sa majesté. Elle insuffla alors d'un chant, d'un mot, une magie d'or et de mort à la flèche unique qui transperça le vent d'un long et assourdissant sifflement pour aller se ficher dans l’œil du seigneur enflammé.
Le Maitre des Cieux hurla alors, son corps massif entamant son interminable chute. Ses ailes, aussi larges qu'un grand palais, emportèrent avec elles toute une parcelle de forêt alors que sa masse musculeuse s'écrasait en fracas. Eliara tenta de fuir aussi vite que ses jambes la portèrent !
Mais...
La bête, dans un dernier sursaut d'agonie, frappa de sa queue longue et dentelée le corps frêle de la Peredhel qui se ficha sur la mortelle crête osseuse.

Son dernier souffle s’éteint alors, mais sans chagrin : Elle avait sauvé et les Hommes, et les Elfes, et seul cela importait à son cœur.

De grandes funérailles eurent alors lieu en l'honneur de la belle Eliara larethian, avec tout ses prétendants et représentants des deux races. L'un d'entre eux, le célèbre Maitre Chanteur connu sous le nom de Clain Chantduvent, jeta son visage en arrière et laissa s'élever une mélopée pure d'angoisse muette. Comme entendant son appel, les autres elfes répondirent d'un cœur unis à cette hymne funèbre, leurs voix mêlées dans une harmonie vibrante de douleur écrasante.

Les humains présents, foudroyés par la beauté de la mélodie, tombèrent à genoux secoués de larmes. Certains, dit-on, rendirent même leur dernier souffle tant le chant avait glacé leur cœur.

Ainsi naquit, et mourut, la première des Archers Mages. Et avec son dernier souffle, le transperçant chant funèbre des funérailles elfiques.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recueil]Cercle des conteurs : Mythes et Légendes   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recueil]Cercle des conteurs : Mythes et Légendes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 12 - Mythes et Légendes
» Mythes & Légendes -
» Mythes & Légendes
» Mythes et Légendes d'Ekoï
» Mythes et Légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Erethil II :: [RP] Annonces :: [RP] Publications-
Sauter vers: